#EDF-M - MONDIAL 2019 - Les Bleus vainqueurs du Brésil

En s'imposant face au Brésil par 24 à 22 (13-16), l'équipe de France a bien débuté le tour préliminaire du Mondial. À Berlin, dans la Mercedes Benz Arena, les Bleus sont entrés timidement dans ce premier match avant de dominer les Sud-Américains, d'une courte tête. Dès ce samedi, à 20h30 en direct sur beIN SPORTS 3 et sur TMC, ils défieront les Serbes qui ont fait match nul avec la Russie (30-30).

SUIVRE LA COMPÉTITION EN DIRECT

AVANT-MATCH :
Rassemblés depuis le 26 décembre - moins les 72h de break autour de la Saint Sylvestre - les Bleus ont effectué une préparation sans aléas. Les 16 joueurs retenus pour débuter le tour préliminaire sont impatients d'en découdre. Face au Brésil, il y a deux ans à Paris, les Bleus avaient parfaitement lancé leur campagne victorieuse. Ce soir, dans la splendide Mercedes Benz Arena, ils n'auront pas d'autre ambition que de gagner et d'envoyer un signe fort à la concurrence. Les doubles champions du monde en titre, mêmes privés de leur maître à jouer, Nikola Karabatic, ont de l'ambition. Outre-Rhin, au pays qui a vu naître le handball, l'équipe de France n'est pas résolue à céder un pouce de sa domination insolente avec quatre titres mondiaux remportés sur les cinq dernières éditions. "Le handball se joue à sept et à la fin se sont les Français qui gagnent" : Danois, Allemands, Norvégiens, Suédois, Espagnols... et Brésiliens dès ce soir ont tous envie de faire mentir l'adage.

COMPTE-RENDU : Cyril Dumoulin, Michaël Guigou, Timothey N'Guessan, Kentin Mahé (avec Adrien Dipanda), Ludovic Fabregas, Dika Mem et Luc Abalo débutent le championnat du monde.

Version diesel puis turbo
Des « allez Les Bleus » descendent des tribunes de la Mercedes Benz Arena. Cyril Dumoulin débute le match en remportant deux un-contre-un. Il ne peut rien sur le tir d’Alexandro Pozzer. Michael Guigou égalise aussitôt. Jose Toledo (3 buts) et Dika Mem (3 buts) se rendent coup pour coup en ce début de partie où le Brésil et la France sont dos-à-dos (5-5, 10e). Le 4e but de l’arrière droit, Jose Toledo, permet aux Brésiliens de compter deux buts d’avance (5-7, 12e). Avec deux buts consécutifs, Timothey N’Guessan ramène l’équipe de France à hauteur de la sélection auriverde. Guilheme Valadao est le premier joueur exclu pour 2 minutes. Après 19 minutes, Vincent Gérard effectue son entrée, après que Nedim Remili et Luka Karabatic aient aussi rejoint le 40x20. Romain Lagarde puis le capitaine Cédric Sorhaindo apportent leur énergie dans ce premier acte où les Bleus peinent à se détacher (10-10, 22e). Ces rotations sont payantes : les Bleus passent enfin devant à la faveur du troisième but de Michaël Guigou (11-10, 23e). Guilheme Valadao est à nouveau sanctionné : Luka Karabatic profite de la supériorité pour offrir un +2 à son équipe (12-10, 23e). Michaël Guigou frappe encore (4e but) et l’équipe de France signe un 4-0 (13-10, 25e). Dika Mem officie en position de demi-centre. Vincent Gérard, entré à la 19e minute, a conservé sa cage inviolée 9 minutes durant, jusqu'au 5e but de José de Toledo. Les Bleus bouclent la première période avec un avantage de +3 (16-13).

Encore en phase de rodage
Les Brésiliens lancent cette 2e période marquée aussitôt par une double exclusion quasiment consécutive : Nedim Remili et Valentin Porte rejoignent le banc pour deux minutes. Mais Vincent Gérard veille et retarde l’échéance à trois reprises ! Le gardien de Montpellier est infranchissable. Les Français, malgré deux joueurs exclus marquent par Dika Mem. Mathieu Grebille parachève cette séquence exceptionnelle (18-13, 34e). Les Brésiliens, à la faveur des pertes de balles tricolores, signent un 4-0 qui relance la partie (17-19, 41e). Vincent Gérard signe un 10e arrêt qui soulage les Bleus qui n’ont plus marqué depuis huit minutes. Le Brésiliens inscrivent un 5e d'affilée par José Toledo et Romain Lagarde, coupable d'une faute, sort 2 minutes. Qui pour relancer les Bleus ? Dika Mem ! Mais l'intenable Toledo, sur un kung-fu, relance totalement la partie en égalisant (20-20 après 48 minutes). Parmi les 10 500 spectateurs, les supporters français donnent de la voix derrière leurs favoris qui sont en difficulté alors qu'ils possédaient 6 buts d'avance à la 36e minute. Timothey N'Guessan, par deux fois, et Michaël Guigou, redonnent de l'air à l'équipe de France (23-21, 52e). Après le 3e but du Dunkerquois Haniel Langaro, Valentin Porte est bien servi et marque (24-22, 54e). À L'entrée du money-time, Timothey N'Guessan écope de 2 minutes de suspension. Vincent Gérard stoppe un 16e ballon et réalise une interception décisive. Les Bleus tiennent le score pour s'imposer aux forceps : 24 à 22.

