#La rétro 2018 - 7 temps forts institutionnels

L’année 2018 vient de s’achever et le temps de la rétrospective institutionnelle est venue : voici les sept moments clefs de la vie fédérale en 2018.

Assemblée Générale FFHandball à la Réunion - avril 2018
Après l’Assemblée générale organisée par le Territoire de la Martinique en 2014, c’était au tour de la Ligue de la Réunion présidée par Philippe Alexandrino, de recevoir le temps fort de la vie fédérale, vendredi 20 et samedi 21 avril 2018. Les différents projets portés par la FFHandball ont été naturellement présentés avec un retour en images sur l’année exceptionnelle du Handball français consacré par les titres de champions du monde de ses équipes de France féminine et masculine. Le président de la FFHandball, Joël Delplanque, rappelait alors l’attention particulière porté aux Territoires ultra-marins, avec aussi la venue des équipes de France championnes du monde aux Antilles. Deux duels qui mettront les Bleus aux prises avec les champions olympiques. Respectivement le Danemark reçu en juin à la Guadeloupe et la Norvège qui affrontait les Bleues en juillet à la Martinique. Autant d'opportunités de promotion et de développement du Handball dans ces contrées qui contribuent tant aux succès des équipes France, tant jeunes que seniors.

Maison du Handball - août 2018
Suite au développement du Handball et de ses activités, la FFHandball souhaitait s’implanter dans un nouvel équipement qui lui permettrait d’accueillir l’ensemble de ses acteurs dans un même lieu : la Maison du Handball est opérationnelle depuis la fin du mois d’août. L’édifice est splendide et parfaitement adapté aux défis de demain. Le personnel fédéral a investi les lieux tandis que les différents acteurs du Handball français ont découvert leur Maison dans les semaines suivantes. « Au moment où le personnel entre dans la Maison du Handball, je ressens un immense sentiment de satisfaction et de fierté. Ce projet que j’ai rêvé, m’a habité depuis tant d’années. L’imaginer, l’avoir conçu et le voir concrètement s’élever dans le ciel de Créteil, est chargé d’émotion, confiait le président de la FFHandball, Joël Delplanque. Le vœu que je forme, c’est une volonté, celle que toutes les générations auront à cœur de porter comme celles qui les ont précédées. »

Les 10 ans de la LFH - août 2018
Elles avaient illuminé la saison passée, elles revenaient avec plus d’ambition encore. Les Handballeuses de la LFH se présentaient aux médias avant les premières joutes de la saison 2018-2019, pour ce qui constituait le premier rendez-vous public dans la Maison du Handball, ouverte depuis seulement quelques jours, qui voyait défiler le gratin du Handball féminin. Dix championnes du monde étaient ainsi présentes dans le magnifique auditorium du cocon fédéral. C’est d’ailleurs le président de l’institution, Joël Delplanque, qui ouvrait la conférence de presse avec bientôt au relai, la présidente de la LFH, Nodjialem Myaro : « Je suis fière de vous recevoir aujourd’hui dans notre Maison du Handball. Cette conférence est le premier événement qui se déroule ici, ce sera un moment inoubliable pour la LFH. » Le scénario de cette conférence, qui célébrait le 10e anniversaire de la ligue féminine, ne pouvait pas rêver plus belle introduction et plus sublime conclusion avec Cléopâtre Darleux, désignée meilleure gardienne, puis 2 heures plus tard, MVP de la saison passée.

Match des Légendes - octobre 2018
À l’occasion de son bicentenaire, la Caisse d’Epargne créait un événement historique en réunissant des joueurs mythiques qui ont marqué l’histoire du football et du handball. La rencontre se déroulait dans le nouveau temple du handball français, la Maison du Handball à Créteil. Le Match des Légendes rassemblait des champions du monde de football 1998 et des champions olympiques de handball 2008 pour un moment de plaisir et de partage. Imaginer, Thierry Omeyer dribler face à Youri Djorkaeff, Jérôme Fernandez en face-à-face avec Christian Karembeu ou encore Daniel Narcisse devant Robert Pirès… Les capitaines respectifs, Olivier Girault et Laurent Blanc conduisaient leur équipe sur le 40x20m de la Maison du Handball lors de deux matches parfaitement rythmés : 2x12’ de Handball, un match évidemment remporté par les champions olympiques 2008, 18 à 13. Sous l’œil amusé de Claude Onesta et d’Henri Émile, la 2e partie, cette fois de football, fut tout aussi disputée entre les deux équipes : menés à la mi-temps (2-4), les vainqueurs de la coupe du monde 98 accéléraient en seconde période pour s’imposer logiquement 7 à 5. Entre sourires et éloges respectifs, les légendes confiaient leur plaisir d’une telle initiative. « On a même échangé les maillots tellement on s’est éclatés. Les Handballeurs ont été sympas, ils auraient pu nous en planter 20 et nous, on n’aurait pas mis un pion, soufflait Frank Leboeuf. Et au foot, ils sont presque meilleurs que nous. Ces mecs sont vraiment des monstres. On savait que Youri (Djorkaeff) ne défendait pas mais on espérait que Christian (Karembeu) et Vincent (Candela) s’y mettraient un jour, mais non (rires). Bon, ensuite, on a serré les boulons et c’était mieux. Ce fut un très bon moment de partage et de plaisir. À refaire. » Et Bertrand Gille, alias Bobo, de rétorquer : « Nous sommes en moyenne plus jeunes de 10 ans et ça compte. Mais dès que vous avez accéléré, on a couru après le ballon.  »

