Formation des jeunes arbitres du comité 72

Lors du Challenge Piron à Sablé, actions JA et TJA réalisées par le Comité de la Sarthe.

La commission JA et TJA du comité de la Sarthe avait donné rendez-vous les 21 et 22 décembre à vingt-quatre jeunes arbitres à l’occasion du traditionnel challenge Piron à Sablé (72).

L’équipe d’encadrement était composée de Sarah Descamps (La flèche), Sabrina Paubert (Ligue des Pays de la Loire), Frédérique Poirier (La Suze), Stéphane Moreau (Cheminots du Mans), Jean Michel Audouin (La Ferté Bernard), Stéphane Girard (Entente Connerré Vibraye), Sylvain Surrin (Ecommoy) et d’Alexandre Thieulin (Mans Sarthe).

Nous souhaitions profiter de ce rassemblement pour expérimenter une nouvelle façon d’animer nos formations en laissant plus de place aux méthodes interactives, notamment la vidéo. C’est ce qui a conditionné l’organisation du samedi.

Le weekend s’est déroulé en deux temps :

1/ la formation le samedi avec comme fil directeur la mise en œuvre de la sanction sportive et de la sanction disciplinaire,

2/ l’arbitrage sur les tournois – de 12, 14, 16 et 18 ans.

Une fois la partie accueil passée, le premier rendez-vous en salle pour un tournoi entre équipes de JA allait nous permettre d’observer tous les JA. C’était l’occasion de revoir des jeunes arbitres déjà connus mais également d’observer pour la première fois certains JA pour leur première participation aux  formations.

L’objectif était double : 

voir les progrès réalisés par nos JA connus et ayant déjà intégré notre segmentation JA 1, 2 et 3 au regard du référentiel de compétences,,

pré intégrer les nouveaux JA.

Concernant les observateurs, la consigne était simplement d’observer les JA sans attention particulière concernant la thématique du jour. Par contre nous avons profité de ces rencontres pour filmer des actions défensives relevant de la seule sanction sportive mais aussi celles nécessitant une sanction disciplinaire.

Après le repas, nous avons repris le chemin de la salle de formation pour une présentation du parcours JA au sein du comité. Les évolutions possibles entre les niveaux 3 à 1 pour les jeunes arbitres ont été abordées, sachant que les JA 1 seront potentiellement présentés au stage JA régional au mois d’avril. Cette partie nous a permis de sensibiliser les jeunes aux opportunités d’évolution mais également à l’importance du travail et de leur investissement dans le temps, que ce soit dans leurs clubs ou lorsqu’ils sont en formation avec le comité.

Cette présentation a été suivie par une intervention ludique et interactive sur la gestuelle, animée par Sarah et Sabrina. En partant de la connaissance des gestes des JA, nous avons pu échanger et travailler avec eux sur la qualité de la gestuelle et sur l’importance d’indiquer la direction en priorité avant la faute. C’était également l’occasion de rappeler que la gestuelle et le coup de sifflet étaient des éléments incontournables en termes de savoir-faire pour se faire comprendre de l’ensemble des acteurs.

La journée s’est poursuivie en gymnase avec l’intervention d’Anthony Deniau, CTF du comité 72, qui a entraîné les JA en proposant des situations répondant à notre demande  : sensibiliser les jeunes arbitres dans le cadre du rapport de force, au positionnement du défenseur et aux comportements défensifs mobilisés pour empêcher l’attaquant de marquer.

Nous avons volontairement positionné cet entraînement avant la théorie pour voir le transfert qu’allaient pouvoir faire les JA entre ce qu’ils avaient vécu en pratique et leur analyse des séquences vidéos. Nous sommes donc retournés en salle à la suite de l’entraînement, et nous avons démarré la théorie sur la sanction par une situation filmée le matin, présentant une action défensive qui en plus de la sanction sportive nécessitait une sanction disciplinaire.

Nous avons de nouveau interrogé les JA qui arbitraient à ce moment-là pour savoir si, avec un peu de recul, leur décision aurait été la même. Puis nous avons fait un tour de table pour recueillir l’analyse des autres JA. Le but pour nous étant de leur demander sur quels éléments leur décision reposait. Lorsqu’un des jeunes arbitres a évoqué la position du défenseur comme « repère » nous avons pu enchaîner avec un diaporama qui nous a permis d’arriver à notre objectif : faire intégrer aux JA  les quatre fondamentaux en terme d’indicateur pour apprécier si une faute mérite en plus une sanction disciplinaire.

Afin de faciliter l’intégration de ces indicateurs nous avons utilisé une échelle de couleur simple :

1/ la position du défenseur:

Est il face à l’attaquant?

Est il de côté? 

Est il derrière?

Puis nous avons échangé afin de recenser d’autres repères et avons fini la présentation en complétant la position du défenseur, par la partie touchée, l’intensité de l’impact et les répercussions de celui-ci, toujours avec ce principe d’échelle de couleur. Nous avons également profité de ces échanges pour revenir également sur les fautes à proscrire du jeu à savoir les poussettes, ceinturages et les tirages de maillots. Nous avons alors repris le visionnage de la vidéo avec d’autres situations et bien entendu les discussions étaient beaucoup plus animées à chaque situation et les sanctions commentées, souvent à juste titre. Des situations défensives ne nécessitant pas plus que la sanction sportive étaient également présentées et globalement bien repérées par les JA.

La journée a été clôturée par les désignations sur les rencontres du lendemain. Lors du tournoi, nous étions sur d’avoir une sur-activité en terme de sanction. Cela s'est vérifié mais c’était quelque part l’objectif, à savoir de prendre la décision de sanctionner.

Le rôle des observateurs au niveau des débriefings a été très important car ils abordaient principalement les décisions de sanction des JA. Cela a eu pour effet d’arriver a un plus juste équilibre entre sanction sportive et sanction disciplinaire et de ne pas mettre les JA en difficulté en sifflant des – de 18 ans. Ce weekend a été une complète réussite pour l’ensemble des acteurs, jeunes en formation et membres de l’équipe d’encadrement, que ce soit le samedi grâce une méthode très interactive, largement basée sur la vidéo, et le réinvestissement lors des arbitrages le dimanche.

Travail réalisé par la commission JA du comité 72. Pilotage Alexandre Thieulin

Publicité

  • LFH
  • {$partenairesFooter.3.alt}
  • Coupe de France
  • Boutique officielle FFHB
  • Hand-clean