• Accueil > 
  • Actualités > 
  • #EDF-F - EHF EURO 2018 - Victorieuse et qualifiée pour le tour principal

#EDF-F - EHF EURO 2018 - Victorieuse et qualifiée pour le tour principal

L’équipe de France a décroché sa première victoire dans cet EHF EURO 2018. Les joueuses d’Olivier Krumbholz se sont imposées face à la Slovénie 30 à 21 (17-8) cet après-midi à Nancy. Certes la Slovénie n’est pas du même calibre que la Russie mais avec ce succès, les championnes du monde se sont parfaitement relancées. La Russie, victorieuse du Monténégro (24-23), s’adjuge la première place avec 4 points. La France et le Monténégro opposés mardi à 21h à Nancy (à suivre en direct sur beIN SPORTS 3) se disputeront la 2e place de la poule B et les deux points très précieux avec.

Le site officiel

L'AVANT MATCH : L’équation de ce 2e match est on ne peut plus limpide : la quête de la victoire. Les deux formations opposées cet après-midi ont manqué leur entrée dans cet EHF EURO 2018. À l’issue de ce Slovénie - France, l’équipe vaincue sera en grande difficulté pour atteindre le tour principal. Vaccinées par leur défaite l’an passé à Trèves, en ouverture du Mondial, les Bleues se méfient de la Slovénie portée par Ana Gros, l’arrière droite du Brest Bretagne Handball qui avait gagné en notoriété au Metz HB. À la sortie du match inaugural, Olivier Krumbholz n’a pas modifié son groupe : ce sont les mêmes actrices qui tenteront de se rassurer par une victoire avant de défier le Monténégro mardi soir pour rejoindre Nantes avec de précieux points.

COMPTE-RENDU : Amandine Leynaud, Siraba Dembélé-Pavlovic, Estelle Nze-Minko Béatrice Edwige, Grace Zaadi (avec Allison Pineau), Camille Ayglon-Saurina et Pauline Coatanea débutent ce second match dans un Palais des sports Jean Weille à guichets fermés.

Grace Zaadi brillante
La Slovénie donne le coup d’envoi de cette 3e rencontre de la poule B à Nancy. Les Bleues récupèrent rapidement la balle et marquent par leur capitaine, Siraba Dembélé-Pavlovic. Après 8 minutes, la Slovénie n’a pas réussi à ajuster Amandine Leynaud. Uros Bregar appelle ses joueuses pour un premier temps-mort car sa formation est déjà menée de 4 buts : 4-0 (8e). L’équipe de France encaisse un premier but seulement à la 13e minute, par Teja Ferfolja. Olivier Krumbholz peut déjà faire tourner son effectif : Astride N’Gouan dispute ses premières minutes dans cet EHF EURO 2018. Après 15 minutes, les Bleues mènent 7 à 1. Ana Gros est parfaitement muselée et perd ses nerfs : elle est exclue après 18 minutes sans avoir marqué malgré 4 tentatives ! L’équipe de France avait besoin de reprendre confiance. Ce match présente un scénario idéal : une défense de fer, une avalanche de buts et une Grace Zaadi brillante dans tous les secteurs. L’équipe de France régale le public nancéien et atteint la mi-temps avec un avantage de +9 (17-8), au terme d’un premier acte remarquablement mené par les championnes du monde.

Les Bleues assurent
La 2e mi-temps présente forcément moins de suspense. Les Slovènes se montrent plus généreuses dans l’effort et ont déjà planté 6 buts en 10 minutes à Laura Glauser. De l’autre côté les Bleues font le boulot pour garder leurs distances. Kalidiatou Niakaté, rappelée après la Golden League, effectue ses débuts dans la compétition. Ana Gros ne pèse pas du tout sur le rendement de son équipe (3 buts sur 10 tirs) et à la 45e minute, les Bleues possèdent toujours 9 buts d’avance (23-14). Pauletta Foppa est lancée à la 50e minute, à 17 ans et 11 mois : première joueuse née au 21e siècle, elle est aussi la plus jeune internationale à disputer un événement majeur. C’est elle qui offre le + 10 à sa formation (25-15, 52e). Bien démarquée, elle inscrit deux buts supplémentaires tandis qu’Orlane Kanor n’a pas été trop exposée cet après-midi : Olivier Krumbholz la réserve sans doute pour le rendez-vous avec le Monténégro. Kalidiatou Niakaté plante son premier but dans la compétition et l’ultime des Bleues qui s’imposent cet après-midi 30 à 21, au terme d’une partie maîtrisée de bout en bout.

DÉCLARATIONS :
Olivier Krumbholz (entraîneur) :
nous sommes bien sûr très heureux. Nous avons réalisé une très grande première mi-temps. Certes, la Slovénie n’est pas la Russie mais c’est l’une des meilleures mi-temps que j’ai eu à manager. Nous avons perdu très peu de ballons. Il y avait aussi beaucoup de fluidité. Toutes les stratégies défensives sur leurs combinaisons ont parfaitement fonctionné. Nous n’avons pas porté le ballon, c’était vraiment très bien. Alexandra Lacrabère a aussi fait un bien meilleur match. Je suis très heureux car je pense que nous allons pouvoir capitaliser sur cette victoire et sur le contenu. Nous avons fait des progrès extraordinaires en deux jours. Le début du match nous a totalement libérés. Dans ce genre de compétition, tous les matches sont à enjeu. Il faudrait prendre deux points face au Monténégro pour garder notre destin en main. Le Monténégro n’a pas le même jeu, c’est un peu plus vicieux. J’ai déjà la clef, mais je ne vais sûrement pas vous la donner.

