Handball ProD2 - J5 : Billère et Dijon, des ambitieux solides

Béarnais et Bourguignons se partagent la 3e place après leur quatrième succès en cinq matches acquis ce week-end face à des costauds de Handball ProD2.

Comme il y a deux semaines, toutes les équipes qui recevaient l'ont emporté à domicile lors de cette 5e journée. Ce qui a tendance à renforcer une certaine hiérarchie dans cette ProD2 qui, après cinq levées, voit toujours les deux leaders, Pontault-Combault et Besançon, réussir un sans-faute. Juste derrière eux s'affirment deux équipes, Billère et Dijon, qui ont gagné face à des adversaires aspirant également aux play-offs, Sélestat et Massy. Les deux équipes ont changé d'entraîneur cet été, ont modifié une bonne partie de leur effectif et demandaient logiquement du temps avant d'atteindre leur vitesse de croisière. Mais avec une seule défaite chacun, Billérois et Dijonnais justifient leurs ambitions de début de saison avant un mois d'octobre qu'ils attendent avec impatience : parce qu'ils reçoivent deux fois et peuvent voir encore plus haut pour les premiers ; parce qu'ils vont se jauger face à des adversaires de haut de tableau pour les seconds. Saran (5e) et Nancy (10e) terminent aussi ces cinq premières journées par un succès. À l'inverse, Angers, Valence et Limoges attendent toujours leur première victoire de la saison.



BILLERE HB PAU PYRENEES – SELESTAT ALSACE HB : 28 - 26 (14-14)

REVOIR LE MATCH EN VIDÉO

Oubliée la défaite inaugurale : Billère a enchaîné vendredi un quatrième succès de suite, cette fois face à Sélestat ! Les Sélestadiens débutent pourtant bien et font la course en tête (2-4, 8e puis 8-11, 19e). Mais un bon passage défensif des locaux leur permet de passer un 4-0 conclu par Paul MOURIOUX (14-13, 30e). Kosta SAVIC relance les siens (14-16, 34e), Jérémy VERGELY en fait autant (18-16, 40e). Le chassé-croisé se poursuit encore jusqu’à la 53e minute (24-24). Leo QUERIN, de retour de blessure (2 buts), redonne deux buts d’avance aux Béarnais (26-24, 56e), et si Rudy SERI maintient l’espoir pour Sélestat (27-26, 59e), la défense billéroise tient bon jusqu’au bout. Ce succès permet au BHB de monter sur le podium.

Statistiques : Jérémie VERGELY (8/9 dt 2/3 pén), Pierrick VERDIER (6/9 dt 2/3 pen), Paul MOURIOUX (5/9), Arnaud TABARAND (10/36 arrêts dt 0/2 pen) pour Billère / Rudy SERI (5/8), Grégory MARTIN (5/11) pour Sélestat.

Classement : Billère 3e (13 pts ; +11) / Sélestat 9e (9 pts ; -1)

Jérémy VERGELY, capitaine de Billère : « Ç’a été un match très compliqué, avec une grosse intensité physique, un chassé-croisé tout le long. On réussit à prendre un avantage définitif à la fin et le public a été d’une grande aide pour ça. La différence, c’est qu’on a davantage tourné que Sélestat et nous étions plus frais dans les moments clés. Tant qu’on maintiendra nos adversaires à 24-25 buts, ça sera bien. »

Christian GAUDIN, entraîneur de Sélestat : « On a le projet de reconstruire autour des jeunes, avec ce que cela comporte comme risques. A Billère il y a eu des choses intéressantes, on progresse dans le jeu mais cela ne suffit pas dans les moments clés. L'accumulation d'expériences négatives, ces trois derniers matchs, doit nous faire avancer. Mais il va falloir commencer à vite regagner. »



DIJON BOURGOGNE HB – MASSY ESSONNE HB : 27 - 25 (12-11)

REVOIR LE MATCH EN VIDÉO

Avec quatre victoires en cinq matches, Dijon justifie son rang de candidat aux play-offs. Face à Massy, revanchard après sa défaite à domicile face à Billère, les Bourguignons sont accrochés (6-6, 13e) puis menés par leurs adversaires (8-10, 20e). Mais Pierrick NAUDIN et Marc POLETTI font la différence avant la pause (12-11) et surtout au retour des vestiaires, avec un 6-1 qui leur offre une belle avance (18-12, 40e). Un doublé de Valentin LAPLACE relance le suspense (18-16, 45e) mais les locaux conservent ce petit avantage jusqu’au bout et s’imposent, rendant leur meilleure marque défensive de la saison avec 25 buts encaissés seulement.

