• Accueil > 
  • Actualités > 
  • Entretien du Lundi - Nodjialem Myaro : « une saison plus sereine »

Entretien du Lundi - Nodjialem Myaro : « une saison plus sereine »

La saison de Handball féminin s’est achevée samedi soir avec l’équipe de France à Oslo face à la Norvège. Nodjialem Myaro, toujours au fait de l’actualité de la discipline, revient sur les temps forts de la saison et évoque l’avenir de la LFH.

Quelle image vas-tu retenir de l’exercice 2016-2017 ?
Ce n’est pas une image mais une sensation, celle d’avoir passé une saison plus sereine. Tout a mieux fonctionné que la saison précédente, que ce soit sur le plan sportif avec nos clubs qui progressent sur la scène européenne que sur le plan structurel de la LFH. Cette saison, le record d’affluence a été battu avec Issy-Paris Hand dans le vélodrome de Saint-Quentin en Yvelines et des clubs tels que Nantes LA et Toulon Saint-Cyr Var HB ont vu leur nombre de spectateurs nettement progresser. Je retiens aussi les opérations mises en place pour accompagner le lancement de l’Euro 2018 féminin en France.

La présidente de la LFH que tu es, doit apprécier une forme de stabilité de son élite, non ?
Par expérience, il ne faut être sûre de rien. À ce jour, il n’y a aucune procédure contentieuse CNCG cette saison, ce qui démontre les efforts de rigueur de gestion des clubs de LFH et de D2F-VAP. Il n’existe pas de signes alarmants et les présidents des clubs ont rappelé leur volonté de passer à 14 clubs. Mais dans un premier temps, apprécions le retour à 12 clubs en LFH pour la saison 2017-18 d’ores et déjà confirmé par la CNCG, avec un relégué en fin de saison : le dernier des Playdowns. Pour la première fois depuis plusieurs saisons, la grille des oppositions de LFH devrait ainsi sortir avant la fin juin.

Issy-Paris et Besançon sont qualifiés en Coupe EHF ainsi que Brest Bretagne HB. Quelles sont cependant les chances de ce dernier de disputer la Ligue des Champions ?
Brest Bretagne Handball postule en effet à la Ligue des Champions. Ce club, qui était encore en D2F il ya deux saisons, dispose d’un effectif compétitif, d’une salle magnifique et d’un public nombreux et fidèle. Le club est bien structuré, il disposera du plus gros budget de LFH en 2017-18 et sa demande est légitime au regard de son parcours jusqu’en finale de championnat cette saison et en quarts de finale de la Coupe EHF. L’EHF communiquera au plus tard le 24 juin les clubs retenus pour la Ligue des champions. À cette occasion, nous espérons également être fixés sur la demande de wild-card pour Dijon en Coupe EHF, mais théoriquement l’EHF a jusqu’au 11 juillet pour communiquer sur les participants en coupe EHF.

Les matches de Coupe d’Europe diffusés sur la chaine de la TNT, la chaîne l’Équipe, ont connu un franc succès…
En plus du solide partenariat avec notre diffuseur principal BeiN SPORTS, nous avons eu en effet l’opportunité, grâce au soutien du CNDS qui a subventionné la moitié des coûts de production, de retransmettre sur la chaîne l’Equipe le parcours de nos clubs en Coupe EHF. Sur une chaîne de la TNT accessible à tous, le bilan est forcément positif car il s’agit d’une belle promotion pour le Handball féminin, d’autant que les 5 matches ont tous été diffusés le samedi en prime time. Les clubs ont joué le jeu en facilitant l’accueil des équipes de production TV. La chaine l’Équipe  nous a communiqué des audiences jugées très satisfaisantes avec une moyenne de 280 000 téléspectateurs sur les 5 matches.

Pour la troisième édition consécutive, la LFH est associée à Handnews pour l’élection des meilleures joueuses de la saison dans le cadre du All-Star LFH. Avec pas moins de 107 555 votes - un record - l’engouement est réel…
Clairement cette opération des Trophées All Star LFH s’ancre progressivement dans les mentalités. Les clubs et les joueuses jouent le jeu, et le public répond positivement avec un vote massif. Les réseaux sociaux sont parfaitement adaptés à la promotion de cet événementiel animé par notre partenaire Handnews. La remise des Trophées sera effectuée le 28 août prochain à Paris : avec la conférence de presse de présentation de la saison, il s’agit là aussi d’un rendez-vous devenu incontournable.

Lors de l’Assemblée Générale de Créteil en avril dernier, un vote d’orientation pour l'autonomisation de la LFH a été adopté. Les travaux ont-ils débuté en ce sens ?
Nous avons mis en place un groupe de travail représentatif de toutes les familles du Handball professionnel féminin : l’objectif est d’aboutir à l’autonomie à la fin de l'olympiade, notamment en ayant préalablement construit une vision budgétaire sérieuse. Cette autonomie sera progressive : bientôt sera établi un calendrier avec des objectifs qui prendront en compte les enjeux et les bénéfices pour la LFH.

Sans partenaire principal, la tâche paraît ardue, non ?

Sélect est toujours présent Comme fournisseur officiel des ballons LFH. C’est un point fort qui démontre que nous répondons aux objectifs de notre partenaire. La recherche d’un partenaire majeur pour la LFH est un véritable défi. Cette problématique n’est pas spécifique au Handball féminin mais au sport féminin dans son ensemble.

Comment faire pour franchir le pas ?
Nous devons mieux vendre notre sport et notre Ligue professionnelle. Si nous avons nettement progressé, il faut poursuivre nos efforts pour affirmer notre identité et attirer des partenaires. Croyez-moi, nous sommes mobilisés et préoccupés pour offrir des moyens supplémentaires propices au développement de nos clubs, mais aussi pour harmoniser encore plus efficacement le produit « Handball LFH » présenté lors des matches officiels, de manière à attirer et fidéliser des partenaires. Nous annoncerons très prochainement l’arrivée d’un partenaire déjà présent dans l’univers du Handball.

Publicité

  • France Euro 2018
  • LFH
  • {$partenairesFooter.3.alt}
  • Coupe de France
  • Boutique officielle FFHB
  • EHF
  • Hand-clean