#Mondial - Finalement Onzième !

L’équipe de France a bouclé son premier championnat du monde en 11e position. Déjà septième du championnat d’Europe l’an passé, les Bleues sont déjà positionnées sur la scène internationale après seulement deux petites saisons de pratique. La Grèce est sacrée championne du monde après sa victoire 2-1 face à la Norvège. Le Brésil, vainqueur de l’Espagne, complète le podium.

Pour une première participation, la performance de l’équipe de France est remarquable. Avec une analyse plus fine du parcours des beacheuses tricolores, un résultat encore plus probant n’était pas loin. Un brin d’expérience ajouté à un soupçon de réussite aurait propulsé les Bleues dans le top 8, la faute à deux tie-break perdus d’un rien (1 point) face à l’Uruguay puis à Taiwan. Quatrièmes de leur poule, les Beacheuses basculaient ainsi dans la partie basse du tableau réservé aux équipes éjectées de la course au titre. Loin de se décourager, les Bleues ont disputé pas moins de cinq matches de classement où elles ont remporté quatre succès ! Au final, les protégées de Valérie Nicolas et de Joëlle Demouge terminent à une jolie 11e place dès leur premier Mondial dans cette discipline. Avec une équipe largement remaniée, face à une concurrence internationale déjà bien structurée, le résultat est encourageant. Il devrait inspirer des jeunes filles motivées par cette discipline universelle et potentiellement future épreuve olympique des Jeux d’Été.

Philippe Bana Beach (Directeur Technique National) : Malgré les difficultés, cette équipe affiche une trajectoire intéressante. Après la 7e place obtenue aux forceps l’an passé à l’Euro et qui les avait qualifiées pour le Mondial, elles ont une nouvelle fois obtenu un résultat appréciable. Une onzième place mondiale après deux années de pratique, c’est remarquable.
L’équipe était amoindrie car nous avons dû faire appel à trois juniors qui avaient disputé l’Euro au Monténégro, fin juin. Je tiens notamment à remercier le club de Toulon Saint-Cyr qui n’a pas hésité à mettre ses joueuses au service de l’équipe.
J’ai passé cinq jours avec le groupe : j’ai trouvé les filles exemplaires et rayonnantes. Avec le duo très complémentaire formé par Valérie Nicolas et par Joëlle Demouge, j’ai observé un ensemble joyeux et combatif. Les joueuses se sont appropriées le concept « Bleu Blanc Beach » et elles sont lancées vers Tokyo et espérons-le Paris.
Il faut maintenant passer à la vitesse supérieure. Avec Joël Delplanque, nous avons sollicité l’IHF pour obtenir le cahier des charges du Mondial de Beach en 2022 pour l'étudier.

Les groupes :
Poule A :
Espagne - Grèce - Australie - Paraguay
Poule B : Pologne - France - Uruguay - Taiwan
Poule C : Brésil - Russie - Thaïlande - USA
Poule D : Norvège - Vietnam - Danemark - Mexique

Tour préliminaire :
Mardi 24 juillet : Pologne
- France : 2-0 (20-10 - 18-15)
Mardi 24 juillet : France - Uruguay : 1-2 (17-14 - 12-13 - 6-7)
Mercredi 25 juillet : France - Taiwan : 1-2 (21-22 - 17-9 - 11-12)

Matches de classement :
Jeudi 26 juillet : France
- Mexique : 2-0 (18-16 - 12-10)
Jeudi 26 juillet : USA - France : 0-2 (3-12 - 8-20)
Vendredi 27 juillet : Australie - France : 0-2 (8-17 - 11-14)
Samedi 28 juillet : Vietnam - France : 2-1 (20-30 - 21-17 - 7-6)
Dimanche 29 juillet : France - Mexique : 2-0 (18-17 - 20-15)

La sélection : Anaïs Adelin (Noisy le Grand - D2F) - Lucie Bouly (Pays d'Aix Bouc - N1F) - Lalie Brouillet (Toulouse - N1F) - Laurène Catani (Toulon St-Cyr - LFH) - Anouck Clément (PBHB/Pôle BFC) - Inès Godet (Pôle des Pays de Loire) - Justine Joly (Cannes, D2F) - Andréa Novellan (Chambray Touraine - LFH) - Clarisse Wild (Pays d'Aix Bouc - N1F) Sabrina Zazai (Toulon St-Cyr - LFH)

Le staff : Entraîneure : Valérie Nicolas - Adjointe : Joëlle Demouge / Médecin : Frédérique Barthélémy / Kinésithérapeutes : Thomas Spinardi et Franck Lagnaux

  • France Euro 2018
  • LFH
  • {$partenairesFooter.3.alt}
  • Coupe de France
  • Boutique officielle FFHB
  • EHF
  • Hand-clean