Nikola Karabatic rejoint les Bleus

Le joueur du Paris SG HB rejoindra l’équipe de France ce samedi 12 janvier, à Berlin. Il retrouvera dans la journée ses coéquipiers qui affronteront la Serbie. Le quadruple champion du monde a été appelé par Didier Dinart mais il ne figure pas pour autant dans la liste des 16 joueurs déposés par l’IHF. Son entrée éventuelle dans l’équipe n’est pas encore programmée. « Nikola a repris l'entrainement avec la réserve du Paris SG HB. Je me suis entretenu avec les dirigeants du Paris SG HB et aujourd’hui les conditions sont réunies afin que Nikola nous rejoigne, a confié ce soir le sélectionneur Didier Dinart, à l’issue de Brésil - France. Il est évidemment un joueur important dans le dispositif mais, à ce stade, nous devons vérifier, lors des entraînements, sa capacité à intégrer l’équipe. »

DÉCLARATIONS :
Didier Dinart (entraîneur) : « La crainte était sur notre capacité à maitriser le début de compétition et on a confirmé les pronostics. Il n’y a qu’à regarder les scores de la journée et certains ne sont pas forcément logiques. Ce soir, on a su remporter le match en s’appuyant sur un Vincent Gérard très brillant. On a évacué le stress de début de compétition et on sait les erreurs à ne pas commettre. »

Kentin Mahé : « Les vingt premières minutes ont été assez compliquées, ensuite on souffle en prenant quelques buts d’avance. On n’arrive pas à tuer le match, du coup, ils recollent. On avait le match en main et c’est dommage de se mettre en danger de cette façon. On a un sentiment mitigé mais on ne retiendra que la victoire. »

Michaël Guigou : « On est soulagé, tout autre résultat aurait été compliqué. Quand on tombe contre une équipe comme le Brésil, ils mettent beaucoup de jus et d’intensité. Ils sont capables de s’enflammer. Mais malgré tout, on a su rester serein et fort dans nos têtes avec une bonne défense et un bon gardien pour gagner le match. Cette équipe est nouvelle mais elle a su trouver ses leaders pour faire les bonnes actions. »

Timothey N’Guessan : « Il y a eu des bons moments et des moins bons. Il va falloir se reposer et regarder ce qui a pêché. C’était le premier match, on a gagné quand même, c’est ce qu’on retiendra. Mes deux premières pertes de balle, ce n'est pas possible. Il faut envoyer dès le début de match. Dans ces conditions, il ne faut pas douter sinon tu cogites tout le match. Il faut rester confiant et faire ce que tu sais faire. »

STATISTIQUES :
À Berlin : Mercedes Benz arena - 10 529 spectateurs - Arbitres : Mirza Kurtagic / Mattias Wetterwik (SWE)
BRÉSIL - FRANCE : 22-24 (13-16)

France - Entraineur : Didier Dinart
Gardiens : Dumoulin (4 arrêts / 14 tirs), Gérard (16 arrêts /  28 tirs dont 1/1 pén) - Joueurs de champs : Rémili (2/5), Lagarde (1/1), Mem (6/8), Mahé (0/1), Grébille (2/3), N’Guessan (5/7), Abalo (0/1), Sorhaindo (0/1), Guigou (6/7 dont 0/1 pén), L. Karabatic (1/1)), Fabregas, Claire (0/1), Dipanda, Porte (1/1)  Exclusions temporaires : Rémili (31’), Porte (31’), Lagarde (45’), Dipanda (54’)

