• Accueil > 
  • Actualités > 
  • #Entretien du lundi : Delphino Isidoro « Des moyens techniques et digitaux de dernière génération »

#Entretien du lundi : Delphino Isidoro « Des moyens techniques et digitaux de dernière génération »

Directeur Commercial et Exploitation de la Maison du Handball, Dephino Isidoro a pris ses fonctions depuis le 1er août 2018. Avec son équipe, il est chargé du développement économique et de l’accueil des clubs sportifs, des entreprises et des autres fédérations, au sein de la Maison du Handball.

La question incontournable : as-tu joué au Handball ?
J’ai pratiqué le rugby et le handball au collège. Pendant une année, j’ai aussi joué au hand au club de Sucy-en-Brie. Puis, en suivant mes copains, j’ai joué au basket pendant 16 ans. J’y ai trouvé une ambiance, des amis et une famille.

Quel a été ton parcours professionnel avant ton arrivée à la Maison du Handball ?
J’ai travaillé plusieurs années à l’école hôtelière à Paris puis chez Compass, où j’ai orienté ma carrière sur les centres de formation d’entreprises et sportifs. Entre 1991 et 1996, j’ai occupé successivement la fonction de directeur d’exploitation au Centre Technique National du football à Clairefontaine, dans les Yvelines, en 1997, j’ai pris en charge le centre de formation de Pechiney puis en 2002, j’ai intégré la fédération française de rugby et réalisé l’ouverture du Centre National du rugby à Marcoussis. Toutes ces établissements intégraient les différentes unités que l’on retrouve à la Maison du Handball. Puis l’été dernier, l’opportunité du poste à pourvoir de Directeur Commercial et Exploitation de la Maison du Handball, s’est présentée à moi.

Comparés aux centres techniques du football et du rugby, quels sont les atouts de la Maison du Handball ?
Aujourd’hui, les moyens techniques et digitaux de dernière génération permettent à la MDH de se situer à la pointe du modernisme. Mais je crois que l’approche fondamentale, c’est la définition même de la Maison du Handball. « Maison », c’est symboliquement très fort. Elle est ouverte à tous les protagonistes du Handball, pratique et conçue à une bonne échelle.

Quels sont ses équipements spécifiques ?
La MDH est équipée de 57 chambres 4* dont 12 PMR et 12 chambres twin 2* dévolues au Pôle Excellence pour septembre 2019 toutes en twin. Un auditorium de 300 personnes modulable en 150, équipé de 4 caméras, streaming, 3 bornes wi-fi, boucle magnétique, écran Led 10m x 3m avec 3 flux vidéo simultanés, 1 pupitre orateur (micro et retour vidéo intégré), Codec de visioconférence. La MDH abrite aussi 8 salles de 20/25 personnes modulables équipées, 2 gymnases dont avec 430 places et 24 caméras, salle de musculation, balnéothérapie et deux restaurants « Les Experts » et « le Restaurant le 7 ». Également la muséographie qui est unique, je ne l’ai trouvé nulle part ailleurs et qui permet de ne pas oublier son histoire, met en valeur les glorieux anciens qui ont fait le Handball jusqu’à aujourd’hui et permet d’apprendre en s’amusant pour tous et à toute heure. Le service Documentation expose l’histoire du handball et permet de faire le lien entre la fédération, les clubs et les licenciés.

Le terme « handball » est-il aussi un argument ?
Indéniablement car La Maison du Handball fait aussi la fierté de tous ses anciens champions qui ont évolué dans leur vie professionnelle et qui aujourd’hui n’hésitent à venir faire leurs réunions, séminaires dans leur « MAISON ». Les hôtels ou autres centres de congrès n’auront jamais ce plus qui est la présence régulière de nos équipes de France. Les entreprises recherchent ce parallèle car le handball gagne et véhicule des valeurs saines.

Cette Maison du Handball impressionne mais peut-on lui trouver un défaut ?
Non, ce n’est pas un défaut mais plutôt la conviction qu’il faudrait plus de chambres. Aujourd’hui, nous disposons de 57 chambres, en plus des 12 qui sont dédiées à la section sports-études. Mais fin 2020, deux hôtels actuellement en construction juste en face de la MDH, comptera 200 chambres et donc réglera ce manque.

