L'équipe de France a maîtrisé les débats cet après-midi à Rouen en dominant la Slovénie par 34 à 25 (18-11). Les Bleus reviendront en piste lundi (à 19h, sur beIN SPORTS 3), toujours face à la Slovénie, pour l'ultime match de préparation avant le Mondial.

AVANT-MATCH : Avant le départ pour le Mondial en Allemagne et au Danemark (10 au 27 janvier), les Bleus disposent de deux matches face à la Slovénie à Rouen, samedi et lundi. Didier Dinart et Guillaume Gille sont confrontés à des choix cornéliens avec un effectif de 20 joueurs tous aptes à s’envoler pour l’Allemagne mercredi après-midi. 17 ou 18 joueurs seront du voyage pour Berlin et le tour préliminaire à entamer dès le vendredi 11 janvier (à 20h30), face au Brésil. Lors de ce premier match de l'année, le public normand a massivement répondu présent pour garnir avantageusement la Kindaréna. Pour affronter l'équipe médaillée de bronze du Mondial 2017, 18 joueurs seront mobilisés.

COMPTE-RENDU : Vincent Gérard, Michaël Guigou, Timothey N'Guessan, Nicolas Claire (avec Ludovic Fabregas), Luka Karabatic, Dika Mem et Valentin Porte débutent le match avec leur nouveau maillot orné de partenaires supplémentaires : Préfon et Blakläder. Luc Abalo et Adrien Dipanda sont préservés pour ce premier match de préparation.

Ludovic Fabregas, taille mondiale
Les Bleus démarrent fort devant les 6000 spectateurs de la Kindaréna. La défense est hermétique pour repousser les offensives slovènes. Ludovic Fabregas permet aux Bleus de mener 2-0 puis Dika Mem et Valentin Porte marquent aussi. Après 5 minutes, les champions du monde se distinguent avec un score de 4-0. Après le temps-mort posé par Veselin Vujovic, les Slovènes trouvent la faille mais les Bleus maintiennent l’écart avec les fusées envoyées par Nicolas Claire et les montées de balle conclues brillamment par Ludovic Fabregas (10-6, 15e). Logiquement, Didier Dinart effectue des rotations avec les entrées de Melvyn Richardson, Nedim Remili, Kentin Mahé, Nicolas Tournat, Romain Lagarde et Mathieu Grébille. Le capitaine Cédric Sorhaindo, d’un tir splendide à la hanche, signe son entrée : 14-9 après 23 minutes. Kentin Mahé dirige le jeu tricolore lors de la seconde partie du premier acte. Malgré un sept renouvelé, l’écart est maintenu au moment de rejoindre les vestiaires (18-11). Vincent Gérard a réalisé 3 arrêts.

Les Bleus déroulent
À l’instar de Ludovic Fabregas, Nicolas Tournat enfile les buts au début de la seconde période. L’équipe de France s’envole dans ce match de préparation avec une avance de 11 buts après 38 minutes (25-14). Mathieu Grebille, à l’aile, à l’arrière ou au pivot, se montre aussi très adroit. La sélection ne sera pas simple à effectuer : les 20 joueurs à la disposition du duo Dinart-Gille sont tous des prétendants au Mondial en Allemagne. La revue d’effectif effectuée cet après-midi devant un public normand ravi, a confirmé, si c’était nécessaire, la qualité de la préparation de l’équipe de France. Parmi les 18 joueurs alignés dans la Kindaréna, seul Olivier Nyokas n’était pas encore rentré : l’arrière gauche nantais inscrit le 27e but des Bleus. La Slovénie profite du petit coup de mou tricolore pour revenir à -6 (29-23, 50e). Cyril Dumoulin (9 arrêts) est heureusement au soutien de sa défense. L'accélération finale permet à l'équipe de France de signer un large succès 34 à 25.

