Handball ProD2 - J7 : Billère fait chuter Besançon

Les Béarnais ont dominé le leader invaincu jusqu'ici grâce à une énorme prestation défensive. Avec la défaite de Pontault-Combault face à Sélestat, ça se resserre en haut de classement.

La Handball ProD2 s'annonçait serrée en début de saison. Après sept journées, elle confirme qu'elle le sera, alors que Besançon, dernière équipe à ne pas avoir connu la défaite, est tombée à Billère vendredi. Les Bisontins restent néanmoins leaders grâce à Sélestat, qui est venu s'imposer à Pontault-Combault samedi, et empêche donc les Franciliens de reprendre leur trône, cédé une semaine plus tôt. Les Franc-Comtois n'ont cependant que deux unités d’avance sur le 5e, et quatre sur le 9e, preuve d'une grosse densité en haut de tableau. En queue de classement, Limoges a débloqué son compteur, à l'inverse de Valence et Angers, qui se partagent toujours la dernière place avec sept défaites en autant de rencontres.

 


BILLERE HB PAU PYRENEES – GRAND BESANCON DOUBS HB : 30 – 22 (14-10)

REVOIR LE MATCH EN VIDÉO

Stoppés dans leur belle série à Mulhouse, les Billérois espéraient se relancer face au leader. Ils l'ont réussi, et de quelle manière ! Pendant 60 minutes, les locaux ont dominé leur adversaire grâce à une énorme prestation défensive, couplée à de la réussite en attaque. Après 10 minutes équilibrées (5-5), Billère creuse un premier écart avant la pause (14-10) et maintient son avance jusqu'au bout pour s'imposer de 8 buts. De quoi confirmer sa place parmi les équipes de tête.

Statistiques : Pierrick VERDIER (8/11 dt ½ pen), Guillaume CREPAIN (5/7), Arnaud TABARAND (13/33 arrêts dt 1/2 pen) pour Billère / Thomas BOLAERS (6/10), Quentin EYMANN (4/7 dt 0/1 pen), Luka BRKLJACIC (4/7 dt 3/3 pen) pour Besançon.

Classement : Billère 3e (17 pts ; +16) / Besançon 1er (19 pts ; +7).

L’info en plus : Après 19 tentatives réussies, Besançon a manqué son premier pénalty quand Quentin EYMANN a buté sur Arnaud TABARAND vendredi.

Pierrick VERDIER, ailier gauche de Billère : « On avait à cœur de se rattraper après Mulhouse. Ce qui a été remarquable, c'est qu'on a gardé la même intensité en défense pendant une heure. C'est notre grosse première performance défensive cette saison. Quand tu reçois le leader, dans une salle plaine, et que tu fais un match plein, c'est plaisant. »

Luka BRKLJACIC, demi-centre de Besançon : « C'est vraiment un non-match. On n'est jamais rentré dedans, ils ont été agressifs, nous pas du tout. Perdre de huit buts, ça fait un peu mal. Il vaut mieux que ça arrive maintenant, après un bon début de saison, quand on est un peu dans le doute. C'est une grosse piqûre de rappel : on n'est pas imbattables. »



USM SARAN HB – JS CHERBOURG MANCHE HB : 28 – 27 (15-13)

REVOIR LE MATCH EN VIDÉO

Entre des Saranais sans pression et des Cherbourgeois qui comptaient bien rapporter des points de leur voyage, cette rencontre s'annonçait plaisante. Elle l'a été, tant au niveau de jeu que du suspense. Si la première période est à l'avantage des visiteurs (11-13, 26e), les Saranais passent un 4-0 avant la pause (15-13). Ils restent aux commandes jusqu'à l'entame des cinq dernières minutes, moment choisi par Cherbourg pour recoller (25-25, 57e). Mais Ahmed AHOUARI plante un dernier but qui offre la victoire aux siens, à 8 secondes du buzzer (28-27).

Statistiques : Matthieu DROUIN (6/9 dt 4/5), Nicolas BORDIER (5/7), Tomi VOZAB (5/10), Jef LETTENS (15/41 arrêts dt 1/4 pen) pour Saran / Rabaah SOUDANI (7/11 dt 3/4 pen), Malik BOUBAIOU (4/7) pour Cherbourg.

Classement : Saran 6e (16 pts ; + 15) / Cherbourg 8e (15 pts ; +6)

L’info en plus : Avec 16 points en sept matches, Saran réussit un début de saison semblable à celui de Cherbourg, alors promu, l'an dernier. Les Normands avaient terminé cinquièmes.

