• Accueil > 
  • Actualités > 
  • Entretien du Lundi - Sidonie Folco : « Une histoire passionnante et inspirante »

Entretien du Lundi - Sidonie Folco : « Une histoire passionnante et inspirante »

À l’occasion du Salon Nautique qui se tiendra 2 au 10 décembre au Parc Expo de la Porte de Versailles à Paris, le Beach Handball sera en scène avec de l’initiation et des démonstrations placées sous l’égide du ministère des sports. En charge de l’accompagnement des nouvelles pratiques et du développement des sports de nature, Sidonie Folco évoque la stratégie du ministère pour favoriser et accompagner ces disciplines émergentes avec, pour certaines dont le Beach Handball, l’intégration au programme olympique en ligne de mire.

Comment le Beach Handball et les autres sports de sable s’inscrivent-ils dans la politique du Ministère des Sports ?
Depuis le début du XXe siècle, la plage est investie par les sportifs. Et puisqu’il s’agit d’un milieu naturel et d’un lieu d’innovation, la plage est entrée dans le portefeuille du ministère. Dans l’ère moderne du sport, si certaines disciplines telles que le Beach Volley ont émergé, nous observons aujourd’hui une stagnation en France. En Europe et dans le monde en revanche, certains pays sont très en avance sur ce terrain avec le développement de championnats multi-pratiques, de championnats du monde universitaires des sports de plage… En France, les fédérations unisports et multisports telles que la FFHandball, FFT, la FFF, la FFVB, l’UNSS, l’UFOLEP, le Sport Universitaire ou l’encore l’UCPA sont  intéressées par l’association de ces sports-là et sont en recherche d’installations.

Quel a été l’élément déclencheur qui a encouragé le Ministère des Sports à s’engager fortement ?
La pratique du sport sur le sable permet de nouvelles pratiques intergénérationnelles, mixtes, de tous niveaux jusqu’à l’olympisme. Son image plus ludique doit certainement permettre de captiver de nouveaux pratiquants. Aussi parce que des fédérations ont décidé d’en faire un axe fort et qu’il est nécessaire de les accompagner. Ainsi, depuis 2015, nous avons mobilisé les fédérations pour favoriser les échanges, mutualiser les moyens et faire émerger les terrains de pratique. Cet enjeu concerne les territoires ultra-marins et tout le littoral de la Métropole.

En somme s’associer pour être plus fort ?

Exactement. Qu’il s’agisse d’un équipement temporaire ou permanent, sur un terrain artificiel ou en milieu naturel, dépasser la concurrence permet de partager l’espace de pratique. L’ensemble des fédérations sportives sont associées à ce projet au long cours. Cette stratégie interfédérale vise à rassembler tous les opérateurs potentiels.

Sans jeu de mots, le terrain est quasiment vierge et nécessite un véritable maillage pour identifier les lieux de pratique ?
Pour ce faire nous avons mis en place, depuis 2015, une stratégie de développement nationale et partagée des sports sur sable dont un des axes est le recensement des lieux de pratiques et des espaces propices à l’émergence d’arénas de sable partagées.
Par ailleurs un baromètre des  sports et loisirs de nature construit et publié en 2016 avec l’Union sport et cycle démontre l’engouement des pratiquants pour le multisport et les sports à la plage. L’objectif est de définir une offre qui permette de mieux capter les gens qui ont envie d’enlever leurs chaussures pour rejoindre le sable pratiquer un sport.

Comment le Beach Handball s’intègre t’il dans vos plans d’actions ?

Jusqu’à l’an passé, seule l’activité du Sandball était développée en France mais sans perspectives d’accéder aux compétitions internationales. On en parlait souvent avec Philippe Bana mais sans aller plus loin. Depuis 2016, la FFHandball s’est fixée un grand défi avec le lancement des équipes de France de Beach Handball. Il s’agit d’une accélération majeure dans cette activité et tendre bientôt vers l’excellence dont la FFHandball est bien sur capable. Je suis allé à l’invitation du trio Philippe Bana, Jean-Louis Guichard et Éric Quintin lors du lancement à Montalivet, des équipes de France féminines et masculines. Cela a été un beau moment pour moi car les acteurs de ce sport sont passionnés et portent l’idée d’un avenir olympique vers 2024 en France pour les JO, ce qui serait formidable pour ce sport de plage. Ils ont compris l’enjeu ; du coup, le ministère des sports suit cette histoire passionnante et inspirante.

La participation au Salon nautique représentera une première. Quels sont les objectifs ?

Pour la première fois, le Salon nautique est organisé directement par la FIN (Fédération des Industries Nautiques). Un nouveau format est proposé avec notamment un objectif commun avec le ministère : augmenter les pratiquants du nautisme… en se rapprochant de la plage ! Le ministère est partenaire de l’événement auxquelles sont associées les fédérations de handball et de tennis et l’Union sport et cycle. C’est le début d‘une aventure commune : nous faisons ensemble un pari sur l’avenir. Laura Flessel soutiendra cette action par sa présence le lundi 4 décembre. On a sollicité les fédérations et le hand a répondu très vite, venant aux conférences de presse, s’impliquant avec nous ; le salon nautique et les médias étaient contents de voir un sport gagnant autant s’impliquer dans une pratique sur sable alors que beaucoup restaient sur ce qu’ils savaient faire ; toute l’équipe fédérale s’est motivée et l’événement avec ses 250.000 visiteurs aura une belle connotation Beach Handball.

Concrètement, comment cela va se dérouler ?
Tous les jours du 2 au 10 décembre, sur un terrain d’environ de 29 x 17 m, il sera possible de s’initier avec les animateurs sportifs du beach handball. Le public pour également assister à des démonstrations organisées chaque jour par les acteurs des fédérations. C’est une première événementielle, une véritable étape dans notre démarche de développement car nous recherchons un écho médiatique. C’est un enjeu fort car il existe peu de salle couverte : doter les régions de structures serait un accélérateur de développement pour toutes les pratiques sur le sable ; et bien sûr pour le hand avec ses Ligues d’outremer pour être un sacré vecteur sur tous les coins de la planète.

Publicité

  • France Euro 2018
  • LFH
  • {$partenairesFooter.3.alt}
  • Coupe de France
  • Boutique officielle FFHB
  • EHF
  • Hand-clean