• Accueil > 
  • Actualités > 
  • L'Entretien du Lundi - Rok et Koolette : "Le Mondial a déjà commencé"

L'Entretien du Lundi - Rok et Koolette : "Le Mondial a déjà commencé"

Les deux mascottes du championnat du monde de handball 2017 sont sorties de leur boite tout début janvier avec un double rôle : assurer la promotion de l’événement puis encourager, avec le public, toutes les équipes pendant la compétition. Malgré un planning démentiel, Rok et Koolette nous ont accordé une interview exclusive pour raconter leur expérience, de l’intérieur, du Before du Mondial 2017.

Alors, ce Before, ça se passe comment ?

Rok : « Euh comment dire ? Bah j’ai bien travaillé mon jump mais bon je joue pas trop quoi… »

Koolette (il coupe) : « Non tu sais finalement le Before c’est… Oui faut que je vous dise : Rok n’avait pas compris le BEFORE, il pensait que c’était BI FORT. Alors il a passé tout l’hiver à faire de la musculation, à courir… Quand je lui ai dit que c’était de l’anglais et que ça voulait dire, le BEFORE, il a été super fâché. Il boude un peu depuis car il voulait jouer avec son beau maillot bleu et jaune. »

Rok : « Il parlera anglais avec les supporters des autres pays, c’est tout »


Quand vous aurez fini de vous chamailler, vous voudrez bien raconter votre périple ?

Koolette : « Pardon ? Je mets à jour Facebook, avec les photos de nos voyages. Oui parce que depuis le 8 janvier, pour se balader, ah ça, on se balade. On en voit du monde. Moi, j’en ai la tête qui tourne. »

Rok : « Koolette, il est super sensible. Dès qu’on l’applaudit, il en fait des tonnes : il saute, il fait des ronds,  il court,  il tape dans les mains. »


Parce que toi Rok, tu ne sautes pas, tu ne tapes pas dans les mains ?

Rok : «Si si bien sûr..., mais je sais pas trop là si je dois raconter ça. Bon je me lance. La semaine derrière à Metz, Chabala a fait tout un foin car elle voulait me rencontrer. Je me souvenais bien d’elle : en 2007 pour le Mondial des filles en France, elle m’avait impressionné, notamment dans les Arènes… Bon j’avoue, en fait c’est moi qui l’ai contactée car je voulais des conseils pour notre grande tournée avant le Mondial.

Koolette : « Mais j’ai pas besoin de conseils moi : on a fait un super stage pour se préparer au Before. On passe de ville en ville, de salle en salle, et partout on m’applaudit, on rit et on chante avec moi !

Rok : « Il a aussi plein de rendez-vous. Je les entends dire à Koolette, « on se revoit l’année prochaine, j’ai déjà mes billets. »

Koolette : « Bah oui mais moi je donne la bonne adresse pour acheter les billets le plus facilement possible : tickets.francehandball2017.com ».


J’y reviens, alors ce Before, cette tournée ?

Koolette : « Après Rouen et Paris, nous sommes partis à Nantes puis à Metz, à Lille et à Montpellier samedi dernier. Notre prochaine étape est prévue samedi prochain (6 février) à Brest. On veut rassembler le maximum de gens autour de nous afin que le Mondial 2017 soit une énorme fête. »

Rok : « Je donne simplement rendez-vous aux supporters du Brest Bretagne Handball et d’Aunis HB La Rochelle Perigny pour ce match de D2F. »


Mais pourquoi Lille, Brest, c’est pas la porte d’à côté ?

Rok : « Depuis le 8 janvier, c’est une folie. Sur les réseaux sociaux on a encore plus d’amis, j’adore qu’on me dise qu’on m’aime. »

Koolette : « Notre terrain de jeu, c’est tous les Territoires du handball en France. Le Before nous a permis de commencer par les territoires hôtes du Championnat du monde 2017. En plus y’avait l’Euro en Pologne, on a profité de passer des soirées TV à l’hôtel avec des supporters qui étaient à fond derrière l’équipe de France. »


D’accord mais à part vous dandiner sur la musique à la mi-temps des matches, que faites-vous exactement ?

Koolette : « Nous on n’hiberne pas. D’accord ? On fait même des tours de magie. Phénoménal. »

Rok : « Soit près de la salle, soit en centre-ville. Perso, je préfère quand on fait une animation en ville car on fait découvrir le handball sur une structure gonflable.  Il y a aussi des jeux de motricité, des tirs de précision et un parcours chronométré. »


Votre duo se complète bien, non ?

Koolette : « Rok symbolise la force et la puissance mais c’est un gros nounours. »

Rok : « Koolette est agile et dynamique. Il est curieux comme une fouine. »


Pendant un an vous devez rassembler un maximum d’amis mais comment faites-vous pour vous souvenir de tout le monde ?

Koolette : « C’est trop facile. On fait un max de selfies et on constitue une Mosaïque phénoménale. »

Rok : « J’ai une mémoire d’ours mais parfois j’avoue je vais sur les comptes Twitter et Facebook du Mondial 2017 pour communiquer avec mes amis. »


Depuis le début de la tournée phénoménale, quels sont vos meilleurs souvenirs ?

Koolette : « J’ai adoré l’accueil qui nous a été réservé dans la nouvelle AccorHôtels Arena à Paris. On avait dû se cacher dans les coulisses mais à la mi-temps de France - Qatar, on a vécu le grand frisson.»

Rok : « La semaine suivante, on a participé à une grande fête au Grand Palais du Parc des Expositions de la Beaujoire, avec un tournoi regroupant plusieurs clubs de la région. Il y avait environ 650 jeunes, dont une quarantaine en situation de handicap. L’ambiance était super. Nous sommes aussi allés à Lille, au Stade Pierre Mauroy qui attend l’équipe de France l’année prochaine. Avec plus de 20 000 places, on a fait le maximum pour en parler autour de nous. »

Koolette : « Du coup, on a mis le cap sur Dunkerque et Arras, à la rencontre des jeunes de plusieurs clubs locaux : l’USDK, Billy-Montigny, Bully-les-Mines et RCA Handball. »

Rok : « Et n’oublions pas que nous avons été reçus, tels des guest stars par Difool sur Skyrock et sur le plateau de l’expresso de beIN SPORTS. »


Au fait, quel est votre joueur préféré ?

Koolette : « Luc Abalo. »

Rok : « J’adore ses roucoulettes. »

Publicité

  • France Euro 2018
  • LFH
  • {$partenairesFooter.3.alt}
  • Coupe de France
  • Boutique officielle FFHB
  • EHF
  • Hand-clean