#Final 4 - LDC EHF - Un tenant et trois aboutissants

Jamais le carré final de la Ligue des Champions n’avait réuni trois clubs issus d’un même championnat. Autour du Vardar Skopje, tenant du titre, Montpellier, Paris et Nantes ont rendez-vous samedi et dimanche à Cologne pour s’emparer du titre continental tant convoité. Pour lire le programme de ce Final 4, nul besoin de s’appuyer sur Jacques de La Palice : dimanche il y aura aussi 2 matches avec trois clubs français… Reste à croiser les doigts pour en voir deux en finale.

Cyril Dumoulin : « Jouer face à un club français, cela enlève un poil du charme du Final 4 »
Samedi, sur les coups de 15h15, il faudra jeter un coup d’œil dans le coin de son écran : le logo de l’EHF l’attestera, le match entre Nantes et Paris sera bien la première demi-finale de la Ligue des Champions et pas un énième duel entre concurrents de LidlStar Ligue. beIN SPORTS aura déployé son dispositif exceptionnel, comparable à la couverture d’une épopée de l’équipe de France. D’ailleurs, pas moins de 14 internationaux tricolores - parmi les 18 convoqués pour le stage en Guadeloupe -  gambaderont dans la Lanxess Aréna de Cologne. Une enceinte et ses 18 000 fans qui seront aussi les acteurs de ce Final 4 dans un décorum de nature à emballer le palpitant des novices. « En toute franchise, je n’ai pas le sentiment qu’on se rend à Cologne avec la pression. Nantes est le petit poucet de ce Final 4 et notre ambition sera d’embêter les grands », annonce Cyril Dumoulin qui possède l’expérience des derniers carrés européens avec l’équipe de France. Le gardien du H considère toutefois que disputer un Final 4 avec son club est « très différent d’un dernier carré avec l’équipe nationale car tu n’as pas vécu 2 semaines en amont dans ton cocon. Là, tu bascules d’un seul coup dans un fort contexte médiatique et émotionnel. » Sur les bords du Rhin, les Nantais ne seront pas dépaysés avec une entrée en matière samedi face aux Parisiens. « Jouer face à un club français, cela enlève un poil du charme à notre accession au Final 4 mais on y va pour jouer à fond. Et d’ajouter :  Nantes n’est pas l’équipe préférée de Paris et l’hypothèse de se faire sortir par un club français, il n’y aurait rien de pire. On va jouer là-dessus de leur mettre la pression afin de les embêter le plus longtemps possible. »

Nedim Remili : « On s’entend tous de mieux en mieux et cela va nous aider lors de ce week-end. »
Traumatisés par le money-time de la finale 2017 perdue sur la dernière offensive du Vardar Skopje, les Parisiens reviennent pour une 3e saison avec une ambition grandissante et un statut renforcé de favori. « Forcément on repense au scénario de l’an passé et nous sommes bien décidés à ne pas rester sur cette défaite, prévient Nedim Remili. J’ai appris de mes compétitions passées et de chacune de mes erreurs. L’habitude du très haut niveau doit permettre de ne pas se comporter comme un figurant mais bien d’être une pièce majeure, analyse l’ancien cristolien. De plus notre équipe a été renforcée et nous avons un vécu commun. On s’entend tous de mieux en mieux et cela va nous aider lors de ce week-end. » C’est donc sans complexes que l’arrière doit parisien aborde la première demi-finale face au rival nantais qui traditionnellement les pousse dans leurs retranchements. « Il faudra jouer comme nous l’avions fait en huitièmes l’an passé. Et ne pas se poser la question d’affronter un club français en face avec des copains voire des bons amis. Nous sommes conscients d'être l’équipe à battre avec un statut plus ancré que les années précédentes. Mais nous sommes des compétiteurs : il faudra simplement jouer et gagner. » Le meilleur arrière droit du Mondial 2017 confie aussi s’être réjoui de la qualification de Montpellier « car c’est une fierté de compter trois clubs français qualifiés dans l’épreuve reine et de démontrer qu’au-delà de l’équipe nationale, notre championnat est attractif et de haut niveau. »

Valentin Porte : « À fond et sans se poser de questions. »
Les supporters parisiens et nantais auront peut-être la bonne idée de ne pas encourager l’adversaire d’un club français. Car après la première demi-finale entre Nantes et Paris, il sera possible d’affirmer un soutien plein et entier aux hommes de Patrice Canayer qui, avec sa troupe, avait ouvert la voie en 2003 avec l’unique ligue des champions tombée dans l’escarcelle du Handball tricolore. Il n’était pas question alors de Final 4 mais d’une formule qui autorisait moins les exploits avec une finale disputée en matches aller-retour. Cela n’avait pas empêché les Héraultais de créer l’exploit face au Pampelune de Jackson Richardson arrivé à Bougnol avec 8 buts d’avance ! 15 ans après, Patrice Canayer possède toujours les savoir-faire, en témoigne la qualification de son équipe face au grand FC Barcelone en huitièmes puis face à Flensburg au tour suivant. Samedi, face aux tenants du titre, les Héraultais aborderont leur demie « sans se poser de questions. Terminé les matches aller-retour avec les calculs et les stratégies : sur une heure nous pouvons aller en finale, estime Valentin Porte. Personnellement, c’est le tirage que je souhaitais même si nous ne partirons pas favoris face au Vardar. » L’arrière gauche de Montpellier rappelle que son club découvrira le grand barnum de Cologne : « Nous n’avons pas le vécu d’un Final Four. L’équipe du Vardar possède trois fois plus d’expérience que nous mais on fera tout pour embêter et battre les favoris. » Montpellier semblait parfaitement filer vers Cologne avant de subir une défaite traumatisante mardi soir à Saint-Raphaël qui a entraîné la perte de la première place de LildStar Ligue. Signer deux exploits dans la Ruhr serait un sacré renversement pour cette équipe montpelliéraine touchée au cœur.

Ligue des champions masculine - Final 4 à Cologne (All) - à suivre en direct sur les antennes de beIN SPORTS
Samedi 26 mai : demi-finales (beIN SPORTS 2)
Prise d'antenne à 14h00
15h15 :
HBC Nantes - Paris SG HB
18h00 : HC Vardar Skopje - Montpellier HB

Dimanche 27 mai : finales (beIN SPORTS 1)
Prise d'antenne à 14h00
15h15 :
places 3 et 4
18h00 : places 1 et 2

Publicité

  • France Euro 2018
  • LFH
  • {$partenairesFooter.3.alt}
  • Coupe de France
  • Boutique officielle FFHB
  • EHF
  • Hand-clean