Handball ProD2 - J13 : Billère passera les fêtes en tête

Le leader s’est imposé sans trembler à Limoges et conforte sa position de leader à la mi-saison, juste devant Mulhouse, qui ne s’arrête plus de gagner. Sélestat s’invite sur le podium mais n’a qu’une victoire d’avance sur Istres, 10e.

Le « champion d’automne », c’est Billère. En l’emportant à Limoges au terme d’un match bien maîtrisé vendredi (32-28), le BHB a confirmé son statut de leader à la moitié du championnat de Handball ProD2. Cette 10e victoire en 13 matches, la 6e sur les sept dernières rencontres, récompense la régularité des Béarnais, toujours solides en défense quand il s’agit de durcir le ton, redoutables dans leur jeu de transition, et décidément impeccables lors des fins de rencontre, au moment de valider les succès. En Limousin, les visiteurs ont encore dû garder leur sérieux quand leurs hôtes ne trainaient qu’à deux unités avec dix grosses minutes à jouer. En pleine confiance, ils n’ont pas tremblé pour conserver leur fauteuil que Mulhouse continue à convoiter. À Valence, le MHSA a engrangé un sixième succès de suite et demeure à un point du leader, avec un petit trou creusé sur le reste de la meute. Trois équipes se partagent la 3e place avec 29 points, quatre autres ne sont qu’à un point derrière, et Istres, 27 points, pourrait remonter si sa victoire face à Billère est confirmée (le BHB a aligné sur la feuille de match un joueur non qualifié ; les dirigeants ont fait appel). Parmi ces prétendants, Cherbourg a encore un match à jouer, mercredi à Massy (10e journée, reporté en raison des attentats de Paris), avec l’espoir de s’installer à la 3e place à mi-saison.

 


LIMOGES HB 87 – BILLERE HB PAU PYRENEES : 28 – 32 (15-17)

REVOIR LE MATCH EN VIDÉO

Face au leader billérois, Limoges a fait jeu égal pendant 20 minutes (10-10), s’est encore accroché jusqu’à la 49e minute (23-25), avant de définitivement craquer en fin de match. Plus efficaces en attaque et solides en défense, les Béarnais font un premier trou avant la pause (12-17, 28e), mais les Limougeauds reviennent à la faveur de leurs supériorités numériques. Billère, en pleine confiance, maîtrise sa fin de match grâce à un solide TABARAND (17 arrêts), qui offre au BHB une nouvelle victoire.

Statistiques : Slobodan ERVACANIN (6/15), Jonathan ROBY (5/5 dt 2/2 pen), Sid Ali YAHIA (5/10), Khaled GHOUMAL (11/42 arrêts dt 1/6 pen) pour Limoges / Jérémy VERGELY (9/9 dt 6/6 pen), Guillaume CREPAIN (6/8), Leonardo QUERIN (5/9), Arnaud TABARAND (17/43 arrêts dt 1/3 pen) pour Billère.

Classement : Limoges 12e (17 pts ; -22) / Billère 1er (33 pts ; +33)

L’info en plus : Auteur de 17 arrêts, Arnaud TABARAND a réussi sa meilleure performance statistique de la saison à Limoges. Le gardien billérois a terminé dix matches sur treize à 10 arrêts ou plus.

Jonathan ROBY, pivot de Limoges : « J’ai la sensation qu’on a quasiment fait jeu égal. Ils creusent l’écart en fin de première mi-temps, on revient puis on perd quelques ballons bêtement qu’ils exploitent parfaitement, puis ils ont l’expérience pour maintenir leur avance. Mais ç’a été serré, je n’ai pas senti un écart comme on pouvait le craindre entre le 1er et le 12e. Il y a des regrets car si on gomme ces petits passages à vide, on n’était pas loin. Tout n’est pas à jeter, on reste une jeune équipe en D2, on va continuer à bosser. »

Jérémy VERGELY, capitaine de Billère : « On n’a presque jamais été menés, on prend quelques buts d’avance et même s’ils reviennent, on a récupéré les ballons quand il le fallait. On termine sur une bonne note. Sur les derniers matches, on ne doute jamais, on ne lâche pas même quand on est menés de 3-4 buts, ça prouve nos ressources mentales et qu’on ne doute pas au niveau handballistique. On fait une bonne phase aller, c’est plus facile de travailler quand on est en haut. »

 


USM SARAN HB – MASSY ESSONNE HB : 24 – 32 (11-15)

REVOIR LE MATCH EN VIDÉO

Sur le podium avant cette journée, Saran est tombé dans sa salle face à un Massy efficace. Les Loirétains entrent bien dans le match et mènent au quart d’heure (7-5), mais PERISIC commence son festival dans les cages franciliennes. Ses arrêts permettent aux visiteurs de prendre un bel avantage à la pause (11-15), puis de continuer avec un 7-1 à la reprise pour prendre largement les devants (12-22, 39e). Sonné, Saran réagit et se rapproche à cinq unités (21-26, 51e) mais l’écart est trop grand et Massy maîtrise sa fin de match pour s’offrir un beau succès. Son troisième sur les quatre derniers matches.

