#EHF EURO 2020 - Dans le grand bain

Le renouvellement de l’équipe de France est permanent : lors du dernier Mondial, huit joueurs n’avaient jamais participé au rendez-vous européen. Pour lancer la campagne de qualifications à l’EHF EURO 2020, Didier Dinart n’a pas hésité à lancer dans le grand bain la Bleusaille. Entre nécessité et philosophie. En Roumanie, la jeunesse s’est aussi émancipée sous le regard des cadres historiques.

Concrètement, l’équipe de France a déjà fait un pas vers le championnat d’Europe 2020. Avec deux victoires nettes sur la Lituanie et la Roumanie, elle caracole en tête du groupe 6 avec le Portugal qui sera son prochain adversaire, en avril 2019. Il y a deux ans, les Bleus avaient aussi battu la Lituanie pour débuter leur campagne mais ils avaient ensuite souffert pour s’imposer d’un petit but à Liège face aux Belges de Yérime Sylla. L’Euro de 2020 rassemblera pour la première fois 24 équipes et forcément les poules de qualification sont moins relevées. Des conditions idéales finalement pour travailler tout en maintenant l’obligation de s’imposer.

Pris dans la tourmente roumaine dimanche, les Bleus sont restés muets pendant 11 minutes. Un compteur resté vierge aussi longtemps, même wikipedia ne recense pas ce type de statistiques, est sûrement une situation aussi inédite qu’improbable face à adversaire de ce calibre. Les téléspectateurs de beIN SPORTS et de LA CHAÎNE L’ÉQUIPE ont dû se pincer pour y croire : les champions du monde étaient menés 4-0 et Thierry Omeyer était réincarné en Mihai Popescu. Un peu moins de 20 minutes plus tard, la troupe tricolore rejoignait les vestiaires avec 3 buts d’avance (12-9) après un 6-0 cinglant qui sifflait la fin de la récrée avant le succès final 31 à 21. Depuis le banc, le capitaine Cédric Sorhaindo motivait ses petits frères. « Nous avons connu beaucoup de déchets au tir mais en même temps nous avons eu des occasions franches, soulignait celui qui compte désormais 202 sélections. Il y a d’abord eu du stress mais la défense a rassuré. Il faut retenir l’état d’esprit. En l’absence de Niko, il faut se serrer les coudes. » Outre Nikola Karabatic absent plusieurs mois, Michaël Guigou et Romain Lagarde manquaient aussi à l’appel pour la reprise. Laissé au repos, Luc Abalo, le plus capé des Bleus en Roumanie (243 sélections) observait le match depuis les tribunes, assailli par les demandes de selfies confortant ainsi sa position avantageuse auprès des fans. « Cette semaine, nous avons mis des choses en place et les joueurs ont pris part au projet. Ils sont investis et sérieux, appréciait Didier Dinart. Avec le retour de Romain Lagarde, nous aurons notre renfort sur la base arrière gauche en l’absence de Nikola Karabatic. Défensivement, l’équipe a son assise. »

« Bon pour le capital confiance »
Didier Dinart et Guillaume Gille ne déviaient pas de leur philosophie : ils multipliaient les rotations pour gagner, travailler des affinités et évaluer leurs joueurs. C’est ainsi que les deux « sept » qui ont débuté ces deux matches étaient distincts. « Cette semaine, nous avons gagné largement nos deux rencontres. C’est bon pour le capital confiance, notait Didier Dinart avant de donner rendez-vous aux internationaux, fin décembre. Le Guadeloupéen appréciait forcément la solidité devenue sa marque de fabrique jadis. Nous avions de jeunes joueurs sur le terrain mais ils sont tous titulaires en club. Ils n’ont pas paniqué et ont su faire preuve de sérénité. Notre stabilité en défense nous donne du crédit. » Absent du dernier Euro, le Barcelonais Ludovic Fabregas a franchi le cap des 50 sélections et il s’épanouit sur et en dehors du terrain. En somme, le petit gars de Banyuls est devenu un joueur mûr. « Après sa défaite au Portugal, la Roumanie voulait bien faire à domicile. Il faut savoir s’adapter aux circonstances d’un match. Il ne fallait pas laisser cette équipe espérer encore plus devant son public, souriait le champion du monde 2017 qui se projetait vers la prochaine échéance. L’absence de Nikola est dure pour nous. Chacun essaiera de donner le maximum pour la compenser. Nous avons commencé à bosser cette semaine et nous allons continuer. » Un objectif concret au moment où les Bleus découvriront la Maison du Handball. Du 26 au 30 décembre, ils dormiront dans les chambres décorées des plus belles campagnes du Handball tricolore. Histoire que leurs rêves de succès se prolongent au-delà du réveil.