Statistiques : Pierrick NAUDIN (8/14 dt 1/1 pen), Marc POLETTI (7/8 dt 1/1 pen), Neboja STOJINOVIC (12/37 arrêts dt 1/4 pen) pour Dijon / Junior REAULT (8/11 dt 4/5 pen), Vladimir PERISIC (24/50 arrêts) pour Massy.

Classement : Dijon 4e (13 pts ; +7) / Massy 11e (7 pts ; -7)

L’info en plus : Avec 24 arrêts sur 50 tirs, le gardien de Massy Vladimir PERISIC réussit la meilleure performance d’un portier ce week-end.

Pierrick Naudin, arrière de Dijon : « En première période on a trop d'échecs aux tirs donc on ne parvient pas à créer l'écart, ce qu'on réussit avec un bon début de deuxième. Massy s'est adapté ensuite mais on a tenu jusqu'au bout. Il y a toujours des trucs qui ne vont pas, mais c'est toujours grâce à notre défense qu'on créé l'écart à chaque fois. On ne tue pas le match, c'est dommage, mais on a su rester solides. »

Benjamin BRAUX, entraîneur de Massy : « On n’a pas été bons en attaque, on a encore un apport famélique de notre base arrière, tant qu’on ne règlera pas ce problème, on aura du mal à gagner. En défense on a été mieux, j’ai été intransigeant là-dessus et les joueurs ont été irréprochables dans l’état d’esprit. On livre un beau combat mais au final, on commet des erreurs bêtes et on perd. »


ISTRES OUEST PROVENCE HB – VALENCE HB : 30 - 29 (15-11)

REVOIR LE MATCH EN VIDÉO

Battu la semaine passée à Cherbourg, Istres a réussi à se relancer face à Valence, mais que ce fut compliqué pour les hommes de Gilles DEROT. En début de match, c’est la lanterne rouge qui prend les commandes (2-4, 5e puis 7-9, 16e). Le temps pour les Istréens de retrouver leur défense et ils passent un 5-0 à leurs adversaires (12-9, 23e). Les Drômois ne marquent que deux fois en quinze minutes mais s’accrochent (15-11 à la pause) puis passent un 3-0 qui les relance (17-14, 32e). Steve MARIE-JOSEPH égalise même pour les Valentinois (23-23, 38e), à nouveau déchaînés en attaque. Benjamin MASSOT-PELLET et le joker Kader RAHIM permettent aux leurs de rester en tête (28-26, 48e) mais Guillaume MARROUX maintient Valence dans le match (30-29, 56e). Le score ne bougera finalement plus et les visiteurs ne peuvent éviter une cinquième défaite cette saison.

Statistiques : Benjamin MASSOT-PELLET (12/14 dt 6/6 pen), Nicolas BOSCHI (6/11) pour Istres / Guillaume MARROUX (7/8 dt 1/1 pen), Sébastien EDGAR (5/5), Nejmia OBRADOVIC (5/7), Pierre ANDRY (10/31 arrêts dt 0/3 pen) pour Valence.

Classement : Istres 7e (11 pts ; -1) / Valence 13e (5 pts ; -22)

L’info en plus : Comme l'an dernier, Valence n'a remporté aucun de ses cinq premiers matches. Il y a un an, les Drômois avaient enchaîné sept défaites avant de s'imposer.

Lucas RUIZ, ailier gauche d'Istres : « C'est une victoire et ça nous fait énormément de bien. On se fait un peu peur sur la fin, on rate des tirs car Pierre ANDRY nous a fait du mal, il nous connait bien après deux ans chez nous. Mais Kévin MESNARD fait aussi des arrêts importants, on a réussi à garder nos distances et l'équipe a bien tourné, ce qui nous a permis de garder la tête froide pour la fin de match. »

Milorad DAVIDOVIC, entraîneur de Valence : « C’est dommage, on est encore une fois pas loin et on mérite mieux. Il nous a manqué quelques rotations après la blessure de Mirko RADOVIC. Et on manque de lucidité dans les moments importants, alors que l’on a les opportunités pour passer devant. Mais je suis content de la réaction de mes joueurs, cela montre qu’on a du mental et de l’envie, les deux meilleurs atouts pour réussir des performances. »



USM SARAN HB – LIMOGES HAND 87 : 32 - 29 (15-17)

REVOIR LE MATCH EN VIDÉO

Entre les deux promus aux dynamiques bien différentes, Saran a confirmé son bon début de saison en s’imposant à domicile face à Limoges. Les hommes de Nenad STANIC dominent pourtant la très offensive première période, conclue avec deux longueurs d’avance (15-17) grâce au bras de Slobodan ERVACANIN (6 buts). Mais les Saranais reviennent avec de meilleures intentions défensives, égalisent (19-19, 35e) par Evaris MUYEMBO avant que Mathieu DROUHIN ne donne deux buts d’avance aux locaux (23-21, 42e). Omar BENALI retrouve son efficacité et Limoges recolle (26-25, 46e) avant de se faire distancer à nouveau (29-25, 51e). Malgré une fin de match plus difficile, les Loiretains ne lâchent pas la victoire, bien aidés par un très bon Alexis POIRIER en fin de match, et s’installent dans le premier tiers du classement avec une seule défaite en cinq matches.

