• Accueil > 
  • Arbitrage > 
  • Entretien du Lundi - M. Jacquet «La Maison du Handball sera livrée le 06/07/2018»

Entretien du Lundi - M. Jacquet «La Maison du Handball sera livrée le 06/07/2018»

Le directeur général de la FFHandball est pour la première fois l’invité de l’entretien du lundi.

À la sortie de l’été, où en sont les travaux de la Maison du Handball ?
Ils se situent exactement à mi-chemin. Les travaux de gros œuvre sont terminés avec une mise hors d’eau déjà effectuée ou imminente sur les trois bâtiments. Parallèlement, l’aménagement du Parc des Sports Dominique Duvauchelle se concrétise avec les travaux réalisés par le Grand Paris Sud Est Avenir. Cela concerne notamment les opérations de voirie, avec une voie qui fait le tour de la Maison du Handball depuis la station de Métro, et de réseaux, avec le raccordement de la Maison du Handball à la géothermie du secteur.

À quelle date les travaux seront-ils achevés ?

L’opération a démarré en juillet 2016 et le constructeur, Eiffage, sera en mesure de livrer la Maison du Handball, le 6 juillet 2018. La date est précise car c’est une façon de se challenger. Il y a en effet de grandes similitudes avec l’organisation d’un grand événement et par conséquent la volonté, érigée en principe, de respecter les délais. Ce projet ambitieux est réalisé par une centaine de personnes présentes sur le chantier.

Quelles seront les étapes importantes d’ici au 6 juillet prochain ?

Le chantier possède plusieurs semaines d’avance. La fin des travaux est prévue à la fin du mois de mai 2018. Avant la remise des clés du 6 juillet, se succéderont les différentes commissions de sécurité, d’homologation et autorisation d’ouverture. Le déménagement et le rodage des services dans les nouveaux locaux s’effectueront durant l’été 2018 pour un début d’exploitation officiel le 1er septembre 2018. La Maison du Handball sera très certainement inaugurée à la fin du mois de septembre 2018.

Quels seront les incidences et les changements pour la vie fédérale ?

Cette Maison du Handball est bien perçue. À ce jour, 80 % des salariés et des administrateurs sont passés sur le chantier. Ce projet est financé à hauteur de 50 % par les pouvoirs publics et pour l’autre moitié par les fonds propres de la FFHandball et la participation des licenciés. Cette Maison du Handball sera celle de tous les Handballeurs et ne se résumera pas au seul accueil des équipes de France qui restera prioritaire. Il doit y avoir un retour vers les Territoires et les 2400 clubs concernés. La Ligue Île-de-France s’installera aussi dans cette Maison du Handball.

Au delà de la famille du Handball, qui pourra prétendre à investir la Maison du Handball ?
Nous affinons actuellement la programmation de nos propres besoins, c’est la priorité de l’accueil au sein de la Maison du Handball.  Les rassemblements de toutes les équipes de France, les différentes formations, l’École Française des Entraîneurs… Nous évaluons ce taux d’occupation à 50 % de l’activité globale de la Maison du Handball. Dès lors, nous déclencherons des programmes de commercialisation pour la saison 2018-2019. La Maison du Handball ne sera pas seulement une structure à vocation sportive, mais aussi un établissement à dominante congrès et séminaires. La Maison du Handball sera dotée de l’un des plus bel auditorium d’Île-de-France (300 places) équipé d’outils de haute technologie. Si l’objectif est d’abord de servir notre sport, l’équipement a vocation à accueillir des populations diverses.

Comment le patrimoine de la FFHandball et du Handball français sera t-il mis en valeur ?
La muséographie représente une part importante dans la conception de la Maison du Handball, un établissement qui doit, si j’ose dire, transpirer le Handball. La future Maison sera dotée d’un véritable parcours muséographique avec une vingtaine de dispositifs, dont certains interactifs et immersifs, des grandes thématiques du Handball. Sur la partie hébergement, toutes les chambres seront personnalisées en lien avec les grandes compétitions pour lesquelles nos équipes de France ont brillé. Tous les Trophées remportés par les équipes de France seront aussi exposés avec en lien des projections vidéos des instants les plus émouvants de nos succès sportifs.

En 1999, vous découvrez le monde du Handball et une fédération qui s’apprête à organiser le Mondial 2001. Quels souvenirs en conservez-vous et en quoi cet événement a propulsé la FFHandball dans le 21 le siècle ?
Il faut, je crois, livrer un regard plein d’humilité. La FFHandball a su saisir des opportunités au travers d’événements forts qui ont jalonné son histoire et qui ont constitué des accélérateurs de développement. En 2000, la Fédération comptait 220.000 licenciés, aujourd’hui elle a dépassé la barre des 540 000. À chaque fois ces événements ont offert un éclairage  sur le Handball et ont permis de franchir des marches supplémentaires de reconnaissance et de notoriété. Cette dynamique se poursuivra avec l’EHF EURO 2018, puis peut-être lors de l’EHF EURO 2022 avec dans la foulée les J.O. de Paris 2024. Il faut tirer un coup de chapeau à nos dirigeants qui ont été courageux pour prendre des risques et tenir leurs paris. La Maison du Handball est une illustration supplémentaire avec la volonté de disposer d’un outil novateur pour accompagner la haute performance.

Avant de rejoindre la FFHandball en 2009, vous avez été directeur des ressources humaines au Stade de France pour la coupe du monde de football France98 et étiez directeur du service des sports du Conseil Régional d’Île-de-France. Que vont représenter, du point de vue de la structuration et de l’héritage, les J.O. de Paris 2024 ?
Depuis les J.O. d’hiver d’Albertville en 1992, le monde du sport a su engranger de l’expérience au travers de grands événements internationaux, dont les différents Championnats du monde de Handball. Ils ont aussi démontré la capacité du public français à se mobiliser avec enthousiasme pour accompagner ces événements. Sur les J.O. de 2024, il y aura peu d’équipements à construire mais le travail de préparation est tout de même gigantesque. À ce jour, nous ne connaissons pas encore dans le détail du modèle qui présidera à la préparation des athlètes qui participeront aux J.O. de 2024. Le sport sera t-il une cause nationale ? En tout état de cause, l’attribution des J.O. n’est pas une fin en soi.

Quels seront les bénéfices pour la Maison du Handball ?

Le timing est inouï avec une livraison de la Maison du Handball au moment où les premiers travaux des J.O. 2024 seront lancés. Elle sera bien évidemment la base arrière pour notre fédération mais pas seulement car on peut imaginer qu’elle soit aussi utilisée par des équipes étrangères ou par d’autres disciplines.

Publicité

  • France Euro 2018
  • LFH
  • {$partenairesFooter.3.alt}
  • Coupe de France
  • Boutique officielle FFHB
  • EHF
  • Hand-clean