#Troisquestionsà - Béatrice Edwige

À la sortie de la petite finale perdue dimanche à Budapest, face aux Norvégiennes du Vipers Kristiansand, la Messine Béatrice Edwige s’est confiée au micro de Xavier Hamel, sur l’antenne de notre partenaire beIN SPORTS. Avant de rejoindre la saison prochaine Gyor, victorieux de sa 3e Ligue des Champions d’affilée, Béa aurait tant aimer décrocher le graal avec Metz HB.

Metz HB a subi deux courtes défaites synonymes de 4e place. Quelle est ton analyse à la sortie de ce week-end ?
Les mots de ce Final Four seront « il nous a manqué ». En demi-finale samedi, face à Rostov, il nous a manqué la première mi-temps. Face à Kristiansand, dimanche, il nous a manqué 15-20 minutes. On a manqué d’agressivité, on a moins impacté. Nous n’avons pas été dignes de ce que nous savons faire habituellement. Nous n’avons pas été bonnes en défense et du coup on perd les matches. Cela va être difficile à digérer. On va voir maintenant comment ça va se passer lors des deux prochaines semaines.

Est-ce l’expérience du Final Four qui vous a fait défaut ce week-end ?
Je n’ai pas envie qu’on se trouve des excuses sur le fait qu’on soit débutantes dans ce final four. J’ai juste envie de mettre en avant notre faiblesse défensive. Quand on est bonnes je sais le dire et quand on est mauvaises je sais le dire aussi. Défensivement et offensivement, nous avons été mauvaises.

Dès cette semaine, un déplacement vous attend mercredi à Nice avant le retour dimanche à Metz…
Il faut digérer ce Final Four et à partir de mardi nous allons nous mettre en mode LFH et en mode compétition car nous sommes encore engagées sur deux tableaux (NDLR : finale play-offs LFH et finale coupe de France). On ne doit pas l’oublier. On fera tout pour reporter ces deux titres.

Publicité

  • LFH
  • {$partenairesFooter.3.alt}
  • Coupe de France
  • Boutique officielle FFHB
  • Hand-clean