Cet après-midi à Oslo, l'équipe de France a dominé la Hongrie 19-18 (11-9). Un succès bon pour la confiance avant l'ultime match de préparation à l'EHF EURO 2018, qui mettra aux prises ce dimanche les Bleues et les Norvégiennes, soit le remake de la finale mondiale de l'an passé à Hambourg. À suivre en direct à 18h15 sur beIN SPORTS 3 et sur TMC.

L'AVANT MATCH : Encore deux. Encore deux matches avant le coup d’envoi de l’EHF EURO 2018. Olivier Krumbholz dispose encore de deux galops d’essai pour tester sa troupe et tenter d’améliorer des relations offensives. Le règlement de la Golden League autorise un effectif plus large. Hormis Amandine Leynaud, préservée dans le cadre de la rotation des gardiennes, les 17 joueuses françaises sont opérationnelles. Battue (19-25) jeudi soir par la Norvège, la Hongrie, aussi qualifiée pour l’EHF EURO 2018, cherchera à se rassurer avec notamment son étoile Aniko Kovacsics amenée à prendre le relais de la grande Anita Görbicz. Le coach, le Danois Kim Rasmussen, tentera de trouver les solutions pour déborder la défense tricolore déjà bien en place jeudi soir face au Danemark.

COMPTE-RENDU : Laura Glauser, Laura Flippes, Alexandra Lacrabère, Allison Pineau, Béatrice Edwige, Estelle Nze-Minko et Manon Houette débutent ce 2e match devant 3500 spectateurs norvégiens qui patientent avec enthousiasme avant le classico entre leurs protégées et les Danoises.

Laura Glauser se signale
La première mi-temps s’inscrit dans le prolongement du match de jeudi soir face au Danemark : une défense solide, des montées de balles plutôt bien exploitées et une attaque encore en rodage. Hormis un trou de 8 minutes sans marquer (8e à 16e), l’équipe de France a bien tenu son adversaire. En attaque placée, les Tricolores n’ont pas encore trouvé leurs marques : Orlane Kanor et Allison Pineau, notamment, ont manqué de précision ou ont buté sur le contre magyare. Pauletta Foppa a effectué une courte apparition, à l’occasion de sa 2e sélection, à seulement 17 ans et 11 mois.
Les intentions défensives des championnes du monde sont toujours aussi précieuses pour annihiler les tentatives adverses. Solide en défense, Béatrice Edwige s’est aussi extirpée à deux reprises pour battre Blanka Biro tandis que la capitaine Siraba Demélé-Pavlovic a inscrit deux buts précieux en fin de première période. Les 7 arrêts de Laura Glauser (7 sur 16 dont 0/2 aux pen) ont également contribué à l’écart de +2 en faveur des Bleues, après 30 minutes (11-9).

Sur le fil
Catherine Gabriel débute la 2e période. Toujours aussi sérieuses en défense, les Bleues récupèrent des ballons face aux Hongroises qui recherchent toujours le duel. Olivier Krumbholz multiplie les rotations : sa volonté de voir toutes ses joueuses et de répartir les temps de jeu est affirmée. Cependant, le jeu au près n’est pas bien meilleur qu’en première période. L’écart grandi toutefois avec notamment les 2 buts d’Astrid N’Gouan et les contre-attaques bien conclues par Manon Houette et Laura Flippes qui sortira ensuite, touchée à la cheville droite (petite torsion). À 10 minutes du terme et une avance de +4 (18-14), les Bleues se dirigent, pense-t-on, vers un second succès maîtrisé à Oslo. Catherine Gabriel sort bien un jet de 7m mais les Hongroises grignotent et signent un 4-0 en 7 minutes (18-18, 57e). Les deux formations sont à égalité à 3 minutes du terme. Mais l’équipe de France n’a pas encore rangé son tablier : son savoir-faire défensif fait rage pour fermer la boutique au nez des Magyares. Grace Zaadi encourage ses partenaires : la demi-centre n'est pas entrée en jeu ce soir. Alexandra Lacrabère libère finalement ses coéquipières en inscrivant son premier but de la soirée, un jet de 7m qui scelle la victoire : 19-18. Estelle Nze-Minko (élue meilleure joueuse française), verra en effet son dernier tir heurter la barre du but hongrois.

