#Rétro - Les 7 moments forts institutionnels

L’année s’achève bientôt et le temps de la rétrospective institutionnelle est venue. Au cœur de l’activité fédérale, voici les sept moments forts qui ont jalonné l’année 2017.

Mars - Le succès populaire du Mondial
Quelques semaines après la transmission du flambeau au comité d’organisation du Mondial 2019 (Allemagne et Danemark), le Comité d’Organisation du Mondial 2017 effectuait le bilan de la compétition. Les chiffres livrés apportaient un éclairage supplémentaire sur l’impact économique et médiatique d’un événement qui changera durablement la perception du Handball en France et la vision internationale du Handball tricolore. Outre la 6e étoile remportée par l’équipe de France, les 1 900 bénévoles peuvent aussi se targuer de la réussite du Mondial. Joël Delplanque pouvait avoir le sourire. « Incontestablement nous avons franchi un palier et ce dans de nombreux domaines qu’il faut maintenant décliner de façon opérationnelle », se réjouissait le Président fédéral et du Comité d’Organisation. Le Comité d’Organisation s’était fixé trois objectifs : excellence de l’organisation, engouement populaire et héritage fort pour le Handball. Chiffres à l’appui, les objectifs ont été atteints et même largement dépassés : la barre était fixée à 500 000 billets vendus : elle a été largement dépassée avec 540 000 spectateurs (73 % individuels, le reste par groupes) venus sur les 84 matches. 23 affiches se sont jouées à guichets fermés, dont les neuf avec l’équipe de France, avec un taux de remplissage de plus de 85%. Outre le dimanche 29 janvier qui restera gravé dans tous esprits, le samedi 21 janvier devenait une date historique avec les 28 010 spectateurs blottis dans le Stade Pierre-Mauroy de Lille Métropole : il s’agit désormais du record pour un match de Championnat du monde. Trois jours plus tard, le record était égalé lors du duel de référence entre la France et la Suède. Les autres chiffres à retenir :
- 30 M€, le budget équilibré du Mondial
- 540 000 : le nombre total de spectateurs sur les 84 matchs
- 560 Millions : le nombre de personnes touchées (reach) via les réseaux sociaux
- 40 000 personnes venues sur le Road-Show
- 28 010 : le nouveau record de spectateurs pour un match de Handball en France et lors d’un Championnat du monde de handball
- 26 000 : le nombre de retombées média en France
- 1 900 bénévoles
- 177 Millions : la valorisation en € des retombées média
- 11,9 Millions : le nombre de vidéos vues sur les différentes plateformes digitales

30 mars - Joël Delplanque réélu pour un 3e mandat
À Créteil, à quelques encablures de la future Maison du Handball, Joël Delplanque, avec une équipe élargie et féminisée, était réélu pour un 3e mandat. Outre les aspects administratifs de cette 89e Assemblée Générale, c’est la capacité à se renouveler qui interpelle au moment où la FFHandball, dans la foulée d’un Mondial Phénoménal, est mobilisée par des projets ambitieux : l’EHF EURO 2018 féminin, la Maison du Handball, une réforme territoriale à concrétiser, le renouvellement de son élite, la modernisation de ses outils et de ses services, notamment à destination des clubs. Ce vendredi 30 mars, les représentants des Territoires renouvelait massivement leur confiance au Président Delplanque qui guide la FFHandball depuis 2008. Sa Liste PERFORMER a été adoubée et était complétée à 47 membres par les représentants des différents collèges. Le souhait de la parité était plus qu’exaucé : 24 femmes (23 hommes) siègent désormais au Conseil d’Administration de la fédération. Une gente féminine pas présente pour son genre mais précisément pour son action passée et à venir tant ces dirigeantes sont nombreuses à diriger des Commissions. Les semaines qui ont précédé cette A.G. 2017, la France du Handball votait tous azimuts puisque les 20 Ligues métropolitaines et ultra-marines élisaient leur président(e).

31 mars - Lancement du Plan de Performance Fédérale
Lors de cette AG. 2017, était aussi lancé le nouveau PPF (Parcours de Performance fédérale) qui fait suite au PES (Parcours d’Excellence Sportive) mais les objectifs demeurent les mêmes : « Nous avons mis en place un projet juste et humain qui permet d’accompagner des jeunes filles dans un contexte de haut niveau plus difficile dans notre environnement, prévenait alors Éric Baradat qui souhaitait rendre plus lisible l’accès au secteur professionnel et à l’équipe car il est finançable par les collectivités. » Avec un pôle espoir par Territoire, le maillage est assuré pour 540 joueuses de 13 à 15 ans avant d’accéder, pour un peu moins de la moitié d’entre-elles, aux sites d’excellence (15-17 ans). Une douzaine de jeunes femmes rejoindront ensuite les centres de formation des clubs professionnels. « Sans les Territoires, la FFHandball ne peut pas mettre en œuvre la détection, rappelait Pascal Bourgeais. La version 2017-2021 de l’accession à l’élite s’appuie sur un partenariat fort avec les clubs professionnels ainsi qu’un rajeunissement de la détection, dès 14 ans. » Le responsable du Parcours de Performance Fédérale (PPF) masculin souhaitait « éviter les dérives sur les très jeunes joueurs (14-18 ans). Pour ce faire, il nous sanctuariser la formation. » Pascal Bourgeais tenait alors un discours de vérité : « Pour autant, il ne faut pas faire croire aux jeunes qu’ils vont tous devenir professionnels. » 300 jeunes passeront ainsi par les sites d’accession (un pôle espoirs par Territoire) pour viser les sites d’excellence où ils seront 50 à poursuivre leur chemin vers le plus haut niveau. Une quinzaine de joueurs intégreront les centres de formation des clubs professionnels.