Brésil - Entraineur : Washington Silva
Gardiens : Tercariol (3 arrêts / 18 tirs), Almeida (6 arrêts / 14 tirs dont 1/1 pén) - Joueurs de champs : H. Teixeira (1/3), Valadao, Toledo (8/13), Santos (1/3), Pozzer (1/2), Borges (3/6), Chiuffa (1/4 dont 0/1 pén), V. Teixeira, Novais (0/1), Ponciano, Langaro (3/9), Nantes (2/4), Hackbarth (1/1), Rodrigues (1/3) / Exclusions temporaires : Valadao (17’, 22’), Rodrigues (27’), Toledo (40’, 59’)

LES 16 JOUEURS : Gardiens :
Cyril DUMOULIN (HBC Nantes) - Vincent GÉRARD (Montpellier HB) / Ailiers gauches : Mathieu GREBILLE (Montpellier HB) - Michaël GUIGOU (Montpellier HB) / Ailier-gauche - demi-centre : Kentin MAHÉ (Telekom Veszprem) / Arrières gauches : Romain LAGARDE (HBC Nantes) - Timothey N'GUESSAN (FC Barcelone) / Demi-centre : Nicolas CLAIRE (HBC Nantes) / Demi-centre - arrière droit : Dika MEM (FC Barcelone) / Pivots : Ludovic FABREGAS (FC Barcelone) - Luka KARABATIC (Paris SG HB) - Cédric SORHAINDO (cap) (FC Barcelone) / Arrières droits : Adrien DIPANDA (St-Raphaël Var HB) - Nedim REMILI (Paris SG HB) / Ailiers droits - arrières droits : Valentin PORTE (Montpellier HB) / Ailiers droits : Luc ABALO (Paris SG HB) - JOUEUR SUPPLÉMENTAIRE : Melvyn RICHARDSON (Montpellier HB)

LE STAFF : Entraîneur :
Didier DINART / Entraîneur-adjoint et préparateur physique : Guillaume GILLE / Responsable vidéo : Vincent GRIVEAU / Médecin : Pierre SÉBASTIEN / Kinésithérapeutes : Sébastien GAUTIER, Jean-Christophe MABIRE et Jacques MIQUEL / Directeur Technique National : Philippe BANA / Responsable administrative et logistique : Emmanuelle MOUSSET / Relation médias : Hubert GUÉRIAU / Chef de délégation et vice-président délégué de la FFHandball : Jacques BETTENFELD

LA COMPÉTITION
Les quatre groupes :

Groupe A - Mercedes-Benz Aréna à Berlin (All) : France - Russie - Allemagne - Serbie - Brésil - Corée
Groupe B - Halle Olympique à Munich (All) : Espagne - Croatie - Macédoine - Islande - Bahreïn - Japon
Groupe C - Jyske Bank Boxen à Herning (Dan) : Danemark - Norvège - Autriche - Tunisie - Chili - Arabie-Saoudite
Groupe 4 - Royal Arena à Copenhague (Dan) : Suède - Hongrie - Qatar - Argentine - Égypte - Angola

PROGRAMME ET RÉSULTATS
Matches du Tour Préliminaire à Berlin (Mercedes Benz Aréna) :

Vendredi 11 janvier : Brésil - France : 22-24 (13-16)
Samedi 12 janvier à 20h30 : France - Serbie (en direct sur beIN SPORTS 3 et TMC)
Lundi 14 janvier à 20h30 : France - Corée (en direct sur beIN SPORTS 1)
Mardi 15 janvier à 20h30 : Allemagne - France (en direct sur beIN SPORTS 1)
Jeudi 17 janvier à 20h30 : France - Russie (en direct sur beIN SPORTS 1)

La formule :
26ème Championnat du monde masculin IHF avec 24 équipes.
- Le tour préliminaire est disputé par les 24 équipes (4 groupes de 6 équipes) dans les villes allemandes de Berlin et de Munich, et les villes danoises d’Herning et de Copenhague, du 10 au 17 janvier.
- Les trois meilleures équipes de chaque groupe se qualifient pour le tour principal avec les points acquis face aux équipes qualifiées (2 groupes)  à Cologne et à Herning du 19 au 23 janvier.
- Les équipes classées 1e, 2e et 3e du groupe A croisent avec celles du groupe B, idem pour C et D.
- Les équipes classées 4e, 5e et 6e jouent la Coupe du Président à Cologne et à Copenhague, les 19 et 20 janvier.
- Les 2 meilleures équipes de chacun des deux groupes du tour principal se qualifient pour les demi-finales qui se tiennent à Hambourg le 25 janvier.
- La finale et le match pour le bronze se jouent à Herning le 27 janvier.

Publicité

  • LFH
  • {$partenairesFooter.3.alt}
  • Coupe de France
  • Boutique officielle FFHB
  • Hand-clean