L’équipe de France a bouclé dimanche soir à Oslo la 2e étape de la Golden League sur une courte défaite face à la Norvège. La préparation à l’EHF EURO 2018 n’est pas pour autant achevée : les trois jours avant le premier match jeudi face à la Russie seront mis à profit pour affiner les réglages. Ce lundi matin, Olivier Krumbholz a décidé de rappeler Kalidiatou Niakaté ; Gnonsiane Niombla est écartée du groupe.

« J’ai dépassé le stade de l’inquiétude »
Les chiffres, rien que les chiffres. 62 buts marqués et 61 encaissés : suffisants pour s’adjuger deux courtes victoires (Danemark et Hongrie) et concéder une défaite de peu (Norvège). Les Bleues ont bien rentabilisé leurs prestations sur la 2e étape de la Golden League. Leur défense de fer a masqué les difficultés du moment à optimiser leur jeu d’attaque. Épargnées par les blessures, les Bleues sont toutes opérationnelles et pourront compter sur toutes leurs forces. À la sortie d’un tournoi d’une telle intensité, ce n’est pas anodin. Mieux, les championnes du monde sont prêtes physiquement. Sous la férule de Pierre Terzi, elles ont affiché un dynamisme permanent en défense et sont apparues bien en jambes, en dépit de leur maladresse à l’approche de la zone adverse. Faut-il s’inquiéter de leur manque de percussion ? « Dans ma carrière, j’ai dépassé le stade de l’inquiétude. Cela peut marcher et on peut encore se casser la gueule, lançait dimanche soir Olivier Krumbholz à la sortie de la Golden League. D’ici à jeudi, on va beaucoup retravailler l’attaque placée à l’entraînement, les placements et les timings de passe. C’est une équipe nationale et nous sommes en déficit de travail. Et de toutes les façons, nous n’avons pas un Handball facile. »


Défense d’entrée
« Je ne dirais pas qu’on n’est pas prêtes, 
sourit Estelle Nze-Minko élue meilleur joueuse française jeudi et samedi. Avant les compétitions on ne fait jamais des très gros tournois, donc je ne suis pas inquiète. Y’a des points positifs, notre défense est bien. » Ce fameux rideau défensif qui se déploie, coulisse, s’ouvre, se ferme, se déplie… Toujours aussi solide avec sa matière résistante : l’âme de l’équipe de France. « Avec l’enjeu, l’importance du match de jeudi, l’excitation, le public, ça va ajouter une énergie positive, plus de concentration, encore un peu plus d’agressivité en défense », martèle l’arrière qui tentera de reproduire le niveau de performance remarquable qu’elle avait affiché en Suède lors de la conquête de la médaille de bronze à l’Euro 2016. Outre la défense et le bon comportement des ailières, les Bleues ont rassuré au poste de pivot. Nul besoin d’évaluer Béatrice Edwige, plutôt de se pencher sur Astride N’Gouan qui remplace Laurisa Landre touchée au genou. L’ancienne Brestoise a progressé à chaque sortie. Sa relation à Metz avec Grace Zaadi, profite à l’équipe de France. « En l’absence de Laurisa, c’est une chance d’avoir des automatismes avec Astride, apprécie Grace Zaadi qui sera le métronome de l’équipe de France pendant l’Euro. Ce n’est pas le même jeu de passe : Laurisa est plus petite et attrape des ballons à rebond. Les passes aériennes pour Astrid sont plus risquées. Je remarque qu’Estelle (Nze-Minko) l’a aussi trouvée dans cette position. » Pour soulager Béatrice Edwige qui ne pourra pas faire sans cesse la navette défense-attaque, Astrid, et pourquoi pas Pauletta Foppa, qui a même inscrit son premier but en sélection, face à la Norvège ! À la sortie du Norvège - France, Grace Zaadi est apparue moins agacée que ses partenaires. « C’était le match le plus difficile. Malgré nos pertes de ballons, nous perdons seulement de 2 buts. Je ne suis pas inquiète, cela ira sur la compétition officielle. »


Niombla sort, Niakaté revient
Ce lundi matin, le sélectionneur de l’équipe de France a procédé à un changement à l’intérieur de son groupe de 18 joueuses. Gnonsiane Niombla n’a pas été conservée. Son manque d’impact et de mordant la font sortir du groupe mais elle pourra revenir à tout moment. « Elle vit près de Nancy, à Metz. Si nous avons besoin, elle pourra nous rejoindre facilement, précise Olivier Krumbholz. Le Lorrain débarquera avec ses joueuses en fin d’après-midi à Luxembourg avant de rallier Nancy, en passant pas Metz, sans prendre le temps de s’arrêter. Car dans 72h, il faudra enfiler le bleu de chauffe pour défier la Russie. Kalidiatou Niakaté rejoindra ses coéquipières en soirée. Catherine Gabriel sera la 17e joueuse mais je n’ai pas décidé qui sera la 18e. Il est possible aussi que nous débutions à 15. » Les jeunes Jannela Blonbou et Pauletta Foppa ont le profil pour occuper ces places de réserve.