Comment peut-on résumer ton rôle ?
D’abord de faire en sorte que l’ensemble des acteurs du handball se sentent chez eux, avec les meilleures prestations possibles. L’autre mission est de développer l’offre commercial pour faire venir les entreprises en séminaires. Pour cela, je m’appuie directement ou indirectement sur 30 à 40 personnes suivant l’activité du moment et interviennent sur tous les services exploitation. Mon activité couvre le service commercial et l’exploitation de la MDH où je m’appuie directement sur mes adjoints : Stéphanie Santerre, sur la partie administrative, et Alexandre Tournand, sur la partie exploitation. Notre rôle est d’accueillir au mieux les groupes qui viennent à la MDH, avec une panoplie très diversifiée de prestations.

Lors des réservations, vous demande-t-on si « il y aura la possibilité de croiser les joueuses et les joueurs de l’équipe de France » ?
À chaque fois, oui. Ce n’est pas forcément possible car cela dépend naturellement des périodes de stage. Mais nous proposons toutefois la possibilité de faire un team-building avec d’anciens internationaux qui interviennent à nos côtés. Nous sommes actuellement en année d’ouverture et nous avons mis en œuvre une stratégie « agressive » pour bien positionner la MDH sur ce marché très concurrentiel. Nous avons donc mis en place des prix d’appel.

Quelles sont les conditions d’accueil de la Maison du Handball pour tous les handballeurs ?
La famille du Handball bénéficie de tarifs privilégiés. Tous les licenciés, avec leurs clubs, peuvent accéder à la Maison du Handball, à des conditions très préférentielles.

D’autres fédérations envisagent-elles d’utiliser la Maison du Handball pour des stages ou des réunions ?
L’équipe de France féminine de tennis de table a effectué un premier stage et devrait prochainement revenir. La fédération française de squash utilise aussi régulièrement (deux fois par semaine) nos installations, notamment la balnéothérapie. La fédération française de canoë-kayak a effectué des réunions et celle de triathlon a tenu son assemblée générale.

Quels sont les événements marquants depuis l’ouverture de la Maison du Handball et est-il possible d’effectuer un premier bilan ?
Le procès-verbal de réception a été réalisé mi-décembre. L’ouverture est donc toute récente et c’est à partir de 2020 que l’exploitation de la MDH prendra toute sa mesure. Plus que les chiffres, plusieurs manifestations importantes ont été réalisées chez nous, à la MDH, ces derniers mois. Dès le 27 août, nous avons effectué le lancement de la saison de la LFH. Mi-septembre, nous avons accueilli le séminaire des ingénieurs des villes de France. Nous avions alors aménagé l’un des deux gymnases qui, avec quelques précautions, devient un espace polyvalent fantastique permettant de le transformer en show-room avec des boxes, avec une autre partie en restauration. Le Congrès Médical International en novembre a rassemblé plus de 300 personnes. L’École Internationale de Handball, jusqu’à 450 personnes. La Mairie de Créteil, pour différentes actions, utilise régulièrement nos installations. L’inauguration du 09/01/2019 par le Président Emmanuel Macron qui a réuni 600 invités. Peu de temps après, nous avons reçu le Grand Paris Sud Est Avenir, pour ses vœux avec 600 personnes invitées. Prochainement le département du Val-de-Marne (journée du handicap) comptera parmi nos clients. Les clubs de l’US Créteil et de Saint-Maur, entre autres, disputent aussi des matches de N1, N2 et N3 sur les terrains de la Maison du Handball, quand leur salle est inaccessible

La restauration est-elle accessible à tous les publics ?
Il est en effet possible d’accéder aux espaces de restauration mais seulement dans le cadre d’un club, d’une autre fédération, d’une institution ou d’une entreprise. La restauration individuelle n’est en revanche pas possible.

Contacter la Maison du Handball

Publicité

  • LFH
  • {$partenairesFooter.3.alt}
  • Coupe de France
  • Boutique officielle FFHB
  • Hand-clean