Statistiques : Evaris MUYEMBO (11/13), Mathieu DROUHIN (11/16 dt 5/5 pen), Tomi VOZAB (6/12), Alexis POIRIER (12/23 arrêts dt 0/1 pen) pour Saran / Omar BENALI (7/10 dt 2/3 pen), Slobodan ERVACANIN (6/10) pour Limoges.

Classement : Saran 5e (12 pts ; +15) / Limoges 14e (5 pts ; -22)

L’info en plus : Limoges a été en tête à la mi-temps lors de quatre de ses cinq matches, tous conclus sur une défaite.

Yann GHEYSEN, capitaine de Saran : « On savait qu’il fallait qu’on gagne, on a senti un peu la pression et ça nous a fait déjouer. Puis ç’a été beaucoup mieux en deuxième période avec Alexis POIRIER qui réussit une grosse rentrée et Evaris MUYEMBO. On gère bien la fin de match, comme souvent cette saison, on répond bien collectivement, c’est une bonne chose. C’est plaisant d’être là au bout de cinq journées. »

Lionel FERMIGIER, capitaine de Limoges : « C’est encore des regrets car on est bien mais on ne concrétise pas. On a développé notre jeu rapide en attaque, et puis les trente premières minutes commencent à peser dans les jambes, on tombe un peu dans l’approximation et on perd. On ne lâche rien depuis le début mais le travail n’est pas validé par les résultats donc ça commence à devenir difficile mentalement. »



GRAND BESANÇON DOUBS HB – MULHOUSE HB SUD ALSACE : 26 - 24 (10-10)

REVOIR LE MATCH EN VIDÉO

La belle série bisontine se poursuit. Vendredi soir, les Franc-Comtois ont empoché un cinquième succès en autant de matches face à Mulhouse, accrocheur pendant une heure mais un peu court dans les dernières minutes. Eduardo REIG-GUILLEN lance parfaitement les siens par deux pénaltys (0-2, 4e), un avantage que les Haut-Rhinois conservent presque toute la première période, avant qu’un premier temps faible permette aux locaux de revenir à la pause (10-10). Les Mulhousiens reprennent leur avance (12-14, 35e) mais encaissent un 4-0 qui renverse le cours du match (16-14, 40e). Dès lors, les Bisontins ne lâchent pas la tête malgré la résistance adverse (18-17, 45e puis 23-22, 54e) grâce à une défense solide.

Statistiques : Quentin EYMANN (8/13 dt 3/3 pen), Ilija KOMNENOVIC (14/37 arrêts dt 0/3 pen) pour Besançon / Eduardo REIG-GUILLEN (7/10 dt 4/4 pen), Medhi IGHIRRI (7/13), Ionut CIOBANU (11/36 arrêts dt 0/3 pen).

Classement : Besançon 2e (15 pts ; +14) / Mulhouse 8e (10 pts ; -3)

Christophe VIENNET, entraîneur de Besançon : « Ce début de saison est au-delà de nos espérances. On a su créer une spirale positive sur laquelle on surfe. Mulhouse a beaucoup d’expérience et a imprimé un faux rythme, on s’est un peu précipité et on a gâché des munitions en première période, puis on a réussi à trouver le fil d’un match qui n’était pas celui qu’on espérait au départ. Ensuite, on n’a pas lâché les commandes, ce qui est une belle preuve de lucidité et de maturité. »

Medhi IGHIRRI, demi-centre de Mulhouse : « On est au contact de Besançon une bonne partie du match, et puis deux trous d’air de cinq minutes nous sont fatals. On a bien attaqué, en cassant le rythme pour qu’ils ne développent pas leur jeu rapide, on a été performants en défense aussi, mais les petits détails font la différence et c’est l’équipe la plus en confiance qui a su en profiter. »



GRAND NANCY ASPTT HB – JS CHERBOURG MANCHE HB : 30 - 25 (15-15)

REVOIR LE MATCH EN VIDÉO

Vainqueur la semaine passée à Limoges, Nancy a confirmé son succès et de belle manière à domicile face à Cherbourg, 3e avant ce match. Les locaux prennent deux buts d’avance dans un début de match très offensif (6-4, 9e) et conservent cet avantage jusqu’au retour cherbourgeois avant la pause (15-15). Le scénario se répète à la reprise et à la 48e minute, les Nancéiens se constituent un avantage de quatre buts (24-20). Les Normands reviennent à -2 mais cèdent finalement de cinq buts au terme d’une rencontre qu’ils n’auront dominés que trois minutes.

