Face à une vaillante équipe danoise, les championnes d’Europe en titre n'ont pas réussi à s'imposer dans le Palio de Boulazac, une défaite concédée par 25-22 (12-12). Toujours à Boulazac, ce dimanche à 18h15 (en direct sur beIN SPORTS 1), les Bleues disputeront leur dernier match de la saison, face à la Norvège qui est déjà assurée de remporter la Golden League 2018-2019.

L'AVANT MATCH : Pour disputer les ultimes matches de la Golden League 2018-2019, Olivier Krumbholz devra se passer des services de Camille Ayglon-Saurina et Catherine Gabriel (douleurs aux ischios). Victime d’un coup de coude bien appuyé jeudi soir face à la Roumanie, l’Avignonnaise n’avait pu reprendre le jeu. Avant de quitter Clermont-Ferrand vendredi matin, des examens complémentaires révélaient une légère fracture au niveau du nez. Camille Ayglon-Saurina devrait reprendre la compétition dans le courant du mois d’avril. Les Bleues ont découvert le Palio de Boulazac vendredi après-midi lors d’une séance d’entraînement ouverte au public. Les championnes d’Europe et du monde enchaineront deux matches en 24h face aux formations scandinaves : le Danemark cet après-midi puis dimanche la Norvège. Ce samedi soir, Olivier Krumbholz devrait lancer la jeune Aïssatou Kouyaté qui visera une entrée aussi concluante que ses jeunes partenaires, Méline Nocandy et Roxanne Frank, jeudi soir face à la Roumanie. Gnonsiane Niombla, en délicatesse avec son dos, suivra la rencontre depuis les tribunes.

COMPTE-RENDU : Laura Glauser, Pauline Coatanea, Alexandra Laxcrabère, Allison Pineau (avec Méline Nocandy), Béatrice Edwige, Estelle Nze-Minko et Siraba Dembélé, débutent face au Danemark.

Solides défenses
Muettes pendant 5 minutes, les deux formations se rendent coup pour coup : l’arrière gauche danoise, Stine Jorgensen, trouve la faille avant l’égalisation de Béatrice Edwige, dans une ambiance bouillante. Le Danemark n’entend pas faciliter la tâche aux reines d’Europe : avec un avantage de 5-3 (8e), elles poussent les Bleues à accélérer. Astrid N’Gouan signe son entrée avec un doublé, face à la gardienne Sandra Toft. Les rotations sont payantes, notamment sur le flanc droit de l’attaque tricolore : Blandine Dancette puis Laura Flippes, inscrivent leur premier but de la partie. Aissatou Kouyaté, lancée sur la scène internationale à la 13e minute, offre un avantage de +3 à sa formation (9-6, 18e). Aissatou Kouyaté est la première joueuse exclue de la partie et le Danemark en profite pour revenir à -1 avant que la Paloise, Alexandra Lacrabère, n’inscrive son premier but, sur jet de 7m (10-8, 22e). Orlane Kanor n’est pas en réussite (contre, poteau) et le Danemark en profite pour signer un 3-0 (10-11, 25e), notamment par deux fois Louise Burgaard. Cette fois, c’est au tour des Scandinaves d’évoluer en infériorité numérique et les Bleues en profitent pour revenir avant le retour aux vestiaires (12-12).