Statistiques : Tomi VOZAB (6/12), Jef LETTENS (10/33 arrêts dt ½ pen) pour Saran / Antoine CONTA (7/8 dt 1/1 pen), Yohan HERBULOT (7/11), Enzo CRAMOISY (3/10), Vladimir PERISIC (18/42 arrêts) pour Massy.

Classement : Saran 4e (29 pts ; +26) / Massy 11e (23 pts ; +7)

L’info en plus : En marquant 24 buts, Saran a égalé sa plus mauvaise marque offensive de la saison, après les 24 buts marqués à Pontault-Combault le week-end précédent.

Yann GHEYSEN, capitaine de Saran : « C’est une déception, on ne voulait pas terminer l’année comme ça. On est dans le match puis on a vraiment trop buté sur le gardien. Avec moitié moins de tirs loupés, l’issue aurait pu être différente. On est déçus de passer complètement à côté mais malgré tout, quand on repense à la première partie de saison qu’on a faite, on relativise. On aurait été très contents si on nous avait dit qu’on serait 4e il y a 4 mois. »

Yohan HERBULOT, arrière de Massy : « On avait à cœur de montrer qu’on n’est pas à notre place, qu’on peut battre de grosses équipes, même chez elles. Et on fait un bon match, j’ai senti qu’il y a eu un déclic, l’équipe a pris un grand plaisir à jouer ensemble, ce qu’on n’avait pas eu depuis le début de saison. J’espère qu’on va continuer mercredi face à Cherbourg pour prendre des points et espérer encore jouer le haut de tableau. »

 


ANGERS NOYANT HBC – SELESTAT ALSACE HB : 17 – 27 (8-15)

REVOIR LE MATCH EN VIDÉO

Après son bon nul à Massy, Angers n’a pas réussi à enchaîner, tombé chez lui face à un bon Sélestat. Les Alsaciens mettent 10 minutes à prendre la mesure de leurs adversaires (4-4), qu’un triplé de SAVIC distance (5-9, 19e). Le Bosnien est relayé par SERI, LENNE et VALENTIN qui font grimper l’écart jusqu’à la pause (8-15). Les hommes de Christian GAUDIN restent sérieux en seconde période et gèrent leur avance pour finalement s’imposer de 10 buts. L’un de leurs meilleurs matches cette saison.

Statistiques : Daniel Gañarul (4/6 dt 3/3 pen), Maxence RIZZI (9/21 arrêts dt 0/3 pen) pour Angers / Kosta SAVIC (7/10 dt 3/3 pen), Rudy SERI (6/11), Thibaud VALENTIN (5/10), Julien MEYER (15/31 arrêts dt 0/3 pen) pour Sélestat.

Classement : Angers 13e (16 pts ; -61) / Sélestat 3e (29 pts ; +29)

L’info en plus : C’est la quatrième fois cette saison que Sélestat encaisse 20 buts ou moins. Le SAHB constitue la meilleure défense de Handball ProD2.

Laurent SORIN, entraîneur d’Angers : « On est tombés sur une vraiment belle équipe de Sélestat, une grosse défense, plus puissante que nous. On était dans notre match mais on a un peu manqué d’arguments, et quand on a trouvé des ouvertures, Julien MEYER a fermé la boutique. C’est dommage de finir comme ça, notre salle était pleine. Mais on a vu un bon match quand même. »

Rudy SERI, demi-centre de Sélestat : « C’est peut-être notre match le plus abouti au niveau de l’intensité. On a très bien défendu, Julien a été excellent derrière, on a trouvé des solutions en attaque. Tous les feux étaient au vert. Terminer 2015 comme ça, c’est que du bonheur. C’est presque dommage qu’il y ait la trêve, on était sur une bonne dynamique. Il va falloir se remobiliser dès la reprise et continuer à progresser. »

 


GRAND NANCY ASPTT HB – DIJON BOURGOGNE HB : 26 – 21 (13-11)

REVOIR LE MATCH EN VIDÉO

Nancy a confirmé face à Dijon sa solidité à domicile, où il n’a plus perdu depuis la 2e journée. NAUDIN place les Dijonnais en tête (1-3) mais les locaux reviennent et mènent jusqu’à la pause (13-11). Le capitaine DUCREUX (7 buts) donne 4 buts d’avance aux siens à la reprise (16-12, 35e), MAYAYO renforce cette mainmise (21-15, 43e). Les Bourguignons ne s’avouent pas vaincus (21-18, 45e) mais Nancy résiste et MULLER valide définitivement la victoire lorraine à trois minutes de la fin (25-20).

