#U21 - L'autre Dream Team

Championne d’Europe 2014 et du monde 2015 (U19), médaillée de bronze mondiale U21 l’an passé, la génération 1996-97 ne vise rien d’autre que le titre mondial en Algérie. Yanis Lenne, Dika Mem, Melvyn Richardson et Julien Meyer, appelés chez les A, effectuent un retour dans leur équipe, avec leurs potes, pour boucler leur histoire commune sur la première marche. Premier match ce mardi à Alger, à 17h face à l’Égypte.

Une compétition à suivre en direct sur le site officiel

Et sur le site de l'IHF

Construire l’ambition

Yohann Delattre espère bien conserver le titre mondial remporté il y a deux ans au Brésil, avec la génération précédente. Pour ce Mondial 2017 organisé en Algérie du 18 au 30 juillet, seulement deux garçons éligibles ne seront pas appelés : Benoît Kounkoud, contraint par plusieurs pépins physiques, pourra se reconstruire pendant l’été tandis que Ludovic Fabregas est invité à souffler enfin depuis la campagne olympique. « Aux yeux de tout le monde, Ludovic est un élément à part entière chez les A. Il n’est plus éligible chez les juniors. » En revanche Yanis Lenne, Dika Mem, Melvyn Richardson et Julien Meyer, tous apparus dans élite depuis novembre 2016 se situent encore dans une phase d’apprentissage. « Certes, les équipes de France jeunes ont pour objectif d’alimenter les A mais la filière a aussi vocation à montrer certaines valeurs. Ces quatre garçons ont exprimé leur envie de finir le parcours et il faut le mettre en avant car ce n’est pas banal, apprécie le coach des U21. Revenir dans la catégorie junior, ce n’est pas simple sur le plan psychologique. D’une certaine façon, ils auront une pression supplémentaire. »

Julien Meyer : « impensable de refuser la sélection »

La composition de la poule B incite à la prudence. Dans ce « groupe de la mort », les Bleuets attaqueront par l’Égypte, loin d’être un cadeau pour débuter ce Mondial au Maghreb où il faudra prendre l’une des quatre premières places de la poule B. « Nous avons l’envie commune de bien finir cette progression débutée il y a 5-6 ans. Cela coulait de source pour chacun d’entre nous. Nous sommes en âge d’être sélectionnés, on ne se voyait pas refuser la sélection, c’était impensable. Alors on passe l’été dans les salles et pas sous le soleil, rapporte Julien Meyer. Avec cette équipe nous n’avons pas perdu de matches pendant 3 ans ! », indique aussi celui qui pourrait remporter deux fois le titre mondial U21 car en 2015, avec aussi Florian Billant, il était surclassé sous les ordres d’un Yohann Delattre déjà conquis. « Le coach a su me cerner et me donner ce dont j’avais besoin : je fonctionne à la confiance et à l’affectif. » Les deux gardiens ont forcément une relation particulière. « Nous avons partagé beaucoup de belles choses ensemble. C’est un homme que je respecte beaucoup et que j’ai appris à découvrir. Il s’est ouvert et il a beaucoup d’humour. »

Yanis Lenne : « l’objectif est la médaille d’or »

Pour Yanis Lenne, champion du monde 2017 avec les A et futur barcelonais, « revenir en U21 s’est fait naturellement. Nous sommes tous très motivés, ce sera notre sixième été avec ce groupe. Au delà de la performance, c’est un véritable groupe d’amis. Il y a toujours eu un noyau dur et un super accueil pour les nouveaux, sourit Yanis Lenne qui ne cache pas son ambition : l’objectif est la médaille d’or, je crois que tout le monde a cela en tête. » Malgré une ascension phénoménale, le futur barcelonais avance avec humilité : « Je prends les choses comme elles viennent et je n’essaie pas de me projeter plus loin. Passer chez les A permet de se rendre compte du travail à accomplir. La notion du détail revient le plus souvent. »

CHAMPIONNATS DU MONDE EN ALGÉRIE : 18 au 30 juillet
Groupe A :
Allemagne - Norvège - Îles Féroé - Hongrie - Corée-du-Sud - Chili
Groupe B : France - Danemark - Qatar - Égypte - Slovénie - Suède
Groupe C : Espagne - Tunisie - Macédoine - Brésil - Burkina-Faso - Russie
Groupe D : Croatie - Islande - Algérie - Arabie-Saoudite - Argentine - Maroc

Mardi 18 juillet : France - Égypte 36-30 (16-15)
Mercredi 19 juillet : Suède - France 
Vendredi 21 juillet à 10h00 (HF 11h00) : France - Slovénie
Samedi 22 juillet à 18h00 (HF 19h00) : Qatar - France
Lundi 24 juillet à 14h00 (HF 15h00) : France - Danemark
Huitièmes de finale : mercredi 26 juillet
Quarts de finale : jeudi 27 juillet
Demi-finales : samedi 29 juillet
Finales : dimanche 30 juillet


LA SÉLECTION : Gardiens :
Medhi HARBAOUI (Istres Provence HB) - Julien MEYER (Chambéry Savoie Mont-Blanc) / Ailiers gauches : Adama KEITA (Paris SG HB) - Etienne MOCQUAIS (USM Pontault-Combault HB) / Arrière gauche : Junior SCOTT (HBC Nantes) / Demi-centre - arrière gauche : Romain LAGARDE (HBC Nantes) / Demi-centres : Lucas FERRANDIER (US Créteil HB) - Aymeric MINNE (Pays d’Aix UC) / Pivots : Hugo KAMTCHOP-BARIL (Cesson-Rennes Métropole HB) - Gabriel NYEMBO (Sélestat Alsace HB) - Dragan PECHMALBEC  (HBC Nantes) / Demi-centre - arrière droit : Melvyn RICHARDSON (Chambéry Savoie Mont-Blanc) / Arrières droits : Dima MEM (FC Barcelone) - Tom PELAYO (Dunkerque GLHB) / Ailiers droits : Florian BILLANT (Dunkerque Grand Littoral HB) - Yanis LENNE (Sélestat Alsace HB)

LE STAFF : Entraîneur : Yohann DELATTRE / Adjoints : Marc FERRON, Arnaud PARISY, Marc TEISSONNIÈRE (physique), Daouda KARABOUÉ (gardiens) / Médecin : Georges HADJEZ / Kinésithérapeute : Stéphane LAVIE / Chef de délégation : Philippe BOUTHÉMY.

Publicité

  • France Euro 2018
  • LFH
  • {$partenairesFooter.3.alt}
  • Coupe de France
  • Boutique officielle FFHB
  • EHF
  • Hand-clean