26 septembre - Claude Onesta missionné
Depuis fin septembre et une conférence de presse tenue au Ministère des Sports à Paris, Claude Onesta s’est vu confier par la ministre, Laura Flessel, une mission de réflexion en préambule des Jeux Olympiques de 2024. Depuis le 13 septembre et l’attribution des Jeux Olympiques de 2024 à Paris, la frénésie médiatique a nettement baissé d’un cran. Désormais, c’est depuis les coulisses que se joue la réussite de ces J.O. tant attendus et désirés. Classée au 7e rang des nations avec 42 médailles à la sortie de Rio 2016, la France souhaite grimper dans la hiérarchie afin de, pourquoi pas, titiller le Top 3 comme en 1924 (également en 1932 et 1948). Pour atteindre l’excellence et poser les premières pistes de travail, Claude Onesta disposait d’une centaine de jours pour plancher sur les facteurs de clefs de succès nécessaires afin d’atteindre, ou du moins se donner toutes les chances, un objectif de 80 médailles très ambitieux. Fin septembre à Paris, entourée de Denis Masseglia (président du Comité national olympique et sportif français - CNOSF) et d’Emmanuelle Assmann (Comité paralympique et sportif français - CPSF), la ministre des sports, Laura Flessel avait officialisé la mission d’étude confiée à l’entraîneur le plus titré du sport collectif français.

26 septembre - Lancement de la billetterie de l’EHF EURO 2018
Avec le lancement de la billetterie, l’EHF EURO 2018 prenait son envol alors que les qualifications battaient leur plein. À un an de l’événement, le Comité d’Organisation a multiplié les opérations de promotion pour impliquer le monde du Handball et au-delà. Sylvie Pascal-Lagarrigue, ne manquait d’associer l’ensemble des partenaires de ce premier championnat d’Europe organisé en France. La présidente du Comité d'Organisation rappelait la philosophie qui préside à cet événement : valoriser et favoriser la pratique féminine au travers d’un événement accessible au plus grand nombre. « Le lancement officiel de la billetterie est un moment important dans la vie d'un événement sportif. Notre objectif est de susciter un engouement populaire autour du championnat d'Europe féminin 2018 auprès de tous les publics. » Allison Pineau, alors en phase active de rééducation, s’était muée en promotrice de l’événement : « Je vais avoir la chance de participer une deuxième fois à une compétition internationale en France, puisque j'avais joué le championnat du monde 2007. Et de confier : Nous avons envie de raviver la flamme que les garçons ont connue en 2017, de susciter des vocations auprès des jeunes et de les faire rêver. » Une mission déjà accomplie avec la formidable victoire obtenue trois mois plus tard à Hambourg.

Septembre noir - Les disparations de Philippe Médard et d’Alain Mouchel
À quelques jours d’intervalle, deux grandes figures sont décédées plongeant le Handball tricolore dans une immense peine. Leurs disparitions ont généré une émotion palpable dans la famille du Handball. Alain Mouchel, l’un des architectes majeurs du Handball français, est décédé le mercredi 27 septembre 2017, à l’âge de 72 ans. Il était un personnage clef qui avait posé les bases de la réussite de l’équipe de France masculine puis féminine. Deux jours plus tard, les Bronzés étaient orphelins de « Mémé ». Philippe Médard, le mythique gardien de but de l’équipe de France (188 sélections), médaillé de bronze à Barcelone (1992), disparaissait des suites d’une longue maladie, à seulement 58 ans.

14 novembre – Joël Delplanque premier vice-président de l’IHF
Outre la réélection pour un nouveau mandant de quatre années du Président de l’IHF, le Dr Moustafa, lors du 36e congrès de l’IHF organisé à Antalya (Turquie), la compétition a fait aussi rage pour le poste de premier vice-président. Joël Delplanque sortait finalement vainqueur face à ses concurrents espagnol, Miguel Rocca, et suisse, Uli Rubeli. Le Président de la FFHandball était élu à l’issue du second tour de scrutin qui le mettait aux prises avec Miguel Rocca. Au travers de Joël Delplanque, c’est bien tout le Handball tricolore qui était distingué. « Beaucoup d’éléments ont contribué à cette élection. En premier lieu bien sûr la notoriété du Handball français et le travail que notre fédération mène sur tous les continents et les relations personnes entretenues depuis maintenant huit ans maintenant », déclarait Joël Delplanque qui était auparavant membre de l’exécutif de la fédération internationale. « J’ai souhaité me présenter à cette fonction en accord avec Hassan Moustapha avec notamment l’objectif de mettre mon expérience fédérale à la disposition du conseil de l’IHF. » Trois autres français étaient distingués lors de ce Congrès 2017 : Philippe Bana, François Garcia et la Docteure Frédérique Barthélémy qui font partie des commissions de l’IHF.

Publicité

  • France Euro 2018
  • LFH
  • {$partenairesFooter.3.alt}
  • Coupe de France
  • Boutique officielle FFHB
  • EHF
  • Hand-clean