• Accueil > 
  • Actualités > 
  • #Entretien du Lundi - Dominique Butelle : « des étoiles plein les yeux »

#Entretien du Lundi - Dominique Butelle : « des étoiles plein les yeux »

Avec six adolescents licenciés du Handball Club Montreuillois, Dominique Butelle a pris part au rassemblement « Génération Handballissime » organisé le week-end passé à la Maison du Handball. La présidente du club des Hauts-de-France témoigne de son passage dans la maison de tous les handballeurs et de l’impact sur son club.

Dominique, présentez-nous votre club ?
Le Handball Club Montreuillois est situé sur la Côte d’Opale, dans la région des Hauts-de-France. Il compte environ 180 licenciés. Si le club avait au départ une fibre plutôt féminine, aujourd’hui il recense 80 filles et 100 garçons. Nos équipes premières évoluent en pré-régionale pour les filles et en honneur régional pour les garçons, ainsi que des équipes U18, filles et garçons, qui disputent le championnat de France.

Quel parcours vous a conduit à la présidence ?
J’ai toujours évolué dans le domaine du sport et du Handball, dans le sillage de mes enfants que j’accompagnais. J’étais d’abord dirigeante bénévole dans un autre club avant de rejoindre le Handball Club Montreuillois. J’ai poursuivi mon activité de bénévole puis je suis passée par la formation animateur Handball. Ensuite, j’ai intégré le Conseil d’Administration du club présidé par Fabienne Celton. Cette dernière a stoppé net son mandat puis la personne qui a pris sa succession a démissionné l’année suivante, en 2013. J’ai senti que cette fois j’avais les capacités et je me suis lancée pour donner une impulsion au club. Je me suis attachée à travailler sur le développement.

Quelles sont les actions de développement mises en place ?

Notre objectif est d’offrir à tous des pratiques autres que celles compétitives. À la rentrée 2016, nous avons débuté avec le Handfit. Une section animée par Fabienne Celton et par moi-même à raison de deux séances par semaine.
Le groupe compte de 10 à 12 personnes, avec des participants de 20 à 50 ans. Nous souhaitons maintenant nous tourner auprès des maisons de retraite dans lesquelles nous visons des actions de découverte de l’activité.

Quelles sont les autres actions menées par le club ?
Nous avons développé l’activité Baby Hand depuis 2 ans, en plus du mini-hand qui existait déjà auparavant. Les enfants de 3-4 ans sont accueillis par notre équipe de bénévoles qui s’occupent de l’école de Handball. Trois de nos licenciés suivent actuellement une formation d’animateur.

La Manche est située à quelques kilomètres… Comptez-vous investir le sable pour lancer le Beach Handball ?
Jusqu’à présent, cela n’a pas fait partie de nos priorités. Ce n’est pas si simple car il faut obtenir des autorisations municipales pour s’installer et aussi une période compliquée car nous n’avons pas forcément les licenciés sous la main. L’arrivée possible de deux services-civiques pourrait faciliter ce type d’actions. Nous attendons une réponse imminente de la Ligue des Hauts-de-France pour lancer le recrutement.

Quelle a été votre impression lorsque vous avez découvert vendredi la Maison du Handball ?
Je m’attache à l’expérience des jeunes qui étaient avec moi. Ils sont repartis de Créteil là avec des étoiles plein les yeux. Ils avaient les yeux écarquillés en découvrant le hall d’entrée et la vitrine avec toutes les coupes. C’est impressionnant. C’est franchement quelque chose de super. C’était aussi génial de les voir fouler les terrains où les grands champions s’entraînent. Ils ont aussi dormi dans les mêmes chambres que les équipes de France.

Comment votre club a t-il pris part au rassemblement « Génération Handballissime » ?
Nous avons mis une action de Hand à 4 dans le cadre de la promotion de l’EHF EURO 2018. Ce projet a été choisi par la Ligue et par la fédération, il a été labellisé. Ce sont les jeunes qui ont participé aux actions qui ont été récompensés avec la participation à cette action nationale. Une action supplémentaire de promotion sera organisée, pendant l’Euro, le 8 décembre prochain ? Il s’agira d’une soirée féminine avec deux matches au programme suivis d’un moment convivial.

Comment s’est déroulé le week-end ?
Notre équipe a pris par à un tournoi de Hand à 4, avec les autres équipes des régions, féminines, masculines ou mixtes. L’objectif était de participer et de s’amuser à réaliser des gestes inhabituels. C’était bien une pratique non compétitive, sans classement.

Outre l’activité sportive, d’autres activités étaient au programme…
Il y a eu en effet des temps de formation sur la recyclerie sportive (présentée par une association) sur la récupération des tenues et du matériel. Les jeunes ont participé à ces ateliers qui ont pour but le zéro déchet. Un ballon peut-être par exemple recyclé en trousses, en porte-clefs, en petits écussons… Le président de la fédération des centres sociaux est intervenu pour nous inciter à faire découvrir le Hand à 4 aux ados des centres sociaux. Enfin, l’un des principaux sponsors de la fédération, Lidl, nous a expliqué comment présenter nos projets et obtenir du soutien.

Quel bilan tirez-vous de cette opération « Génération Handballissime » ?
Cela met du baume au cœur car on demande déjà beaucoup à nos bénévoles. Je suis repartie reboostée. Bien sûr on ne pourra pas tout faire mais cette expérience partagée permet d’avoir plus d’idées et de projets pour le club. Ce n’est pas toujours simple au niveau d’un club excentré car on se sent parfois isolé. C’est pourquoi je suis fière de la mise en place du Hand à 4 et du Handfit car même sans aides, nous avons mis en place ces actions.

Publicité

  • France Euro 2018
  • LFH
  • {$partenairesFooter.3.alt}
  • Coupe de France
  • Boutique officielle FFHB
  • EHF
  • Hand-clean