EHF EURO 2018 EN FRANCE
Tour préliminaire à Nancy (Palais des Sports Jean Weille) :
Jeudi 29 novembre à 21h00 en direct sur beIN SPORTS 1 : France - Russie 
Dimanche 2 décembre à 15h00 en direct sur beIN SPORTS 2 : Slovénie - France 
Mardi 4 décembre à 21h00 en direct sur beIN SPORTS 3 : France - Monténégro

LA SÉLECTION DE 18 JOUEUSES : Gardiennes : Laura GLAUSER (Metz HB) - Catherine GABRIEL (Nantes LA) - Amandine LEYNAUD (Györ, Hongrie) / Ailières gauches : Siraba DEMBÉLÉ-PAVLOVIC (Toulon Saint-Cyr Var HB) - Manon HOUETTE (Metz HB) / Arrières gauches : Orlane KANOR (Metz HB) - Kalidiatou NIAKATÉ (Nantes LA) - Estelle NZE-MINKO (Siofok, Hongrie) / Arrière gauche / Demi-centre : Allison PINEAU (Brest Bretagne HB) / Pivots : Béatrice EDWIGE (Metz HB) - Pauletta FOPPA (Brest Bretagne HB) - Astride N'GOUAN (Metz HB) / Demi-centres :  Grace ZAADI (Metz HB) / Arrières droites : Camille AYGLON-SAURINA (Nantes LA) - Jannela BLONBOU (OGC Nice) - Alexandra LACRABÈRE (Fleury Loiret) / Ailières droites : Pauline COATANEA (Brest Bretagne HB) - Laura FLIPPES (Metz HB)

LE STAFF : Entraîneur :
 Olivier KRUMBHOLZ / Adjoints : Sébastien GARDILLOU et Christophe CAILLABET / Analyste Vidéo : David BURGUIN / Préparation physique : Pierre TERZI / Médecin : Cindy CONORT / Kinésithérapeutes : Célestin DAILLY, Pierre GILLET et Guillaume ROUSSELIN / Préparateur mental : Richard Ouvrard / Assistant : Philippe RAJAU / Relation Media : Diane PROUHET. 


RÉSULTATS 2E ÉTAPE DE LA GOLDEN LEAGUE EN NORVÈGE : 22 AU 25 NOVEMBRE
Jeudi 22 novembre à Telenor Arena - Oslo : Norvège - Hongrie : 25-19 (12-6) et France - Danemark : 22-20 (11-10)
Samedi 24 novembre à Telenor Arena - Oslo : Hongrie - France : 18-19 (9-11) et Norvège - Danemark : 28-22 (13-10)
Dimanche 25 novembre à Telenor Arena : Danemark - Hongrie : 23-16 (10-8)  et Norvège - France : 23-21 (14-9)
CLASSEMENT DE L'ÉTAPE : 1/ Norvège 6 pts 2/ France 4 pts 3/ Danemark 2 pts 4/ Hongrie 0 pt
CLASSEMENT GÉNÉRAL DE LA GOLDEN LEAGUE : 1/ Norvège 7 pts 2/ France 3 pts 3/ Danemark 2 pts

RÉSULTATS 1E ÉTAPE DE LA GOLDEN LEAGUE AU DANEMARK : 27 AU 30 SEPTEMBRE
- 27 septembre à Vibocold Arena de Viborg : Danemark - France : 24-21 / Norvège - Pologne : 34-27
- 29 septembre à la Ceres Arena d’Aarhus : France - Norvège : 22-22 / Danemark - Pologne : 21-23
- 30 septembre au Forum Horsens de Skanderborg : Pologne - France : 22-16 / Danemark - Norvège : 20-25

PROGRAMME 3E ÉTAPE DE LA GOLDEN LEAGUE EN FRANCE : 21 AU 24 MARS 2019
Jeudi 21 mars 2019 à Clermont-Ferrand à 18h00 : 
Norvège - Danemark et 20h30 : France - Roumanie
Samedi 23 mars 2019 à Boulazac à 16h30 : Norvège - Roumanie et 19h30 : France - Danemark
Dimanche 24 mars 2019 à Boulazac à 15h00 : Danemark - Roumanie et 18h00 : Norvège - France

Publicité