Statistiques : Mathias SOLTANE (12/16 dt 7/7 pen), Simon MAYAYO (7/12), Vincent LAGRANGE (16/38 arrêts dt 0/1 pen) pour Nancy / Williams MANEBARD (5/7) pour Cherbourg.

Classement : Nancy 10e (9 pts ; -9) / Cherbourg 6e (11 pts ; +6)

L’info en plus : Avec 11 points en cinq matches, Cherbourg réalise le même début de saison qu'il y a un an. Les Normands avaient finalement terminé 5es.

Mathias SOLTANE, ailier droit de Nancy : « On s’était concentré sur nos pertes de balle, qu’on voulait éviter au maximum car Cherbourg va vite vers l’avant. On a réussi à marquer, puis notre grosse défense et les arrêts de notre gardien nous ont fait du bien. On était déterminé après nos trois défaites du début de saison, maintenant il faut qu’on réussisse à reproduire ça à tous les matches car cette année, il y a un truc à faire. »

Sébastien LERICHE, entraîneur de Cherbourg : « Cette défaite marque un certain coup d’arrêt dans notre volonté de rester dans le haut de tableau. Nancy a fourni une prestation avec beaucoup d’envie, de générosité. Ils sont allés chercher ce match au courage. Dans l’ensemble, je n’ai pas aimé la manière dont on a joué, on n’a pas été à la hauteur. On retombe un peu dans le ventre mou, mais est-ce que ce n’est pas notre place pour l’instant ? »



UMS PONTAULT-COMBAULT HB – ANGERS NOYANT HBC : 28 - 21 (10-10)

REVOIR LE MATCH EN VIDÉO

Pontault-Combault n’a sans doute pas réussi sa meilleure prestation face à Angers, mais les hommes de Sébastien QUINTALLET remportent un cinquième succès de rang et gardent les commandes de la Pro D2. Sans pression, Angers malmène les Franciliens (1-3, 11e puis 7-8, 25e), et rien n’est encore joué à la mi-temps (10-10). Mais la défense pontellois-combalusienne se met en place et le leader inflige un 7-1 aux Angevins (20-13, 45e). Un nouveau 4-0 dans les dix dernières minutes tue tout suspense (27-18, 57e) et Pontault poursuit son sans-faute.

Statistiques : Vincent MORENO (8/9 dt 0/1 pen), Valentin AMAN (6/8), Ricardo CANDEIAS (13/34 arrêts dt 0/1 pen) pour Pontault-Combault / Enrique PLAZA (8/15 dt 1/1 pen) pour Angers.

Classement : Pontault-Combault 1er (15 pts ; +32) / Angers 12e (5 pts ; -20)

L’info en plus : Blessé sur un choc avec un adversaire en fin de match, Hicham HAMMADI est resté de longues minutes au sol puis a été transporté à l'hôpital. Plus de peur que de mal, rassure son entraîneur. « Il subit le contrecoup de celui qui a perdu connaissance, mais il va bien, il n'a aucun ennui de santé », affirme Laurent SORIN.

Ricardo CANDEIAS, gardien de Pontault-Combault : « C’est important de gagner, et même si on n’a pas joué aussi bien qu’on voudrait, ça me va de gagner tous les matches sans jouer joliment. La première mi-temps a été dure, on perd des ballons. En seconde, on marque sur ces mêmes occasions et on créé l’écart, l’équipe a bien réagi. Quand on défend bien comme ça, on est en confiance, c’est ce qu’il faut faire pour s’imposer. »

Laurent SORIN, entraîneur d'Angers : « On fait vraiment une très bonne première période, on doit même faire mieux au niveau du score. Et puis je ne m'explique pas pourquoi mais on revient moins bien en seconde, on prend 2 minutes, Pontault créé l'écart et on savait que dans ces conditions ce serait compliqué. On porte les stigmates d'une équipe qui n'est pas en confiance. »

Publicité

  • France Euro 2018
  • LFH
  • {$partenairesFooter.3.alt}
  • Coupe de France
  • Boutique officielle FFHB
  • EHF
  • Hand-clean