• Accueil > 
  • Actualités > 
  • Entretien du Lundi - Jacky Bertholet : « Une réforme positive »

Entretien du Lundi - Jacky Bertholet : « Une réforme positive »

Après les interpôles féminins le mois dernier, la Ligue AURA organisait la semaine passée les interpôles masculins. Jacky Bertholet, responsable adjoint du Parcours de Performance Fédéral masculin (PPF) souligne la qualité de l’organisation et revient sur les temps forts de la semaine à Vaulx-en-Velin.

Quels étaient les objectifs de la réforme de la formule sportive des interpôles ?
Il s’agissait de trouver l’équilibre entre l’enjeu compétitif et l’enjeu de détection. Avec la nouvelle carte territoriale, le niveau de jeu est bon et suffisamment pertinent pour évaluer les joueurs dans de bonnes conditions, dans différents contextes et sur plusieurs matches. C’est une réforme positive. Pour les joueurs, ce sont des occasions de se faire repérer, de montrer leur talent tant au niveau fédéral pour les équipes de France qu’auprès des entraîneurs des clubs professionnels. Pour les U19 d’Éric Quintin et pour les U17 de Pascal Person, cela a permis de refaire le tour des joueurs, ceux qui doivent confirmer et ceux qui émergent.

Quatorze pôles plus la Belgique et le Luxembourg étaient en lice…
Le niveau est aussi hétérogène car certains Territoires ont trois sites d’excellence (Occitanie, AURA…) avec un fort potentiel et un volume de joueurs plus âgés. Par rapport à l’ancienne formule qui regroupait 4 Territoires, nous avons retrouvé un esprit de compétition plus fort avec un bon niveau d’engagement des joueurs. Dans le cadre de la mise en œuvre de la réforme territoriale, il s’agit d’une opportunité de créer et d’affirmer une identité pour les Territoires. La région AURA a ainsi brillé sur ses terres.

En marge de la compétition, plusieurs temps forts étaient organisés…
Nous avons mis en place la formation Entraîneur Fédéral Jeune pilotée par Max Giagheddu et la formation Entraîneur Régional. Parallèlement s’est tenu, comme depuis plusieurs années, le colloque des responsables des Centres de Formation des Clubs Professionnels (CFCP). Il s’agit d’un moment propice à la formation professionnelle continue qui permet un lien avec les entraîneurs de pôles. Il faut aussi noter le travail effectué par Jérôme Briois, avec Alain Dessertenne, sur la formation des jeunes arbitres qui ont évolué dans ce contexte des matches des interpôles. Outre les autres opérations organisées par la Ligue AURA, le Pacte de performance a été signé avec la FFHandball. Je tiens aussi à souligner, à l’instar des retours très positifs de tous les participants, la réussite de l’organisation avec l'implication et le dévouement des salariés et des bénévoles.

Quel était le thème de cette édition du colloque des responsables des CFCP ?
« Comment mieux encadrer nos sportifs ». Les participants ont évoqué leur formation initiale afin de mieux définir le métier qu’ils exercent, parfois très différent et singulier d’un club à l’autre. Cette démarche s’inscrivait dans le cadre de la définition de l’architecture des métiers sur laquelle nous travaillons avec Stéphane Debat. Le retour des acteurs de terrain et fondamental pour bien connaître leur activité et à partir de là d’offrir des parcours de formation adaptés. Nous avons également fait appel à un intervenant extérieur, Pascal Niggel (ancien pilote de chasse et psychologue), sur le thème de l’accompagnement de la performance.

Qu’attendiez-vous de la visite de l’académie de l’Olympique Lyonnais ?
En 2016, nous avions visité le centre de formation de Clermont Rugby et en 2017 celui de l’Asvel (Basket). Cette année nous avons été reçus, de façon remarquable, par Jean-François Vulliez, le directeur de l’académie de l’Olympique Lyonnais. En matière d’optimisation de la performance, il y a toujours à creuser. C’est une forme de logique d’aller questionner d’autres sports sur leur organisation et sur leur stratégie, afin de comprendre leur fonctionnement, de s’en inspirer ou de ne pas tomber dans les mêmes erreurs. L’échange est toujours intéressant avec une attente réciproque. La réussite du Handball suscite aussi des questionnements.

Didier Dinart et Guillaume Gille étaient aussi présents à Vaulx-en-Velin…
Avec Pascal Bourgeais, nous avons la conviction qu’il faut cultiver les liens entre les entraîneurs de France A et les acteurs des pôles. Didier et Guillaume étaient présents sur ces interpôles avec enthousiasme et ils sont attentifs à l’évolution de la filière et à l’alimentation de l’équipe nationale. Lors d’une intervention de 2 heures, ils ont fait part de leur vision du haut niveau du Handball actuel et ont ainsi évoqué des pistes dans la formation des joueurs. Au-delà de ce moment formel, les échanges ont été nombreux avec Didier et Guillaume qui sont des personnes très accessibles.

En quoi la présence accrue de jeunes joueurs issus des équipes de France est-elle une satisfaction pour les acteurs de la filière ?
Avec Raphaël Caucheteux lors du dernier Euro, Il y avait aussi un ancien. Le plus important est le maintien des performances de l’équipe de France et comment elle peut continuer à se qualifier pour les grandes échéances et à monter sur les podiums. Lorsqu’elle gagne avec des joueurs qui ont fait le parcours, cela vient valider le travail et cela valorise les acteurs. Mais je crois surtout que le renouvellement change la représentation des jeunes joueurs vis-à-vis de l’équipe de France qui la voit sûrement plus accessible. C’est un élément de motivation supplémentaire.

Es-tu impatient de bientôt investir La Maison du Handball pour des formations et des stages ?
Il y a forcément une forme d’impatience de découvrir la réalité de la Maison du Handball qui sera bientôt achevée. Dans le cadre du PPF, nous sommes actuellement sollicités pour la programmation des prochaines saisons, pour la programmation des stages, de compétitions, des formations de cadres. La Maison du Handball sera un outil très performant mais il faudra faire preuve de vigilance pour maintenir de l’activité dans les Territoires. En somme, il faudra trouver le juste équilibre.

Publicité

  • France Euro 2018
  • LFH
  • {$partenairesFooter.3.alt}
  • Coupe de France
  • Boutique officielle FFHB
  • EHF
  • Hand-clean