Le Danemark repart mieux
Après 4 arrêts en première période, Laura Glauser cède sa place à Roxanne Frank. Le retour sur la scène est plus délicat avec plusieurs échecs consécutifs (Kouyaté, Nze-Minko et Houette sur jet de 7m) mais Siraba Dembélé-Pavlovic ramène son équipe à -1 (13-14, 37e). Allison Pineau expédie ensuite le ballon dans la cage désertée pour égaliser. Aissatou Kouyaté vit un baptême agité avec une seconde exclusion (39e). L’équipe de France bute sur la défense danoise qui oppose un rude combat… qui justifie l’exclusion de la capitaine Stine Jorgensen. Alexandra Lacrabère a marqué à deux reprises pour maintenir son équipe au contact (16-17, 44e). Les Danoises sont plus précises et reprennent le large (16-19, 46e) avec encore Anne Hansen intenable ce soir. Roxanne Frank réalise un premier arrêt important face à l’ailière gauche Cohrt avant que Pauletta Foppa, par deux fois, ramène les Bleues à -1 (18-19, 49e). Méline Nocandy, superbe, bonifie l’arrêt de Roxanne Franck (19-20, 52e) avant de se blesser. La pivot du BHB, Pauletta Foppa, apporte des solutions précieuses : elle obtient un jet de 7m marqué par Alex Lacrabère. Les Danoises font toujours la course en tête et s’offrent un +2, à 2 minutes du terme. Les Bleues se dirigent vers une première défaite depuis leur couronne continentale. Plus précis en attaque, le Danemark s’impose logiquement 25 à 22. Les Bleues n'ont pas à rougir de cette défaite mais quelques ingrédients ont manqué pour rivaliser totalement face aux Scandinaves.

DÉCLARATIONS :
Olivier Krumbholz (entraîneur) :
On les a dominées seulement 5 minutes et un match dure 60 minutes. On a mal joué défensivement et on n’a pas assez aidé nos gardiennes, particulièrement Roxanne Frank qui s’est fait fusiller en 2e période. Lorsque Hansen a pris le match en main, elle a à peu près fait la différence à elle seule. Cela manquait un peu de tout, de liant en attaque. Les jeunes ont aussi montré des choses intéressantes et j’espère que Méline Nocandy n’est pas trop sérieusement blessée. On n’aime pas perdre mais c’est aussi une défaite qui va faire du bien. Il faut prendre cette défaite comme une leçon d’humilité. Cela nous met dans les meilleures conditions pour nous mettre en alerte demain avant d’affronter la Norvège. Il faut avoir une forme d’indulgence car ce n’était pas l’équipe type championne d’Europe. Ce soir, il n’y a pas eu de sept majeur qui se détachait. Dans le jeu, il n’y a pas eu de grandes performances, de grandes leaders, c’est aussi pour cela que l’on perd.

Siraba Dembélé (capitaine) : Il a manqué un peu d’ordre ce soir, brouillon en attaque et en défense nous étions plus en réaction que dans l’anticipation. Nos jeunes ont montré de bonnes choses, Méline (Nocandy) et Pauletta (Foppa) qui nous ont parfois fait revenir au score. On sait très bien que nous sommes l’équipe à battre et je pense que pour les Danoises, c’est une référence de nous battre. J’espère que nous serons en ordre de marche demain face aux Norvégiennes.

Alexandra Lacrabère : Ce soir, nous n’avons pas montré note meilleur visage. C’était brouillon et nous avons manqué un peu de tout, en attaque et en défense. Nous avons beaucoup fait beaucoup tourner et il nous manquait aussi des forces. Je pense cependant que nous avons un énorme potentiel avec cette équipe.

Pauletta Foppa : La répartition des tâches défensives n’a pas toujours été efficace, notamment face à Hansen. C’est une chance d’être là et perdre c’est la meilleure façon d’apprendre. Nous allons travailler et faire de la vidéo pour bien préparer la Norvège demain.

Aissatou Kouyaté :
Mes coéquipières m'ont mises à l'aise et m'ont bien intégré. J'ai bien vécu cette première et je suis super contente de faire partie de cette équipe, c'est gratifiant. J'espère surtout que cela va durer.