DÉCLARATIONS :
Olivier Krumbholz (entraîneur) : nous aurions pu gagner ce match certainement beaucoup plus facilement. Nous avons dominé les Hongroises physiquement et en défense mais nous avons connu trop d’imprécisions. La puissance de l’équipe monte en charge. On perd encore trop de ballons aujourd’hui pour capitaliser sur notre domination. Nous avons encore beaucoup de route à parcourir mais on adore ça. Si les filles avaient envie de se motiver pour travailler, les voilà servies. Voici deux matches consécutifs où on peut finir tranquillement mais on ne se met pas à l’abri. L’adversaire revient mais à chaque fois les filles ont le mérite de gagner, c’est extrêmement important de montrer à nos adversaires qu’en ne jouant pas très bien, nous sommes capables de gagner.
C’est un peu ennuyeux pour moi car je ne peux pas faire tous les essais que je souhaite mais l’essentiel est de gagner et de sentir que nous avons de la force en nous. J’aurais aimé faire jouer plus longtemps Jannela Blonbou et Pauletta Foppa. Face à la Norvège dimanche, il faudra bien jouer pour lutter avec les Norvégiennes et très très bien jouer pour gagner. Si on ne se libère pas un petit peu, je pense même qu’on prendra une fessée.

Béatrice Edwige : cela faisait longtemps que nous n’avions pas eu un petit score comme celui-là, un petit 19-18. Bien défendre fait partie de notre ADN. Nous sommes l’une des seules équipes capables de défendre pendant 55 secondes, sans prendre de but et d’être archi prêtes. Franchement, en ce moment, je me sens bien sur le terrain. Cela se passe bien avec mon club du Metz HB où mon coach, Manu Mayonnade, arrive à trouver le parfait équilibre avec mon temps de jeu en attaque. Je sens que je me projette vite vers l’avant. J’aimerais que nous réalisions un bon match demain (dimanche), quelle que soit l’issue, car il est diffusé en clair sur la TNT et c’est toujours important de montrer une belle image de l’équipe de France, surtout à quelques jours de l’Euro.

Manon Houette : nous ne sommes pas satisfaites car nous avons commis trop de pertes de balles aujourd’hui. Nous avions à cœur de les dominer sur grand espace car elles étaient en grande difficulté sur le repli mais nous n’avons pas réussi à mettre les balles au fond. La défense est bien en place avec seulement 18 buts encaissés ce soir. On essaie de progresser avec la 1-5, la 0-6 ou même en infériorité numérique. On s’attache beaucoup à trouver des solutions propres. On prend trop peu de tirs mais c’est aussi parce que les adversaires nous proposent des défenses très hautes. On essaie de prendre les espaces et de jouer plus sans la balle. On va débriefer fort ce soir et continuer à bosser dans la perspective de l’Euro. Avec la Norvège, un gros morceau nous attend demain (dimanche). Olivier (Krumbholz) n’a pas encore débriefé avec nous mais je sens que les pertes de balles seront au centre de son discours.

Laura Flippes : je suis plutôt satisfaite de ma prestation, surtout en défense. J’ai eu pas mal de ballons à négocier, surtout des balles rapides à l’aile sur lesquelles je suis parfois en difficulté. J’étais dans une bonne position et j’ai réussi à gratter quelques ballons. Nous avons encore beaucoup de progrès à faire au niveau du shoot. Nous avons eu de nombreuses situations mais nous n’avons pas su les mettre au fond. Il faudra corriger cela. Le plus important est de se créer des opportunités. Face à la Norvège, ce sera un gros match. À domicile, elles n’accepteront jamais de perdre face à la France. Nous aurons aussi l’ambition de gagner.
À propos de sa sortie sur blessure : C’est en attrapant la balle avant mon 3e but, j’ai voulu tourner en même temps. C’est une petite torsion de la cheville droite, rien de grave, je pense.

STATISTIQUES :
Telenor Arena à Oslo (3500 spectateurs) : HONGRIE - FRANCE : 18-19 (9-11)
Arbitres : Magnus Nygren et Rune Kristiansen

FRANCE
Gardiennes :
Glauser (7 arrêts, 30') - Gabriel (4 arrêts, 30') - Joueuses de champ : Coatanea (1) - Ayglon-Saurina - Pineau (2) - N'Gouan (2) - Zaadi - Houette (2) - Dembélé-Pavlovic (c) (3) - Blonbou - Flippes (3) - Kanor (1) - Edwige (2) - Foppa - Nze-Minko (2) - Niombla - Lacrabère (1) - Exclusions temporaires : Lacrabère (7e) - Pineau (12e) - Ayglon-Sarina (45e) - Blonbou (57e)