DÉCLARATIONS :
Didier Dinart (entraîneur) : « Il y a eu des rotations à tous les postes. Les joueurs ont pris du plaisir. La date fatidique arrive et c’est peut-être le mauvais moment de l’entraineur. Certains joueurs se sacrifient et il va falloir les écarter même s’ils n’ont pas démérité. Ca fait partie de mon travail. Avoir un groupe de 20 oblige à se creuser les méninges pour que tout le monde soit concerné à l’entrainement et en match. Il n’y a pas d’indices à chercher dans les joueurs en tribune ce soir, ce sont des joueurs très engagés à l’entrainement. Même s’il y avait des doutes, il faut tout tenter pour que personne n’ait rien à se reprocher. »

Luka Karabatic : « On a été sérieux face à une bonne équipe de Slovénie alors que c’était notre premier match. On est bien entré dans la rencontre avec de bons temps-forts, même si on a baissé un peu de rythme en fin de match. Il y a encore des choses à travailler. On peut s’appuyer sur un match désormais, ça change de l’entrainement et c’est bien de voir que les choses que nous avons travaillées. On est capable de les appliquer dans les vraies conditions. »

Nicolas Claire : « On a beaucoup travaillé et ce soir ça a payé. On a été organisé et discipliné. J’ai essayé d’être le plus performant possible, peu importe le temps de jeu. On fait des réglages tout le temps, même si on connaît tous les enclenchements. Les choses sont un peu différentes en match, avec l’intensité, mais on arrive à s’ajuster rapidement et c’est forcément une bonne chose. »

Nicolas Tournat : « J’essaye d’être appliqué sur le temps de jeu qu’on me donne pour qu’il y n’ait pas de trous dans la prestation collective. Je ne regarde pas trop mes stats.  À force de travailler, j’ai trouvé mes repères. Ça va être compliqué pour Didier, pas un joueur n’a démérité ce soir. »

STATISTIQUES :
À Rouen : Kindarena - 6000 spectateurs - Arbitres : Ismail Boualloucha et Ramzi Khenissi (Tunisie)
FRANCE - SLOVÉNIE : 34-25 (18-11)

France - Entraineur : Didier Dinart
Gardiens : Dumoulin (9 arrêts / 23 tirs dont 0/3 pén), Gérard (3 arrêts / 14 tirs dont 0/1 pén) - Joueurs de champ : Rémili (0/2), O. Nyokas (1/2), Lagarde (1/2), Richardson (3/6), Mem (3/5), Tournat (5/5), Mahé (1/2 dont 1/1 pén), Grébille (4/4), N’Guessan (0/3), Sorhaindo (1/1), Guigou (1/2), L. Karabatic (1/1), Fabregas (5/5), Claire (3/3), Porte (3/3), Caucheteux (2/2) - Exclusions temporaires : Tournat, Grébille

Slovénie - Entraineur : Veselin Vujovic
Gardiens : Ferlin (3 arrêts / 21 tirs), Kastelic (3 arrêts / 19 tirs dont 0/2 pén) - Joueurs de champ : Blagotinsek (0/1), Verdinek (4/8), Henigman, Kavticnik (0/2), Janc (5/8), Dolenec (1/4 dont 1/1 pén), Poteko, Kodrin, Gaber (2/2), Sostaric (5/9 dont 3/3 pén), Ovnicek (1/1), Lapajne (1/2), Spende (2/4), Bombac (1/2), Mackovsek (3/6) / Exclusions temporaires : Kodrin, Lapajne