STATISTIQUES :
À Boulazac, le Palio (3700 spectateurs) :
FRANCE - DANEMARK : 22-25 (12-12) - Arbitres : P.Horvat et B.Marton (Hon)

FRANCE
Entraîneur :
Olivier Krumbholz
Gardiennes : Frank (30', 3 arrêts sur 16 tirs) - Glauser (30', 4 arrêts sur 16 tirs) - Joueuses : Glauser - Nocandy (2/3) - Dancette (1/1) - Coatanea - Pineau (1/4) - N'Gouan (2/3) - Kouyaté (1/2) - Houette (2/4 dt 1/3 pen) - Dembélé-Pavlovic (c) (2/2) - Flippes (2/3) - Kanor (0/2) - Edwige (1/1) - Foppa (2/3) - Nze-Minko (2/7) - Lacrabère 4/3 dt 3/3 pen) - Frank - Exclusions temporaires : N'Gouan - Kouyaté (2) - Kanor

DANEMARK
Entraîneur : Lars Jorgensen
Gardiennes : Toft (60', 11 arrêts sur 29 tirs) - A.Kristensen (0 arrêts sur 2 tirs) - Joueuses : Toft - Hylleberg (1/1) - Iversen  51/1) - Hansen (7/8) - Woller - Heindal - Haugsted (0/2) - Grigel (3/4) - Offendal (1/1) - Nielsen (0/1) - Kristensen - K.Jorgensen - Jensen - Kristiansen - Burgaard (2/2) - S.Jorgensen (6/8 dt 5/5 pen)- Hojlund (0/2) - Cohrt (4/5) - Exclusions temporaires : Nielsen - J. Jorgensen - Hansen - S. Jorgensen

Golden League 2018-2019
3e étape en France : à suivre en exclusivité sur beIN SPORTS 1
Jeudi 21 mars à Clermont-Ferrand :
Norvège - Danemark : 31-22 (15-7) et France - Roumanie : 28-18 (15-8)
Samedi 23 mars à Boulazac : Norvège - Roumanie : 31-27 (16-15) et : France - Danemark : 22-25 (12-12)
Dimanche 24 mars à 15h, à Boulazac : Danemark - Roumanie et à 18h15 : France - Norvège

Résultats :
1e étape au Danemark :  
27 septembre 2018 à Viborg :
Norvège - Pologne : 34-27 et Danemark - France : 24-21
29 septembre 2018 à Aarhus : Norvège - France : 22-22 et Pologne - Danemark : 23-21
30 septembre 2018 à Horsens : Pologne - France : 22-16 et Norvège - Danemark : 25-20

2e étape en Norvège :
22 novembre 2018 à Oslo : Norvège - Hongrie : 25-19 et France - Danemark : 22-20
24 novembre 2018 à Oslo : France - Hongrie : 19-18 et Norvège - Danemark : 28-22
25 novembre 2018 à Oslo : Danemark - Hongrie : 23-16 et Norvège - France : 23-21

Le groupe de 17 joueuses : Gardiennes : Roxanne FRANK (ES Besançon) - Laura GLAUSER (Metz HB) / Ailières gauches : Siraba DEMBÉLÉ-PAVLOVIC (Toulon Saint-Cyr Var HB) - Manon HOUETTE (Metz HB) / Arrières gauches : Orlane KANOR (Metz HB) - Gnonsiane NIOMBLA (Metz HB) - Estelle NZE-MINKO (Siofok, Hongrie) / Arrière gauche / Demi-centre : Allison PINEAU (Brest Bretagne HB) / Pivots : Béatrice EDWIGE (Metz HB) - Pauletta FOPPA (Brest Bretagne HB) - Astride N'GOUAN (Metz HB) / Demi-centre :  Méline NOCANDY (Metz HB) / Arrières droites :  Aissatou KOUYATÉ (ES Besançon) - Alexandra LACRABÈRE (Fleury Loiret) / Ailières droites : Pauline COATANEA (Brest Bretagne HB) - Blandine DANCETTE (Nantes LAHB) - Laura FLIPPES (Metz HB).

LE STAFF : Entraîneur : Olivier KRUMBHOLZ / Adjoints : Sébastien GARDILLOU et Christophe CAILLABET / Analyste Vidéo : David BURGUIN / Préparation physique : Pierre TERZI / Médecin : Cindy CONORT / Kinésithérapeutes : Célestin DAILLY, Pierre GILLET et Guillaume ROUSSELIN / Assistant : Philippe RAJAU / Relation Media : Diane PROUHET / Directeur Technique National : Philippe BANA

Publicité