#U18 (M) : L'Euro en replay

CHAMPIONS D'EUROPE. C'est sur le score fleuve de 40-38 que les Minots ont battu les Croates en finale ce dimanche et succèdent à leurs aînés au palmarès du championnat d'Europe de la catégorie. Retrouvez tous les résultats, réactions et statistiques sur le parcours des Bleuets ici. #BleuetFier

LES RÉSULTATS

FINALE : FRANCE - CROATIE : 40-38 (18-19)

Florian BOULOGNE - Valentin KIEFFER
Dylan NAHI (1 but) - Gaël TRIBILLON (4 buts) - Yoann GIBELIN (1 but) - Elohim PRANDI (5 buts) - Nori BENHALIMA - Noah GAUDIN (3 buts) - Killian VILLEMINOT (11 buts) - Antoine JONNIER (5 buts) - Jonathan MAPU - Julien BOS (1 but) - Ewan KERVADEC - Clément DAMIANI (2 buts) - Édouard KEMPF (4 buts) - Benjamin RICHERT (3 buts)

Kylian VILLEMINOT (Demi-centre et capitaine) : « On est très heureux de ce titre ! On perdait de 6 buts en deuxième mi-temps, on n’a pas baissé les bras, on a su remonter. Nous nous sommes dits des choses assez dures, on s’est redonné confiance. C’est notre premier grand titre, après notre victoire l’an passée au FOJE. J’espère qu’on se retrouvera l’an prochain et que nous enchainerons d’autres titres, tous ensemble, en prenant du plaisir surtout.»

Eric QUINTIN (Entraîneur de l'équipe de France) : « Une joie forte et simple, du haut niveau. Grosse fierté pour les Minots car ce n’était pas si évident d’enchainer avec un groupe aussi extraordinaire que le précédent. Ils ont su nous donner le désir de les accompagner du mieux que l’on pouvait. Je suis fier de leur complémentarité, de leur groupe, de leur état d’esprit. »

 

1/2 FINALE : FRANCE - ALLEMAGNE : 39-38 a.p (13-18 ; 32-32)

Florian BOULOGNE - Valentin KIEFFER
Dylan NAHI (7 buts) - Gaël TRIBILLON - Yoann GIBELIN - Elohim PRANDI - Nori BENHALIMA (1 but) - Noah GAUDIN (6 buts) - Killian VILLEMINOT (7 buts) - Antoine JONNIER (5 buts) - Jonathan MAPU (1 but) - Julien BOS (2 buts) - Ewan KERVADEC - Clément DAMIANI (4 buts) - Édouard KEMPF - Benjamin RICHERT (6 buts)

Noah GAUDIN (Demi-centre) : « C’était un match de fou. Nous avons très mal commencé la rencontre ; nous n’étions pas dedans et ne respections pas les consignes donnés par le staff. Mais même menés de 9 buts, au fond du fond, nous n’avons rien lâché et y avons cru jusqu’au bout. Nous avons abordé la deuxième mi-temps d’une toute autre manière et la tendance s’est progressivement inversée. Pour dimanche, nous allons essayer d’être présents d’entrée de jeu car ce sera très compliqué si nous faisons le même début. Une finale est toujours un match compliqué. Ce sera l’équipe la plus courageuse et la plus lucide qui l’emportera ».

Eric QUINTIN (Entraîneur de l'équipe de France) : « Il y a eu beaucoup de faits inexplicables dans cette rencontre : un non match dès l’entame, un manque d’enthousiasme mentalement, l’absence d’application de choses criantes que nous avions identifiées. C’est une journée incroyable car ce scénario est extrêmement rare. Quand les jeunes ont touché le fond avec un écart de -9 buts, ils ont tout lâché. Nous avons été amenés à réduire les rotations car nous avions un seul système défensif qui fonctionnait à peu près, le dispositif défensif était plus précis, les allemands ont un peu relâché la pression, nous avons optimisé de belles montées de balle, Yoann s’est un peu libéré ; il n’en fallait pas plus pour que le rapport de force s’inverse. Dans l’autre demi-finale, les grands favoris sont les croates. De notre côté, nous rêvons d’une finale contre eux mais j’espère que notre début de match ne va pas se reproduire et que les erreurs vont être retenues car les miracles ne se répètent pas. ».
 