Statistiques : Yann DUCREUX (7/9 dt 0/1 pen), Simon MAYAYO (5/7), Nicolas POTTEAU (21/42 arrêts dt 0/3 pen) pour Nancy / Pierrick NAUDIN (8/15 dt 4/4 pen), Neboja STOJINOVIC (15/37 arrêts dt 0/1 pe,) pour Dijon.

Classement : Nancy 5e (29 pts ; +7) / Dijon 8e (28 pts ; -1)

L’info en plus : Dijon, 8e à la fin des matches allers, connaît son plus mauvais classement cette saison. Les Dijonnais étaient aussi 8es après la 3e journée.

Nicolas POTTEAU, gardien de Nancy : « On est plus que satisfaits. Dijon voulait imposer son jeu chez nous, ç’a été très serré, on a plutôt bien joué, sans paniquer, et le match a tourné en notre faveur. Ce n’était pas facile de se préparer alors qu’on nous parle du PSG, qu’on reçoit en Coupe de France le week-end prochain. Mais on a répondu présent psychologiquement. Prendre si peu de buts et réussir des arrêts, c’est appréciable, c’est certain. On valide vraiment notre bonne phase aller. »

Jackson RICHARDSON, entraîneur de Dijon : « On réussit une bonne entame, le problème c’est qu’on commet des erreurs, on fait des mauvais choix, et on ne concrétise pas au score. On se met en difficulté et Nancy prend confiance. Eux ont été très sereins, font une belle performance défensive avec un très bon gardien. C’est une grosse déception, une frustration collective, ça fait deux matches de suite. On doit gagner en régularité. »

 


VALENCE HB – MULHOUSE HB SUD ALSACE : 28 – 33 (14-18)

REVOIR LE MATCH EN VIDÉO

Lanterne rouge de Handball ProD2, Valence a bien résisté face à l’équipe en forme du moment, Mulhouse, qui a finalement bien géré son avantage. C’est avant le repos que les hommes de Brahim IGHIRRI, mené (11-10, 17e), font la différence grâce à une attaque en réussite. GALOTTE donne quatre buts d’avance aux siens au repos (14-18), écart qui s’amenuise à cause de KANKARAS (19-21, 39e). Mais les Mulhousiens ne plient pas et passent un 4-0 qui distance leurs adversaires (22-28, 49e). Pour de bon, cette fois, malgré la résistance de BON (7 buts).

Statistiques : Alexis BON (7/8), Yann ROBY (6/10), Marko RAJKOVIC (13/42 arrêts dt 0/3 pen) pour Valence / Eduardo REIG GUILLEN (9/13 dt 3/3 pen), Boris BECIROVIC (6/8), Iker SERRANO (6/9), Sébastien GALOTTE (5/8), Sébastien LE GOFF (11/31 arrêts  dt 0/2 pen) pour Mulhouse.

Classement : Valence 14e (13 pts ; -56) / Mulhouse 2e (32 pts ; +28)

L’info en plus : Mulhouse reste sur une série de six victoires de suite. C’est la meilleure cette saison en Pro D2, comme Besançon (de la 1e à la 6e journée) et Nancy (de la 4e à la 9e j.).

Alexis BON, arrière de Valence : « On fait un bon match mais Mulhouse commet moins de fautes techniques que nous. Ensuite on revient bien, on les tient mais on loupe les balles ou les tirs quand on peut égaliser, on le paie immédiatement ensuite. On revient à la fin mais pas assez. Ce n’est pas comme si on avait pris l’eau tout le match, ils ont quand même tremblé. On reçoit Saint-Raphaël en Coupe pour travailler, puis on partira tranquilles en vacances, prêts à travailler. »

Brahim IGHIRRI, entraîneur de Mulhouse : « Tout a été positif dans ce match. C’a été dur au début, il a fallu du temps pour se mettre en place, puis on a dominé et géré. Certaines erreurs leur permettent de revenir mais on a été très lucides et concentrés, il le fallait car c’était un match très dur. Valence a essayé plein de choses et n’a pas mal joué. Les joueurs ont gagné quatre jours de vacances en plus avec cette victoire, c’était le contrat ! Je suis très content de notre moitié de saison. »

 


JS CHERBOURG MANCHE HB – GRAND BESANCON DOUBS HB : 33 – 26 (17-9)

REVOIR LE MATCH EN VIDÉO

Un quart d’heure de mise en route (8-7), puis Cherbourg a appuyé sur l’accélérateur pour se défaire de Besançon et remporter une nouvelle victoire à domicile. D’un 10-2 à cheval sur les deux périodes, les Normands prennent largement les devants (18-9, 31e) et leur avance ne cesse d’augmenter (23-11, 27-13). Les Franc-Comtois font ce qu’ils peuvent pour ne pas sombrer et la doublette AVELANGE-BEDEL ramène finalement les visiteurs à -7 au final. Mais il est trop tard et Cherbourg tient son succès depuis longtemps. Avec l’espoir de passer les fêtes sur le podium en cas de succès à Massy mercredi.