Qualifications à l’EHF EURO 2020 :
1er tour : 24 octobre à Sto. Tirso : Portugal - Roumanie : 21-13 (10-7)
1er tour : 25 octobre à Aix-en-Provence : France - Lituanie : 42-27 (21-10)

2e tour : 28 octobre à Cluj-Napoca : Roumanie - France : 21-31 (9-12)
2e tour : 28 octobre à Klaipeda : Lituanie - Portugal : 23-24 (10-12)
Résultats et classement

Programme saison 2018-2019 :
Stage de préparation au Mondial IHF 2019 : 26 au 30 décembre à la Maison du Handball (Créteil)
Stage de préparation : 2 au 4 janvier à Rouen
Matches de préparation :
Samedi 5 janvier à Rouen (Kindaréna) à 17h00 : France - Slovénie
Lundi 7 janvier Rouen (Kindaréna) à 18h30 : France - Slovénie
Stage de préparation : 8 et 9 janvier à la Maison du Handball (Créteil)
Mondial 2019 IHF en Allemagne et au Danemark : 10 au 27 janvier.

Qualifications à l’EHF EURO 2020 - 3e et 4e tours : mercredi 10 ou jeudi 11 avril 2019 : Portugal - France / samedi 13 ou dimanche 14 avril 2019 : France - Portugal.

Qualifications à l’EHF EURO 2020 - 5e et 6e tours : mercredi 12 ou jeudi 13 juin 2019 : Lituanie - France / dimanche 16 juin 2019 : France - Roumanie.

LA SÉLECTION : Gardiens : Cyril DUMOULIN (HBC Nantes) - Vincent GÉRARD (Montpellier HB) / Ailiers gauches : Raphaël CAUCHETEUX (St-Raphaël Var HB) - Mathieu GREBILLE (Montpellier HB) / Arrières gauches : Kentin MAHÉ (Telekom Veszprem) - Timothey N'GUESSAN (FC Barcelone)  / Demi-centres : Nicolas CLAIRE (HBC Nantes) - Dika MEM (FC Barcelone) / Pivots : Ludovic FABREGAS (FC Barcelone) - Luka KARABATIC (Paris SG HB) - Cédric SORHAINDO (cap) (FC Barcelone) - Nicolas TOURNAT (HBC Nantes) / Arrières droits : Adrien DIPANDA (St-Raphaël Var HB) - Nedim REMILI (Paris SG HB) / Ailiers droits : Luc ABALO (Paris SG HB) - Valentin PORTE (Montpellier HB) - Melvyn RICHARDSON (Montpellier HB).

LE STAFF : Entraîneur : Didier DINART / Entraîneur-adjoint et préparateur physique : Guillaume GILLE / Responsable vidéo : Vincent GRIVEAU / Médecin : Pierre SÉBASTIEN / Kinésithérapeutes : Sébastien GAUTIER, Jean-Christophe MABIRE et Jacques MIQUEL / Responsable administrative et logistique : Emmanuelle MOUSSET / Relation médias : Hubert GUÉRIAU / Chef de délégation et vice-président délégué de la FFHandball : Jacques BETTENFELD

Publicité

  • France Euro 2018
  • LFH
  • {$partenairesFooter.3.alt}
  • Coupe de France
  • Boutique officielle FFHB
  • EHF
  • Hand-clean