La LNH en représentation

Après la LFH la semaine passée, la LNH a effectué sa rentrée mercredi à Paris en rassemblant les principaux acteurs de la Lidl StarLigue et de la Proligue. La victoire de Nantes face à Paris dimanche dernier lors de la finale du Trophée des champions a idéalement lancé une saison 2017-2018 qui s’annonce toujours plus passionnante. La reprise de la Lidl StarLigue est programmée le 13 septembre à Montpellier qui recevra Chambéry devant les caméras de beIN SPORTS.

Le décor est planté : place aux acteurs ! Ce nouvel exercice de la Lidl StarLigue est attendu par tous les aficionados sevrés de Handball depuis près de trois mois. « Cette année, plus que jamais, des recrues stars issues de championnats étrangers intègrent la Lidl Starligue et c'est une véritable fierté », a souligné le président de la LNH, Philippe Bernat-Salles, qui était entouré des nouvelles recrues, notamment les deux stars venues compléter les effectifs des finalistes du trophée des champions : le Norvégien Sander Sagosen au Paris SG et le Macédonien Kiril Lazarov à Nantes. Deux clubs qui visent l’excellence à l’aube de cette nouvelle saison avec naturellement l’incontournable MHB, soient les trois clubs engagés en Ligue des Champions, une compétition devenue l’obsession du club de la Capitale mais pas seulement. « Nous nous engageons dans chacune des compétitions pour les gagner, pour aller le plus loin possible, confie aussi Thierry Anti, le coach du H. Les autres clubs nourrissent également cette ambition. Le calendrier est extrêmement dense en matches auxquels il convient d'ajouter la charge d'entraînement pour les joueurs les plus sollicités. » L’entraîneur évoque le calendrier international marqué cette saison par l’Euro de janvier 2018 en Croatie ainsi que les sollicitations des jeunes pousses tricolores. Philippe Bernat-Salles s’est d’ailleurs réjoui des résultats de la Bleusaille. « Au niveau européen, nous avons progressé au ranking EHF. Si on ajoute à cela que les U19 et les U21 qui composent nos centres de formations ont été respectivement champions du monde et médaillés de bronze cet été, je crois qu'on peut se satisfaire du niveau atteint. » Hormis le quatuor barcelonais (Cédric Sorhaindo, Timothey N’Guessan, Dika Mem et Yanis Lenne), William Accambray arrivé en Slovénie et Kentin Mahé toujours fidèle à la Bundesliga, toutes les étoiles tricolores brillent dans l’hexagone, y compris en Pro Ligue « où le niveau de jeu a augmenté et s'est densifié avec de nombreux grands joueurs viennent maintenant la rejoindre », abonde l’entraîneur de Chartres, Jérémy Roussel.
 
Point à date

Avant les premiers jets de 7m et les tirs à 9m, la LNH a délivré une flopée de chiffres qui démontrent la progression du secteur économique de l’élite. Les 62 matches diffusés par beIN SPORTS (compétitions LNH) ont  forcément contribué à la valorisation du secteur professionnel et une visibilité accrue à laquelle il faut ajouter les matches de Ligue des Champions, de Coupe de la Ligue, de Coupe de France et des équipes de France. L’économiste du Sport - CDES Limoges - Jean-François Brocard, a commenté sur la situation économique des clubs qui affichent un budget moyen de 5 millions d’euros en Lidl Starligue et de 1,6 en Proligue. Les recettes des clubs se répartissent ainsi : partenaires (50%), subventions (29%), billetterie (11 %) et autres (10%). La présentation de la nouvelle salle à Aix-en-Provence, une sublime aréna conçue pour le Handball, sera un atout supplémentaire pour continuer à attirer un public toujours plus présent : avec un taux de 82% de remplissage, la Lidl StarLigue a vu son nombre de spectateurs croître de plus de 6% en 2016-2017. Et maintenant, place au jeu !

Publicité

  • France Euro 2018
  • LFH
  • LNH
  • Coupe de France
  • Boutique officielle FFHB
  • EHF
  • Hand-clean