« Élève handballeur aujourd'hui, citoyen 2024 » - novembre
Lundi 5 et mardi 6 novembre, la FFHandball organisait un séminaire réunissant les acteurs du monde scolaire et universitaire au sein de la famille du Handball. Fort du constat que les élèves d’aujourd’hui seront les Handballeurs, les éducateurs et les dirigeants de 2024, la fédération a souhaité envisager les passerelles avec l’école afin de former des Handballeurs cultivés, des spectateurs éduqués et des bénévoles engagés. Dans l’auditorium de la Maison du Handball, généreusement rempli, Pascale Jeannin posait le décor. « Ce séminaire est l’occasion de réaffirmer, la valeur à laquelle la FFHandball est certainement la plus attachée, sa fonction éducative, et ce avec l’ensemble des acteurs concernés : l’éducation nationale et les familles. » Le Handball, un sport de préau avec toutes les valeurs éducatives qui le caractérise ? Et bien cultivons notre ADN. « Une fédération ne peut se contenter de nourrir exclusivement des objectifs de résultats. Au-delà de cette volonté d’être les plus performants dans les compétitions dans lesquelles nous sommes engagés, notre ambition est de contribuer à la formation d’une jeune citoyenne, d’un jeune citoyen qui deviendront des adultes en capacité d’exercer leur esprit critique », poursuitvait Pascale Jeannin, membre du Conseil d’Administration de la FFHandball en charge des relations scolaires et universitaires, et initiatrice de ce séminaire qui a réuni 180 participants (dont 30 étudiants en Staps Handball de l’Université Paris 13) en plus d’une flopée d’intervenants de qualité, alternant les prises de parole à la tribune et animant les diverses tables rondes deux jours durant. En plus des représentants des équipes techniques régionales, l’éducation nationale démontrait toute son implication avec une représentation fournie de l’USEP, de l’UGSEL et de l’UNSS, en plus de la participation des référents de l'enseignement de l'éducation physique et sportive des 1er et 2e degré.

Congrès international de la médecine du Handball - novembre
Organisé les 16 et 17 novembre, le Congrès international de la médecine du Handball rassemblait plus de 330 participants dans la Maison du Handball. Une réussite quelque 22 mois après la première édition organisée lors du Mondial 2017. Les manifestations n’ont de cesse de s’enchaîner dans la Maison du Handball (MDH) devenue, à elle seule, une attraction. Les événements nationaux et internationaux témoignent du dynamisme de toutes les forces vives de la FFHandball : l’opération Génération Handballissime, le séminaire Génération 2024 « l’élève handballeur aujourd’hui, citoyen 2024 », le séminaire intégrité et bientôt l’École Internationale de Handball…  Le Congrès international de la médecine du Handball trouvait naturellement toute sa place. « Avec 330 participants, le 2e congrès est une réussite. Nous avons travaillé en réseaux avec l’apport de trois assistantes qui ont fortement contribué au recrutement des congressistes sur un large panel médico-sportif, soulignait Gérard Juin, Directeur du pôle médical fédéral à la MDH. Il s’agissait de participants payants dont une centaine d’étudiants qui ont bénéficié d’un tarif privilégié. C’est un investissement pour l’avenir. » 60 % des congressistes étaient issus du milieu de Handball complété par un public plus large. Une véritable performance pour ce Congrès qui n’était pas adossé à l’EHF EURO 2018.

École Internationale de Handball - décembre
Organisée en marge de l’EHF EURO 2018, du 13 au 16 décembre, la première édition de l’École Internationale de Handball démontrait son universalité avec quelque 350 participants venus de 25 pays. Fort d’une organisation de qualité et des infrastructures de la Maison du Handball, l’EIH a contribué au rayonnement du « savoir-faire français » dans le domaine de la formation. « Le titre de l’équipe de France féminine a ponctué une semaine exceptionnelle »,se réjouissait Stéphane Debat, le directeur pédagogique de l’IFFE (Institut Fédéral de la Formation et de l’Emploi) qui, avec Michel Godard, le secrétaire général adjoint de la FFHandball, et Philippe Bana, le Directeur technique National, avait ouvert l’EIH le jeudi 13 décembre au moment où les joueuses d’Olivier Krumbholz préparaient leur demi-finale. Après la mythique École Française des Entraîneurs, la Maison du Handball accueillait la première édition de l’EIH. Une véritable vitrine pour la meilleure nation de la planète Handball et ses deux équipes, féminine et masculine, championnes du monde en titre. Et quel meilleur outil que la Maison du Handball pour accueillir l’édition 2018 de l’EIH. « Elle est un atout indéniable à la réussite de l’événement : fonctionnelle, moderne, lumineuse, adaptable, et porteuse de notre culture et de notre histoire, soulignait Stéphane Debat. Elle a contribué à améliorer le standing de l’organisation, facilité les lieux de partage, de formation, d’échange et de rencontres de tous. » L’harmonie était totale avec les acteurs remarquables de cette EIH. De Florence Sauval à Daniel Costantini, en passant par Didier Dinart, Emmanuel Mayonnade, Raphaëlle Tervel, Claude Onesta, Patrice Canayer, Raul Gonzalez, Thierry Anti, Éric Baradat (liste non exhaustive), tous ont illuminé ces quatre journées de formation, de réflexion et d’échange dans le cocon cristolien. « Les membres de la Direction Technique Nationale, les techniciens de LFH et de LNH étaient rassemblés pour une grande mixité et une diversité dans les interventions autour des 3 mots clés retenus comme fil rouge : PERFORMANCE - INNOVATION -SPECTACLE », concluait Stéphane Debat qui associe les entraîneurs des clubs amateurs, les dirigeants et les arbitres.

Publicité

  • France Euro 2018
  • LFH
  • {$partenairesFooter.3.alt}
  • Coupe de France
  • Boutique officielle FFHB
  • EHF
  • Hand-clean