À la sortie de la 3e étape de la Golden League où l’équipe de France féminine a été célébrée à chaque instant, son entraîneur, Olivier Krumbholz, tire le bilan et évoque le prochain stage à Capbreton, du 25 juin au 7 juillet.

Quel est ton sentiment à l’issue de cette défaite face à la Norvège ?
N’oublions pas que la Norvège avait remporté facilement ses deux premiers matches. Elle avait aussi quelques absentes mais je pense que les Norvégiens poursuivent leur travail avec des jeunes qui commencent à arriver à maturité. Nous avons été un peu naïfs dans le money-time mais je trouve que, globalement, nous avons fait un match plaisant, avec de belles performances individuelles. Gnonsiane Niombla nous a fait du bien en apportant du liant en attaque et du shoot de loin.

L’objectif de bien lancer des jeunes a-t-il été atteint ?
Nous étions incomplets avec clairement des filles qui n’étaient pas en grande forme. Ce n’était pas nécessaire de trop insister avec elles. Il valait mieux voir des jeunes qui avaient du punch. Cette jeunesse a montré des choses intéressantes, notamment Aissatou Kouyaté qui possède de grosses qualités. Roxanne Franck a aussi sorti des ballons chauds, elle a été bien présente face à la Norvège. Même si nous réalisons un bon match défensif, des jeunes ont fait de grosses erreurs mais je suis certain que l’on peut faire mieux que cela.

Quelle sera la configuration du prochain rassemblement à Capbreton ?

Il n’y aura pas de matches, ce sera un stage de préparation à Capbreton. Plusieurs filles seront au repos car on peut sentir, chez celles qui ont beaucoup enchaîné depuis les J.O., de la lassitude mentale, morale et physique. Nous allons tirer profit de nos bons résultats qui nous qualifient quasiment pour toutes les compétitions, pour régénérer les joueuses cet été. À Capbreton, nous travaillerons avec des jeunes qui ont une grosse marge de progression, de telle manière que l’on peut espérer en septembre, récupérer de la fraîcheur chez les anciennes et augmenter le niveau de compétence chez les jeunes.

Publicité