HONGRIE
Gardiennes :
Biro - E.Kiss - Janurik  - Joueuses de champ : Tovizi - Schatzl (1) - Kovacsics (2) - Klivinyi - Orban - Palos-Bognar - Kovacs - Meszaros - Planeta (5) - Kazai - Hafra (2) - Lukacs (1) - Szabo (1) - N.Kiss (1) - Toth (4) Exclusions temporaires : Planeta (13e) - Lukacs (28e)

LA SÉLECTION DE 18 JOUEUSES : Gardiennes : Laura GLAUSER (Metz HB) - Catherine GABRIEL (Nantes LA) - Amandine LEYNAUD (Györ, Hongrie) / Ailières gauches : Siraba DEMBÉLÉ-PAVLOVIC (Toulon Saint-Cyr Var HB) - Manon HOUETTE (Metz HB) / Arrières gauches : Estelle NZE-MINKO (Siofok, Hongrie) - Orlane KANOR (Metz HB) / Arrière gauche / Demi-centre : Allison PINEAU (Brest Bretagne HB) / Pivots : Béatrice EDWIGE (Metz HB) - Pauletta FOPPA (Brest Bretagne HB) - Astride N'GOUAN (Metz HB) / Demi-centres : Gnonsiane NIOMBLA (Metz HB) - Grace ZAADI (Metz HB) / Arrières droites : Camille AYGLON-SAURINA (Nantes LA) - Jannela BLONBOU (OGC Nice) - Alexandra LACRABÈRE (Fleury Loiret) / Ailières droites : Pauline COATANEA (Brest Bretagne HB) - Laura FLIPPES (Metz HB)

LE STAFF : Entraîneur :
Olivier KRUMBHOLZ / Adjoints : Sébastien GARDILLOU et Christophe CAILLABET / Analyste Vidéo : David BURGUIN / Préparation physique : Pierre TERZI / Médecin : Cindy CONORT / Kinésithérapeutes : Célestin DAILLY, Pierre GILLET et Guillaume ROUSSELIN / Préparateur mental : Richard Ouvrard / Assistant : Philippe RAJAU / Relation Media : Diane PROUHET.


2E ÉTAPE DE LA GOLDEN LEAGUE EN NORVÈGE : 22 AU 25 NOVEMBRE
Jeudi 22 novembre à Telenor Arena - Oslo : Norvège - Hongrie : 25-19 (12-6) et France - Danemark : 22-20 (11-10)
Samedi 24 novembre à Telenor Arena - Oslo : Hongrie - France : 18-19 (9-11) et Norvège - Danemark
Dimanche 25 novembre à Telenor Arena - Oslo à 16h00 : Danemark - Hongrie et à 18h15 : Norvège - France (en direct sur beIN SPORTS 3 et sur TMC).

EHF EURO 2018
Tour préliminaire à Nancy (Palais des Sports Jean Weille) :
Jeudi 29 novembre à 21h00 en direct sur beIN SPORTS 1 : France - Russie
Dimanche 2 décembre à 15h00 en direct sur beIN SPORTS 2 : Slovénie - France
Mardi 4 décembre à 21h00 en direct sur beIN SPORTS 3 : France - Monténégro

3E ÉTAPE DE LA GOLDEN LEAGUE EN FRANCE : 21 AU 24 MARS 2019
Jeudi 21 mars 2019 à Clermont-Ferrand à 18h00 :
Norvège - Danemark et 20h30 : France - Roumanie
Samedi 23 mars 2019 à Boulazac à 16h30 : Norvège - Roumanie et 19h30 : France - Danemark
Dimanche 24 mars 2019 à Boulazac à 15h00 : Danemark - Roumanie et 18h00 : Norvège - France

RÉSULTATS 1E ÉTAPE DE LA GOLDEN LEAGUE AU DANEMARK : 27 AU 30 SEPTEMBRE
- 27 septembre à Vibocold Arena de Viborg : Danemark - France : 24-21 / Norvège - Pologne : 34-27
- 29 septembre à la Ceres Arena d’Aarhus : France - Norvège : 22-22 / Danemark - Pologne : 21-23
- 30 septembre au Forum Horsens de Skanderborg : Pologne - France : 22-16 / Danemark - Norvège : 20-25

Publicité