#Tournoi Air Caraïbes Cup - Un stage de cohésion

Si les deux matches programmés dans le cadre du Tournoi Air Caraïbes Cup constitueront les deux temps forts du stage en Guadeloupe, Didier Dinart vise plus de cohésion encore au sein de son groupe. Aux Antilles, les Handballeurs français alternent en effet des séances de travail et des moments de détente qui favorisent la solidarité.

Dès la descente de l’avion, la piscine de l’hôtel où sont hébergés les champions du monde, a pris une couleur bleue plus prononcée. Aucun des 18 joueurs ne s’est fait prier pour barboter dans une eau douce à parfaite température. Après une bonne nuit réparatrice, un entraînement de deux heures était programmé mercredi matin dans le Gymnase Valère Lamy de Baie Mahault là où se presseront vendredi matin les licenciés de l’ASUL, émanation du premier club de Didier Dinart, le Guadeloupe Université Club (GUC). « Le club était autrefois basé à Pointe-à-Pitre et lorsqu’il a migré vers Baie Mahault, il a aussi changé de nom. Les licenciés assisteront à notre entraînement et c’est un plaisir pour moi de renvoyer, en quelque sorte, l’ascenseur. » Sur son île natale, Didier Dinart est forcément très sollicité. Hier matin (jeudi), il s’est rendu dans l’école élémentaire Marcel Lacoma aux Abymes, à la rencontre d’enfants ravis. « Si l’équipe de France connaît autant de succès, c’est aussi parce que nos champions sont simples et humbles. C’est la force de cette équipe, souligne le premier entraîneur guadeloupéen sacré champion du monde : Cédric Sorhaindo, Nikola Karabatic, Nedim Remili et Dika Mem ont reçu un formidable accueil. C’était grandiose et j’ai vibré. » Les écoliers ont réservé un accueil particulier au capitaine de l’équipe de France : Cédric Sorhaindo fêtait ses 34 ans. L’ensemble de la troupe tricolore s’est retrouvée au siège de la compagnie Air Caraïbes partenaire du tournoi éponyme, afin de partager le déjeuner avec les salariés du transporteur.

Le Creps aventure en point d’orgue
À Pointe-à-Pitre samedi puis mercredi à Basse-Terre, les champions du monde feront face aux champions olympiques emmenés par Mikkel Hansen. « Les deux rencontres face au Danemark sont les dernières de la saison et face à cette grande nation, il n’y a jamais véritablement de caractère amical, fait remarquer Didier Dinart. Mais il faudra prendre en compte l’état physique et psychologique des joueurs à l’issue d’une saison qui a été très dure. » Entre ces deux matches - lundi -, les Bleus devront répondre à un autre défi, le Creps aventure. Un duel entre Français et Danois qui aura pour décor la nature antillaise. « Je compte aussi beaucoup sur cette journée qui va favoriser la cohésion et créer encore plus de liens pour aller à la guerre à partir du mois de janvier dans la perspective des J.O. » Et le coach de rappeler que cette semaine d’agrément a été gagnée par les joueurs qui ont déjà décroché leur billet pour le Mondial 2019 (janvier en Allemagne et au Danemark) tandis que les autres prétendants sont actuellement engagés dans les qualifications. « C’est très positif de sortir de la rigueur quotidienne et de les laisser souffler. »

Publicité

  • France Euro 2018
  • LFH
  • {$partenairesFooter.3.alt}
  • Coupe de France
  • Boutique officielle FFHB
  • EHF
  • Hand-clean