FRANCE - DANEMARK : 28-32 (16-19)

Florian BOULOGNE - Valentin KIEFFER
Dylan NAHI (2 buts) - Gaël TRIBILLON (1 but) - Yoann GIBELIN - Elohim PRANDI (1 but) - Nori BENHALIMA (6 buts) - Noah GAUDIN (3 buts) - Killian VILLEMINOT (5 buts) - Antoine JONNIER (3 buts) - Jonathan MAPU (2 buts) - Julien BOS - Ewan KERVADEC - Clément DAMIANI (1 but) - Édouard KEMPF (2 buts) - Benjamin RICHERT (2 buts)

Éric QUINTIN (Entraîneur de l'équipe de France) : « Le groupe a quelque-peu subi le contrecoup de beaucoup de matchs joués en peu de temps. Aussi bien nerveusement que physiquement, les jeunes étaient dans le dur. Il y a eu beaucoup de ratés et d’erreurs grossières avec un état de fraicheur pas top. Nori BENHALIMA qui avait eu moins de temps de jeu depuis le début de l’Euro nous a fait du bien en apportant un peu de sang frais. Physiquement le groupe était un peu en dedans ; face à des gabarits comme les danois, ça a été compliqué en défense comme en attaque. Nous avons par contre sûrement beaucoup appris de cette défaite. Les joueurs sont fatigués mais prêts à aller au combat pour cette demi-finale. Il va falloir qu’ils se reposent bien ».

 

 

FRANCE - SLOVÉNIE : 39-33 (22-14)

Florian BOULOGNE - Valentin KIEFFER
Dylan NAHI (2 buts) - Gaël TRIBILLON (4 buts) - Yoann GIBELIN (1 but) - Elohim PRANDI (3 buts) - Nori BENHALIMA (5 buts) - Noah GAUDIN (7 buts) - Killian VILLEMINOT (5 buts) - Antoine JONNIER (2 buts) - Jonathan MAPU (1 but) - Julien BOS (2 buts) - Ewan KERVADEC - Clément DAMIANI - Édouard KEMPF (3 buts) - Benjamin RICHERT (4 buts)

Valentin KIEFFER (Gardien de but) : « Nous sommes tous très contents de cette victoire. Nous avions bien préparé ce match et étions tous concentrés dans l’avant match et l’échauffement. Nous avons encore quelques réglages à peaufiner sur notre défense. Nous allons nous préparer avec autant de sérieux pour notre match contre le Danemark car la victoire est impérative. Ce sera un match important, nous ne pourrons pas passer à côté »

Mirko PERISIC (Entraîneur adjoint) : « Ce qui est très intéressant est la marge de progression des joueurs d’un match à l’autre. Dans la préparation des matchs ils ont réussi à garder la concentration et tenir plus longtemps la stratégie mise en place par le staff. Nous allons visionner des images sur le Danemark avec les joueurs. Nous devrons nous imposer afin d’assurer une qualification en demi-finale et cela reste important de marquer les esprits vis-à-vis des adversaires en gagnant face au Danemark ».

 

FRANCE - ESPAGNE : 29-27 (13-12)

Florian BOULOGNE - Valentin KIEFFER
Dylan NAHI - Gaël TRIBILLON - Yoann GIBELIN - Elohim PRANDI (1 but) - Nori BENHALIMA (1 but) - Noah GAUDIN (6 buts) - Killian VILLEMINOT (7 buts) - Antoine JONNIER (1 but) - Jonathan MAPU - Julien BOS (1 but) - Ewan KERVADEC - Clément DAMIANI (4 buts) - Édouard KEMPF (3 buts) - Benjamin RICHERT (5 buts)

Noah GAUDIN (Demi-centre) : « Contrairement à la Norvège, nous avons bien joué dès l’entame du match mais en face l’adversaire était d’un très grand niveau. Toute la rencontre a été très serrée avec une issue incertaine. C’est uniquement dans les 2-3 dernières minutes du match que nous avons réussi à faire la différence. Nous avons la chance d’avoir un effectif complet, sans blessés, et le coach a effectué beaucoup de rotations dès le début de l’Euro ; ce qui nous a permis d’être en grande forme physiquement. Le Tour Principal s’annonce compliqué avec deux adversaires que nous connaissons bien et contre qui ça se joue toujours sur peu de choses. Nous devons rester concentrés. »

Pascal BOURGEAIS (Entraineur-adjoint) : « Nous avons le sentiment d’un premier chemin bien accompli et bien mené par le groupe, dans une poule très relevée. Ce premier temps de parcours est une réelle satisfaction, d’autant que ce match, par son enjeu, son intensité, son renversement de scores, sera très utile dans la formation de nos joueurs. Il s’agit là d’un temps d’apprentissage essentiel qui leur sera profitable dans le futur.
Nous abordons ce Tour Principal dans une situation favorable mais aux vues des quatre équipes qualifiées, la poule sera très homogène et chaque issue de match incertaine. Ces deux points seront précieux. Il nous faudra jouer pour espérer gagner les deux matchs. Le staff médical fait un travail remarquable en permettant à ce jour que l’effectif soit totalement opérationnel pour cette deuxième partie de compétition. »


 

