#LFH - Le retour des championnes

Elles ont illuminé la saison passée, elles reviennent avec plus d’ambition encore. Les Handballeuses de la LFH seront en piste dès mercredi pour les premières joutes de la saison 2018-2019, en attendant l’EHF EURO 2018 déjà présent dans toutes les têtes.

Il n’y avait plus bel écrin pour fêter les 10 ans de la LFH. La Maison du Handball, ouverte depuis seulement quelques jours, a vu défiler le gratin du Handball féminin. Construite à Créteil, la MDH a déjà fait preuve de sa capacité d’accueil : généreuse et conviviale. Dix championnes du monde étaient ainsi présentes dans le magnifique auditorium du cocon fédéral. C’est d’ailleurs le président de l’institution, Joël Delplanque, qui a ouvert la conférence de presse avec bientôt au relai, la présidente de la LFH, Nodjialem Myaro : « Je suis fière de vous recevoir aujourd’hui dans notre Maison du Handball. Cette conférence est le premier événement qui se déroule ici, ce sera un moment inoubliable pour la LFH. » Le scénario de cette conférence, qui célébrait le 10e anniversaire de la ligue féminine, ne pouvait pas rêver plus belle introduction et plus sublime conclusion avec Cléopâtre Darleux, désignée meilleure gardienne, puis 2 heures plus tard, MVP de la saison passée.

 

« La saison 2017-2018 est inoubliable. J’ai remporté un premier titre avec le Brest Bretagne Handball. Je suis étonnée et donc très émue d’être désignée MVP. C’est une récompense aussi pour le club. » Également désignée dans l’équipe type, Allison Pineau faisait aussi briller le BBH sur l’estrade. « Ce fut une saison tellement particulière pour moi, confiait l’internationale désignée meilleure défenseuse. Je suis revenue en novembre 2017 et la saison a été riche en émotions avec le titre mondial et le premier titre décroché avec le BBH.  C’est beaucoup de fierté et je me sens redevable envers mon club et mon équipe. »

Laurent Bezeau et Emmanuel Mayonnade déjà dos-à-dos
Si les 12 clubs de LFH ont bénéficié d’un éclairage particulier pendant cette conférence animée par la journaliste Mary Patrux de beIN SPORTS, le diffuseur officiel de la LFH, c’est le duel entre Metz HB, le champion sortant et son dauphin, le Bretagne Bretagne HB, qui a focalisé l’attention. Les deux formations positionnées chacune à un coin de l’hexagone, semblent bien fourbir des armes de même calibre, jusqu’aux coaches associés pour le titre de meilleur entraîneur : Emmanuel Mayonnade et Laurent Bezeau n’ont pas été départagés par les 110000 votes - un record - de la communauté Handball. Parmi les étoiles qui vont animer cette nouvelle saison, les retours en France de Camille Ayglon-Saurina, d’Alexandra Lacrabère,d e Gnonsiane Niombla et de Siraba Dembélé ont animé l’intersaison. « Depuis mon départ pour l’étranger, je remarque que la LFH a beaucoup changé et progressé. Je suis contente de revenir et même si Toulon Saint-Cyr ne fait pas partie des favoris, j’espère qu’on sortira de beaux matches. Je suis une battante », souriait la capitaine de l’équipe de France.

Nantes est aussi régulièrement citée parmi les équipes sur lesquelles il faudra compter, telles que Besançon et Nice, Manon Houette, championne de France en titre et élue meilleure ailière gauche, fait d’ailleurs remarquer « que le championnat est plus homogène. L’invincibilité sera très difficile à réaliser. Et d’ajouter : on a beaucoup parlé des départs à Metz. Mais le club a enregistré l’arrivée de filles de très haut niveau. Astrid N’Gouan bien sûr et Gnonsiane Niombla, qui était en déficit de temps de jeu, et a retrouvé un super niveau. Nous avons des joueuses polyvalentes et de la confiance. Nous possédons aussi une super défense. » Il faudra bien cela pour contrer l’armada déployée du côté du BBH. Les deux clubs sont également engagés en Ligue des Champions. Rémy Lévy, le co-président du MHB, est venu porter la parole victorieuse, avec le trophée magnifiquement remporté par ses troupes : « je souhaite que Metz et Brest ramènent aussi un jour la Ligue des Champions. » Un dessein confirmé par Manon Houette : « C’est impossible de renouveler une telle contre-performance comme nous l’avons vécu à Bucarest. Notre équipe et le staff sont intelligents et nous allons apprendre de nos erreurs. Notre effectif plus étoffé nous aidera sur la durée. Le Final Four est clairement un objectif affiché. »

Les rencontres de la 1e journée, - mercredi 29 août

Publicité

  • France Euro 2018
  • LFH
  • {$partenairesFooter.3.alt}
  • Coupe de France
  • Boutique officielle FFHB
  • EHF
  • Hand-clean