15 - Instructions générales pour l'exécution des jets

REGLE 15 - INSTRUCTIONS GÉNÉRALES POUR L'EXÉCUTION DES JETS

(engagement, remise en jeu, renvoi, jet franc, jet de 7 mètres)

15.1 Le ballon doit se trouver dans la main du lanceur avant l'exécution de tout jet.

Tous les joueurs doivent prendre les positions imposées pour le jet en question.

Les joueurs doivent conserver ces positions correctes jusqu'à ce que le ballon ait quitté la main du lanceur, à l'exception du cas prévu par la Règle 10.3, 2e paragraphe. Une mauvaise position au départ d'un jet est à corriger (excepté 13.8 2e paragraphe et 15.7).

15.2 A l'exception du renvoi, le lanceur doit avoir une partie d'un pied constamment en contact avec le sol lorsqu'il effectue le jet (13.1a). Il est permis de lever l'autre pied et de le reposer au sol plusieurs fois.

15.3 L'arbitre doit faire reprendre le jeu par un coup de sifflet :

a) toujours pour un engagement (10.3) ou un jet de 7 mètres (14.4),

b) dans le cas d'une remise en jeu, d'un renvoi ou d'un jet franc :

- pour une reprise de la rencontre après un time-out ;

- pour une reprise avec un jet franc en vertu de la Règle 13.4 ;

- pour un retardement dans l'exécution du jet ;

- après une correction des positions de joueurs ;

- après une recommandation ou un avertissement. Après le coup de sifflet de l'arbitre, le lanceur doit jouer le ballon dans les 3 secondes (13.1a).

 

 

15.4 Un jet est considéré comme exécuté lorsque le ballon a quitté la main du lanceur (excepté 12.2). Pendant l'exécution d'un jet, le ballon ne peut pas être remis de la main à la main à un coéquipier ni être touché par un coéquipier (13.1a).

15.5 Le lanceur peut rejouer le ballon seulement après que celui-ci a touché un autre joueur ou le but (13.1a).

15.6 Tous les jets (excepté 12.2 : un ballon qui pénètre dans le propre but lors d'un renvoi n'entraîne pas l'attribution d'un but à l'équipe adverse) peuvent directement aboutir à un but.

15.7 Lors de l'exécution d'un engagement, d'une remise en jeu ou d'un jet franc, les arbitres ne doivent pas corriger les positions irrégulières des joueurs défenseurs, si lors d'une exécution immédiate cela n'entraîne aucun désavantage pour l'équipe attaquante.

Lorsque cela entraîne un désavantage, la position irrégulière est à corriger (15.3b). Si les arbitres ont ordonné l'exécution d'un jet malgré une position irrégulière des joueurs adverses, ceux-ci ont le droit d'intervenir dans le jeu.

Lorsqu'un joueur adverse, en se tenant trop près ou par toute autre irrégularité, empêche ou influence l'exécution d'un jet, il est à avertir et en cas de récidive à exclure (16.1c, 16.3f).

Publicité

  • France Euro 2018
  • LFH
  • LNH
  • Coupe de France
  • Boutique officielle FFHB
  • Leg'Hand
  • Hand-clean