Statistiques : Williams MANEBARD (6/7), Baptiste CALANDRE (5/6 dt 2/3 pen), Bastien KHERMOUCHE (5/6), Lazlo FULOP (8/16 arrêts dt 0/1 pen) pour Cherbourg / Quentin EYMANN (7/16 dt 1/1 pen), Théo AVELANGE-DEMOUGE (4/5), Hugo BEDEL (4/7) pour Besançon.

Classement : Cherbourg 7e (28 pts ; +26) / Besançon 9e (28 pts ; -12)

L’info en plus : Cherbourg est l’équipe qui bénéficie du plus grand nombre d’arrêts de gardiens par match en moyenne (14,9 par rencontre).

Baptiste CALANDRE, demi-centre de Cherbourg : « Besançon s’est accroché au début mais on a su rester disciplinés, concentrés, on savait qu’ils étaient limités en rotation, que la salle nous aiderait et que si on leur maintenait la tête sous l’eau, on ferait l’écart. Quand on a senti qu’ils levaient un peu le pied, on a bien défendu et ç’a marché. C’est la physionomie de match qu’on attendait. C’est une belle demi-saison, qui le sera vraiment si on gagne à Massy pour s’installer dans le Top 3. »

Quentin EYMANN, arrière de Besançon : « On savait que ça allait être difficile. Une fois qu’ils ont commencé à prendre de l’avance, on n’a pas su réagir, mettre de l’agressivité, et c’était presque plié à la mi-temps. On n’a pas lâché… mais eux non plus. On a un peu de regrets mais quand on repense à toute la première partie de saison, c’est plutôt positif. On va maintenant tout donner face à Tremblay en Coupe, et pourquoi pas passer un tour de plus. »

 


ISTRES PROVENCE HB – UMS PONTAULT-COMBAULT HB : 21 – 22 (11-9)

REVOIR LE MATCH EN VIDÉO

Une semaine après son beau succès à Dijon, Istres n’a pas réussi à confirmer, à domicile, face à un Pontault-Combault qui a retrouvé ses vertus défensives. Les locaux prennent pourtant un départ idéal (5-1, 10e) et restent aux commandes jusqu’au retour pontellois avant la pause (9-9, 25e). JONSSON recreuse un écart à la reprise (12-9 puis 15-11, 37e) mais CANDEIAS se montre infranchissable dans les buts adverses. Pontault-Combault passe alors un 4-0 pour mener pour la première fois (16-17, 44e). Istres réagit grâce à son arrière suédois (20-19, 54e) mais ne marque qu’un but dans les 6 dernières minutes. TCHITOMBI saisit l’occasion de donner la victoire aux siens au buzzer (21-22).

Statistiques : Maximilian JONSSON (7/14), Benjamin MASSOT-PELLET (5/7 dt 4/5 pen) pour Istres / Valentin AMAN (5/6), Ricardo CANDEIAS (19/39 arrêts dt 0/3 pen) pour Pontault-Combault.

Classement : Istres 10e (27 pts ; +1) / Pontault-Combault 6e (28 pts ; -5)

L’info en plus : Istres a perdu 4 matches sur 7 à domicile. Il s’agit du pire ratio parmi les 11 premiers du classement.

Benjamin MASSOT-PELLET, ailier droit d’Istres : « Notre gros souci, c’est l’attaque, on a péché sur leur gardien qu’on savait bon. Malgré tout, on est dans le match, on mène de 3-4 buts et puis il y a une sorte de psychose qui s’installe un peu à la maison. Dans les moments charnières, on n’est plus sereins. On aurait pu jouer le nul et défensivement, on se troue sur la dernière action. C’est un match qu’on ne doit jamais perdre. Ça commence à faire beaucoup, on va devoir se poser les bonnes questions. »

Valentin AMAN, pivot de Pontault-Combault : « On n’avait pas gagné depuis un moment à l’extérieur, ça fait plaisir, d’autant que c’est une victoire à l’arrachée. La défense a été la clé, l’entraîneur nous avait dit de retrouver la solidité du début de saison, ça fait deux semaines qu’on essaye et c’est rassurant. On est très satisfaits de ce match. Il nous permet de passer les fêtes tranquillement, avant d’attaquer 2016 avec sérénité. »

 

Crédit photo : Stéphane PILLAUD / FFHB

Publicité

  • France Euro 2018
  • LFH
  • LNH
  • Coupe de France
  • Boutique officielle FFHB
  • Leg'Hand
  • Hand-clean