LE GROUPE DE 20 JOUEURS : Gardiens :
Cyril DUMOULIN (HBC Nantes) - Vincent GÉRARD (Montpellier HB) / Ailiers gauches : Raphaël CAUCHETEUX (St-Raphaël Var HB) - Mathieu GREBILLE (Montpellier HB) - Michaël GUIGOU (Montpellier HB) / Ailier-gauche - demi-centre : Kentin MAHÉ (Telekom Veszprem) / Arrières gauches : Romain LAGARDE (HBC Nantes) - Timothey N'GUESSAN (FC Barcelone) - Olivier NYOKAS (HBC Nantes) / Demi-centre : Nicolas CLAIRE (HBC Nantes) / Demi-centre - arrière droit : Dika MEM (FC Barcelone) / Pivots : Ludovic FABREGAS (FC Barcelone) - Luka KARABATIC (Paris SG HB) - Cédric SORHAINDO (cap) (FC Barcelone) - Nicolas TOURNAT (HBC Nantes) / Arrières droits : Adrien DIPANDA (St-Raphaël Var HB) - Nedim REMILI (Paris SG HB) / Ailiers droits - arrières droits : Valentin PORTE (Montpellier HB) - Melvyn RICHARDSON (Montpellier HB) / Ailier droit : Luc ABALO (Paris SG HB)

LE STAFF : Entraîneur :
Didier DINART / Entraîneur-adjoint et préparateur physique : Guillaume GILLE / Responsable vidéo : Vincent GRIVEAU / Médecin : Pierre SÉBASTIEN / Kinésithérapeutes : Sébastien GAUTIER, Jean-Christophe MABIRE et Jacques MIQUEL / Directeur Technique National : Philippe BANA / Responsable administrative et logistique : Emmanuelle MOUSSET / Relation médias : Hubert GUÉRIAU / Chef de délégation et vice-président délégué de la FFHandball : Jacques BETTENFELD

LA COMPÉTITION
Les quatre groupes :

Groupe A - Mercedes-Benz Aréna à Berlin (All) : France - Russie - Allemagne - Serbie - Brésil - Corée
Groupe B - Halle Olympique à Munich (All) : Espagne - Croatie - Macédoine - Islande - Bahreïn - Japon
Groupe C - Jyske Bank Boxen à Herning (Dan) : Danemark - Norvège - Autriche - Tunisie - Chili - Arabie-Saoudite
Groupe 4 - Royal Arena à Copenhague (Dan) : Suède - Hongrie - Qatar - Argentine - Égypte - Angola

Le programme de l'équipe de France :
Matches du Tour Préliminaire à Berlin (Mercedes Benz Aréna) :

Vendredi 11 janvier à 20h30 : Brésil - France (en direct sur beIN SPORTS 3)
Samedi 12 janvier à 20h30 : France - Serbie (en direct sur beIN SPORTS 3 et TMC)
Lundi 14 janvier à 20h30 : France - Corée (en direct sur beIN SPORTS 1)
Mardi 15 janvier à 20h30 : Allemagne - France (en direct sur beIN SPORTS 1)
Jeudi 17 janvier à 20h30 : France - Russie (en direct sur beIN SPORTS 1)

La formule :
26ème Championnat du monde masculin IHF avec 24 équipes.
- Le tour préliminaire est disputé par les 24 équipes (4 groupes de 6 équipes) dans les villes allemandes de Berlin et de Munich, et les villes danoises d’Herning et de Copenhague, du 10 au 17 janvier.
- Les trois meilleures équipes de chaque groupe se qualifient pour le tour principal avec les points acquis face aux équipes qualifiées (2 groupes)  à Cologne et à Herning du 19 au 23 janvier.
- Les équipes classées 1e, 2e et 3e du groupe A croisent avec celles du groupe B, idem pour C et D.
- Les équipes classées 4e, 5e et 6e jouent la Coupe du Président à Cologne et à Copenhague, les 19 et 20 janvier.
- Les 2 meilleures équipes de chacun des deux groupes du tour principal se qualifient pour les demi-finales qui se tiennent à Hambourg le 25 janvier.
- La finale et le match pour le bronze se jouent à Herning le 27 janvier.

Le programme de l'équipe de France :
Matches de préparation, à Rouen (Kindaréna) :
Samedi 5 janvier
: France - Slovénie : 34-25 (18-11)
Lundi 7 janvier à 19h00, en direct sur beIN SPORTS 1 : France - Slovénie

Stage de préparation : 8 et 9 janvier à la Maison du Handball (Créteil)
Mondial 2019 IHF en Allemagne et au Danemark : 10 au 27 janvier

Publicité