#EDF-M - MONDIAL 2019 - Trois questions à Dika Mem.

Après l’EHF EURO 2018 où Dika Mem a effectué des prestations convaincantes, il est devenu aujourd’hui un élément sur lequel l’équipe de France s’appuie de plus en plus. Dika Mem confie se sentir à l’aise au sein de l’équipe double championne du monde.

SUIVRE LA COMPÉTITION EN DIRECT

En quoi un Mondial est-il différent d’un championnat d’Europe ?
La différence majeure, c’est la variété. Par exemple, nous avons affronté d’entrée le Brésil qui propose un jeu atypique que nous n’avons pas l’habitude de rencontrer. La richesse de ce sport, c’est de savoir s’adapter à toutes les possibilités offertes. Avec la nouvelle formule, il y a un match en plus à disputer qui pèsera forcément plus dans les jambes, dans le sprint final. Avec les rotations, je pense qu’on pourra faire face. C’est un travail d’équipe, un joueur brille un jour, le lendemain, c’est un autre. La force de notre équipe est de maintenir un très bon niveau avec les rotations.

Quels rapports entretiens-tu avec les plus anciens de l’équipe ?
Lors des premiers stages, les cadres nous mettent à l’aise. Je dois dire qu’ils sont superbes avec nous. Ils nous parlent beaucoup. Aujourd’hui, il y a plus de jeunes que d’anciens dans l’équipe et ces derniers, entre guillemets, n’ont pas le choix. Nous sommes obligés de faire ensemble, comparé aux années précédentes. Pour bien évoluer ensemble, on doit tous se sentir à l’aise.

Selon le sélectionneur Didier Dinart, tu fais déjà partie des cadres…
Didier a dit cela mais ce n’est pas vrai. Je ne me considère pas comme un cadre. Ce Mondial est ma troisième compétition sachant que je n’ai pas joué lors de la première. J’ai certes un peu plus joué lors de l’Euro 2018 mais je ne suis pas pour autant devenu un cadre. Des joueurs tels que Valentin Porte, Kentin Mahé ou Adrien Dipanda, sont des joueurs que l’on peut considérer comme des cadres qui font le lien entre nous et les anciens. Après, voilà, si j’ai des responsabilités, je ne vais pas les fuir.

LES 16 JOUEURS : Gardiens :
Cyril DUMOULIN (HBC Nantes) - Vincent GÉRARD (Montpellier HB) / Ailiers gauches : Mathieu GREBILLE (Montpellier HB) - Michaël GUIGOU (Montpellier HB) / Ailier-gauche - demi-centre : Kentin MAHÉ (Telekom Veszprem) / Arrières gauches : Romain LAGARDE (HBC Nantes) - Timothey N'GUESSAN (FC Barcelone) / Demi-centre : Nicolas CLAIRE (HBC Nantes) / Demi-centre - arrière droit : Dika MEM (FC Barcelone) / Pivots : Ludovic FABREGAS (FC Barcelone) - Luka KARABATIC (Paris SG HB) - Cédric SORHAINDO (cap) (FC Barcelone) / Arrières droits : Adrien DIPANDA (St-Raphaël Var HB) - Nedim REMILI (Paris SG HB) / Ailiers droits - arrières droits : Valentin PORTE (Montpellier HB) / Ailier droit : Luc ABALO (Paris SG HB) - JOUEURS SUPPLÉMENTAIRES : Nikola KARABATIC (Paris SG HB) - Melvyn RICHARDSON (Montpellier HB)

LE STAFF : Entraîneur :
Didier DINART / Entraîneur-adjoint et préparateur physique : Guillaume GILLE / Responsable vidéo : Vincent GRIVEAU / Médecin : Pierre SÉBASTIEN / Kinésithérapeutes : Sébastien GAUTIER, Jean-Christophe MABIRE et Jacques MIQUEL / Directeur Technique National : Philippe BANA / Responsable administrative et logistique : Emmanuelle MOUSSET / Relation médias : Hubert GUÉRIAU / Chef de délégation et vice-président délégué de la FFHandball : Jacques BETTENFELD

LA COMPÉTITION
Les quatre groupes :

Groupe A - Mercedes-Benz Aréna à Berlin (All) : France - Russie - Allemagne - Serbie - Brésil - Corée
Groupe B - Halle Olympique à Munich (All) : Espagne - Croatie - Macédoine - Islande - Bahreïn - Japon
Groupe C - Jyske Bank Boxen à Herning (Dan) : Danemark - Norvège - Autriche - Tunisie - Chili - Arabie-Saoudite
Groupe 4 - Royal Arena à Copenhague (Dan) : Suède - Hongrie - Qatar - Argentine - Égypte - Angola

PROGRAMME ET RÉSULTATS
Matches du Tour Préliminaire à Berlin (Mercedes Benz Aréna) :

Vendredi 11 janvier : Brésil - France : 22-24 (13-16)
Samedi 12 janvier : France - Serbie : 32-21 (15-12)
Lundi 14 janvier à 20h30 : France - Corée (en direct sur beIN SPORTS 1)
Mardi 15 janvier à 20h30 : Allemagne - France (en direct sur beIN SPORTS 1)
Jeudi 17 janvier à 20h30 : France - Russie (en direct sur beIN SPORTS 1)

LA FORMULE :
26ème Championnat du monde masculin IHF avec 24 équipes.
- Le tour préliminaire est disputé par les 24 équipes (4 groupes de 6 équipes) dans les villes allemandes de Berlin et de Munich, et les villes danoises d’Herning et de Copenhague, du 10 au 17 janvier.
- Les trois meilleures équipes de chaque groupe se qualifient pour le tour principal avec les points acquis face aux équipes qualifiées (2 groupes)  à Cologne et à Herning du 19 au 23 janvier.
- Les équipes classées 1e, 2e et 3e du groupe A croisent avec celles du groupe B, idem pour C et D.
- Les équipes classées 4e, 5e et 6e jouent la Coupe du Président à Cologne et à Copenhague, les 19 et 20 janvier.
- Les 2 meilleures équipes de chacun des deux groupes du tour principal se qualifient pour les demi-finales qui se tiennent à Hambourg le 25 janvier.
- La finale et le match pour le bronze se jouent à Herning le 27 janvier.

  • LFH
  • {$partenairesFooter.3.alt}
  • Coupe de France
  • Boutique officielle FFHB
  • Hand-clean