Jef LETTENS, gardien de Saran : « Comme le coach a dit, c'est un truc de malade. Cherbourg est vraiment une belle équipe, on voulait réussir un grand match, on a été poussé par le public, on a tout donné et je crois que notre caractère, notre combativité ont fait la différence. On a défendu très fort, j'ai pu être bon, ça nous a servi pour gagner. »

Rabaah SOUDANI, arrière de Cherbourg : « C'était un beau match de hand qui s'est joué sur des détails, des shoots manqués et une mauvaise entame de seconde période pour nous. Ça les a mis dans une bonne dynamique et avec leur public, c'était dur de revenir. Il y a quand même du mieux pour nous, ça donne matière à travailler. »

 


LIMOGES HAND 87 – VALENCE HB : 24 – 21 (13-14)

REVOIR LE MATCH EN VIDÉO

Le match de la peur a bien porté son nom, entre deux équipes qui n'avaient encore jamais goûté au succès cette saison. Brouillon, incertain jusque dans les dernières secondes, il a tourné en faveur des Limougeauds, plus sereins que les Valentinois (24-21). Ce sont pourtant les visiteurs qui entrent le mieux dans le match, profitant des erreurs adverses (8-10, 21e). Mais les champions de France de Nationale 1 réagissent dès la reprise, passent devant (18-15, 37e) et tiennent jusqu'au bout pour s'offrir leur premier succès en ProD2.

Statistiques : Omar BENALI (5/6), Juan BASMALIS-GOMEZ (5/11), Khaled GHOUMAL (13/28 arrêts dt 2/5 pen) pour Limoges / Guillaume MARROUX (6/9 dt 3/4 pen), Nemanja OBRADOVIC (5/11), Marko RAJKOVIC (12/36 arrêts dt 0/2 pen) pour Valence.

Classement : Limoges 12e (9 pts ; -20) / Valence 14e (7 pts ; -27)

Khaled GHOUMAL, gardien de Limoges : « C'était un match délicat, entre deux équipes de bas de tableau, pas toujours agréable à jouer. On était crispés au début, puis ç'a été mieux au fil du match, notre public nous a poussés, on s'est galvanisé en défense et ça m'a permis de faire des arrêts. Ensuite, celui qui a le mieux tenu ses nerfs s'en est sorti, on a su rester zens. »

Guillaume MARROUX, ailier gauche de Valence : « On sentait beaucoup de tension, on avait un peu moins de pression qu'eux puisqu'on était à l'extérieur. On a bien commencé puis on bafouille notre handball, on loupe des actions à 6 mètres et on court derrière le score. Si on marque, c'est un tout autre match. »



GRAND NANCY ASPTT HB – ANGERS NOYANT HBC : 28 – 25 (14-12)

REVOIR LE MATCH EN VIDÉO

Après un début de saison compliqué (3 défaites), Nancy va beaucoup mieux et l'a confirmé face à Angers vendredi. Un match que les Lorrains ont maîtrisé, grâce à une bonne entame (11-8, 17e). Angers résiste et passe même devant en début de seconde période (17-18, 40e), mais les trop nombreux échecs angevins en attaque profitent aux Nancéiens qui recreusent l'écart et conservent jusqu'au bout ce quatrième succès consécutif. Les voilà bien remontés en milieu de tableau.

Statistiques : Martin PETIOT (6/8), Mathias SOLTANE (5/6 dt 2/2 pen), Nicolas POTTEAU (9/22 arrêts dt 0/1 pen) pour Nancy / Enrique PLAZA (10/17 dt 4/5 pen), Antoine DAMIENS (5/8), Macira SACKO (5/10), Julien LARDEUX (9/27 arrêts dt 0/1 pen).

Classement : Nancy 7e (15 pts ; -4) / Angers 13e (7 pts ; -26)

L’info en plus : La série nancéienne de quatre victoires de rang est la meilleure en cours. Le record de cette saison est tenu par Besançon (six succès de rang de la 1e à la 6e journée).

Stéphane PLANTIN, entraîneur de Nancy : « C'était un match vraiment pas simple, Angers venait pour gagner. On s'est attaché à bien démarrer, notre défaut ces derniers matchs, ç'a été le cas. Ensuite on gère mal la reprise mais on ne s'est pas affolé, on continue le jeu mis en place, on marque dans tous les secteurs, c'est intéressant. »

Julien LARDEUX, gardien d'Angers : « On est devant en début de seconde période, et puis on retombe dans nos travers, avec des pertes de balle, un manque de concentration, et on se fait punir directement. Nous, on n'a pas un but facile, on manque d'efficacité et comme on est limité en nombre, ç'a été difficile de tenir. »

 


ISTRES PROVENCE HB – MASSY ESSONNE HB 32 – 26 (16-13)

Istres voulait réussir le trois sur trois avec ce match. Les hommes de Gilles DEROT ont mis tout le sérieux nécessaire pour remplir leur objectif. Dominateurs, ils ont écarté une équipe de Massy accrocheuse 5 minutes (3-4) puis distancée, incapable de réitérer sa performance du week-end dernier face à Pontault-Combault.

Statistiques : Benjamin MASSOT-PELLET (9/10 dt 4/4 pen), Nicolas BOSCHI (5/10), Kévin MESNARD (15/40 dt 0/5 pen) pour Istres / Junior REAULT (10/13 dt 6/6 pen), Mathias DUMOULIN (5/6) pour Massy.

Classement : Istres 4e (17 pts ; +8) / Massy 11e (11 pts ; -6)

L’info en plus : Massy n'a pas encore glané le moindre point à l'extérieur, après quatre déplacements.