FRANCE - NORVÈGE : 31-24 (15-14)

Florian BOULOGNE - Valentin KIEFFER
Dylan NAHI - Gaël TRIBILLON (2 buts) - Yoann GIBELIN (2 buts) - Elohim PRANDI (4 buts) - Nori BENHALIMA - Noah GAUDIN (3 buts) - Killian VILLEMINOT (6 buts) - Antoine JONNIER (1 but) - Jonathan MAPU (2 buts) - Julien BOS (3 buts) - Ewan KERVADEC - Clément DAMIANI - Édouard KEMPF (5 buts) - Benjamin RICHERT (3 buts)

Jonathan MAPU (Pivot) : « On a fait une première mi-temps compliquée dans laquelle nous nous sommes mis en difficulté. Nous n’avons pas respecté ce qui avait été travaillé à l’entrainement et avons accumulé les pertes de balles. Le coach nous a recadrés à la mi-temps et nous nous sommes réunis entre joueurs. Tout le monde s’est alors remis dans le match, chacun a respecté son rôle. Valentin a fait les arrêts qu’il fallait, le jeu a été plus fluide et nous avons progressivement pris le dessus sur la Norvège pour finalement s’imposer. »

Éric QUINTIN (Entraîneur de l'équipe de France) : « C’est un match qui nous ouvre le deuxième tour. Etant focalisés sur la qualité de notre jeu,  ce match est un poil décevant, mais il est régulier, à cet âge, d’avoir un match de ce type dans une compétition. Les joueurs ont pris le match par le mauvais fil mais ils ont su se reprendre. Ils sauront se servir de cette expérience contre l’Espagne. Le chemin est devant nous ».

 

 

FRANCE - SUISSE : 42-26 (21-11)

Florian BOULOGNE - Valentin KIEFFER
Dylan NAHI (3 buts) - Gaël TRIBILLON - Yoann GIBELIN (2 buts) - Elohim PRANDI (6 buts) - Nori BENHALIMA (2 buts) - Noah GAUDIN (5 buts) - Killian VILLEMINOT (7 buts) - Antoine JONNIER (2 buts) - Jonathan MAPU (2 buts) - Julien BOS (1 but) - Ewan KERVADEC (1 but) - Clément DAMIANI (2 buts) - Édouard KEMPF (3 buts) - Benjamin RICHERT (5 buts)

Killian VILLEMINOT (Demi-centre et capitaine) : « On est très contents ! D’autant plus qu’il s’agit du premier match de la compétition face à la Suisse, une équipe forte. Nous avons su rester très sérieux tout au long du match et avons privilégié la mise en place d’un jeu rapide pour faciliter les buts en contre-attaque. L’écart nous a permis de faire rapidement des rotations ; tous les joueurs sont rentrés dans le match. Demain nous affronterons la Norvège. Il nous faudra élever notre jeu et rester sérieux pour espérer remporter le match. »

Daouda KARABOUÉ (entraîneur des gardiens) : « C’est une belle entrée en matière mais la compétition est longue. Malgré un début timide et quelques pertes de balles dans les premières minutes, liés à la volonté de bien faire, ça a été un match complet, aussi bien en attaque qu’en défense. Les gamins ont été très sérieux tout au long de la rencontre. C’est un groupe nouveau, ils se construisent et le staff grandit avec eux, à leurs côtés. »

 

LES MATCHS EN DIRECT

 

 

Si le player ne fonctionne pas cliquez sur le lien ci-après pour accéder au live : https://www.youtube.com/channel/UCr673TvGvT0h7Hz2YSSp95w



LE PROGRAMME 

Groupe A : Espagne - France - Norvège - Suisse
Groupe B : Danemark - Slovénie - Russie - Slovaquie
Groupe C : Suède - Croatie - République tchèque - Islande
Groupe D : Allemagne - Serbie - Portugal - Pologne

Tour préliminaire : à Zagreb

Jeudi 11 août à 19h00 : France - Suisse
Vendredi  12 août à 19h00 : Norvège - France
Dimanche 14 août à 17h00 : Espagne - France


Tour principal à Zagreb : 16 et 17 août

Mardi 16 août à 19h00 : France - Slovénie
Mercredi 17 août à 17h00 : Danemark - France


Finalités à Koprivnica : 19 au 21 août

Demi-finales - Vendredi 19 août :

France - Allemagne : 39-38
Croatie - Slovénie : 40-36


Dimanche 21 août :

Place 3/4 : Allemagne  Slovénie : 32-31

Finale à : Croatie - France : 38-40

 

LE SITE OFFICIEL

m18euro2016.com

Publicité

  • France Euro 2018
  • LFH
  • LNH
  • Coupe de France
  • Boutique officielle FFHB
  • Leg'Hand
  • Hand-clean