Kévin MESNARD, gardien d'Istres : « On fait un match relativement complet, ce qui était notre souci jusqu'ici. On a mené tout le match en maintenant le rythme, notre défense commence à se roder, nous, les gardiens, collaborons mieux avec nos défenseurs. Et on est plus sereins en attaque, on perd moins de ballons. On voulait gagner ces trois matches, c'est réussi. »

Sébastien JOUMEL, demi-centre de Massy : « C'est notre pire match depuis le début de saison. On a été en difficulté en défense, on lâche des ballons en attaque ou on loupe des tirs... On a du mal à enchaîner, alors qu'on avait été bons contre Pontault, c'est difficilement explicable. On va essayer de bien regarder ça cette semaine pour se reprendre. »

 


DIJON BOURGOGNE HB – MULHOUSE HB SUD ALSACE : 31 – 27 (14-14)


REVOIR LE MATCH EN VIDÉO

Essorés à Sélestat le week-end dernier, les Dijonnais étaient revanchards. Ils ont mis une mi-temps à prendre la mesure des Mulhousiens, auteurs de trente très bonnes premières minutes (14-14) avant de baisser de pied physiquement. Plus puissant, Dijon fait craquer son adversaire grâce à un jeu d'attaque varié où chacun apporte son écot (20-18 puis 27-21, 48e), et reste invaincu chez lui.

Statistiques : Pierrick NAUDIN (7/10 dt 2/3 pen), Jordan FRANCOIS-MARIE (5/9), Neboja STOJINOVIC (11/25 arrêts dt 0/6 pen) pour Dijon / Eduardo REIG-GUILLEN (9/12 dt 5/5 pen), Iker SERRANO (6/10), Boris BECIROVIC (5/13) pour Mulhouse.

Classement : Dijon 5e (17 pts ; -2) / Mulhouse 10e (14 pts ; -4)

Jordan FRANCOIS-MARIE, arrière de Dijon : « Pierrick NAUDIN nous met pas mal de buts en première mi-temps et nous permet de ne pas être distancés, la suite a été mieux, on a tous apporté notre pierre à l'édifice, cela a tiraillé un peu de partout, et on a mieux défendu. Le coach nous a remis dans le rang à la pause, en nous disant qu'on devait mieux faire. »

Iker SERRANO, pivot de Mulhouse : « On a très bien joué en première mi-temps, puis on perd un peu de concentration pendant 5-10 minutes, comme souvent, et on perd le match. On fait peu de changements, donc on a des temps faibles et on prend beaucoup de contres sur nos pertes de balles. »

 


UMS PONTAULT-COMBAULT HB – SELESTAT HB : 20 – 21 (9-8)

REVOIR LE MATCH EN VIDÉO

Dans le match le plus défensif de la saison, Sélestat s'est montré plus costaud que Pontault-Combault, sachant tirer profit des blessures adverses pour prendre le meilleur. Après une première période où les défenses et les gardiens s'illustrent (9-8), les Franciliens creusent pourtant un écart intéressant (14-9, 37e). Mais Laurent LAGIER-PITRE et Davorin VRANIC, blessés, doivent laisser leurs partenaires, comme Davor TOSKOVIC avant eux. Limité en rotation, Pontault-Combault voit son adversaire revenir (16-16, 50e) et passer devant, le dernier but d'Aurélien TCHITOMBI ne changeant rien (20-21).

Statistiques : Aurélien TCHITOMBI (6/11 dt 1/1 pen), Ricardo CANDEIAS (20/40 arrêts dt 0/3 pen) pour Pontault-Combault / Florent JOLI (5/7 dt 4/4 pen), Jérémy SARGENTON (10/22 arrêts dt 2/4 pen), Julien MEYER (9/17 arrêts dt 1/2 pen) pour Sélestat.

Classement : Pontault-Combault 2e (17 pts ; +17) / Sélestat 9e (15 pts ; +9)

L’info en plus : Avec 20 parades samedi, le gardien de Pontault-Combault Ricardo CANDEIAS est le premier à franchir la barre des 100 arrêts cette saison. Il en compte désormais 108, en sept matches.

Ricardo CANDEIAS, gardien de Pontault-Combault : « On fait un bon match mais TOSKOVIC se blesse en première mi-temps, puis LAGIER-PITRE et VRANIC aussi, cela a limité notre jeu d'attaque. Sélestat s'est rapproché, ils ont multiplié les contre-attaques et ç'a été difficile pour nous. C'est dommage. »

Jérémy SARGENTON, gardien de Sélestat : « On est très contents de cette victoire, chez une équipe de Pontault en forme. On sait qu'il faut une bonne défense et de bons gardiens si on veut des résultats cette année, on l'a bien fait. On a encore des progrès à faire pour ne pas se faire peur dans les dernières minutes, heureusement on a fini mieux qu'eux. »

 

Crédit photo : Eric Carrère

 

 

Publicité

  • France Euro 2018
  • LFH
  • {$partenairesFooter.3.alt}
  • Coupe de France
  • Boutique officielle FFHB
  • EHF
  • Hand-clean