Camille Ayglon-Saurina : cette victoire fait vraiment du bien. On s’est fait plaisir car nous avons gagné avec la manière. On voulait montrer un visage conquérant. On n’a jamais laissé d’espace aux Slovènes. On avait un plan très clair pour affronter cette équipe et on peut être très fières de notre prestation. Tout reste à faire dans deux jours, on n’a encore rien validé. On va se servir de cette dynamique.

Allison Pineau : nous sommes contentes d’avoir bien réagi. Nous sommes libérées. Nous avons capitalisé certains points. Nous avons été performantes sur le plan de bataille vu avant le match. Nous étions concentrées et appliquées. Il va falloir maintenant se concentrer sur le match face au Monténégro.

Estelle Nze-Minko : nous étions bien plus relâchées sur ce match que face à la Russie. Ce soir, nous sommes contentes car au-delà de la victoire, c’est la manière qu’il faut noter. Ce que nous avons préparé pendant deux jours était cohérent. La première victoire, une belle victoire, est très importante pour la suite de la compétition.

Amandine Leynaud : nous avions vraiment la volonté de bien démarrer face à une équipe telle que la Slovénie.  Notre début de match a été excellent. C’est un réel plaisir d’officier derrière une telle défense. Les rotations n’ont pas altéré le rendement de l’équipe qui a conservé un écart important jusqu’à la fin du match.

STATISTIQUES :
À Nancy, Palais des Sports Jean Weille (5220 spectateurs) :
SLOVÉNIE - FRANCE : 21-30 (9-17)
Arbitres : Alexei et Igor Covalciuc

FRANCE
Entraîneur :
Olivier Krumbholz
Gardiennes : Glauser (30’, 3 arrêts) et Leynaud (30’, 4 arrêts) - Joueuses : Glauser - Coatanea (2/4) - Ayglon-Saurina (0/2) - Pineau (0/1 dt 01/1) - N'Gouan (1/2) - Zaadi (6/9) - Leynaud - Houette (3/7) - Niakaté (1/2) - Dembélé-Pavlovic (c) (3/4) - Flippes (3/2) - Kanor (1/2) - Edwige (0/1) - Foppa (3/3) - Nze-Minko (4/5) - Lacrabère (3/4 dt 1/1pen) - Exclusions temporaires : Pineau - N’Gouan

SLOVÉNIE
Entraîneur :
Uros Bregar
Gardiennes : Zec (30’, 3 arrêts) et Vojnovic (8 arrêts, 30’) - Joueuses : Zec - Gros (5/12) - Krajnc - Zabjek - Stanko (4/5) - Abina (0/1) - Baric (1/3) - Mavsar (2/4) - Ferfolja (1/1) - Vojnovic - Zulic (3/5) - Pisek - Vucko - Krhlikar (1/1) - Beganovic (4/5) - Amon (0/1) - Exclusions temporaires : Gros - Beganovic

Le dispositif media

EHF EURO 2018 EN FRANCE
Tour préliminaire à Nancy (Palais des Sports Jean Weille) : poule B

Jeudi 29 novembre : France - Russie : 23-26 (11-11)
vendredi 30 novembre :
Monténégro - Slovénie : 36-32 (18-12)
Dimanche 2 décembre : Slovénie - France : 21-30  (9-17) // Russie - Monténégro : 24-23 (13-15)
Mardi 4 décembre à 21h00 en direct sur beIN SPORTS 3 : France - Monténégro et Russie - Slovénie (18h).

LA SÉLECTION DE 16 JOUEUSES : Gardiennes : Laura GLAUSER (Metz HB) - Amandine LEYNAUD (Györ, Hongrie) / Ailières gauches : Siraba DEMBÉLÉ-PAVLOVIC (Toulon Saint-Cyr Var HB) - Manon HOUETTE (Metz HB) / Arrières gauches : Orlane KANOR (Metz HB) - Kalidiatou NIAKATÉ (Nantes LA) - Estelle NZE-MINKO (Siofok, Hongrie) / Arrière gauche / Demi-centre : Allison PINEAU (Brest Bretagne HB) / Pivots : Béatrice EDWIGE (Metz HB) - Pauletta FOPPA (Brest Bretagne HB) - Astride N'GOUAN (Metz HB) / Demi-centres :  Grace ZAADI (Metz HB) / Arrières droites : Camille AYGLON-SAURINA (Nantes LA) - Alexandra LACRABÈRE (Fleury Loiret) / Ailières droites : Pauline COATANEA (Brest Bretagne HB) - Laura FLIPPES (Metz HB)

LE STAFF : Entraîneur : Olivier KRUMBHOLZ / Adjoints : Sébastien GARDILLOU et Christophe CAILLABET / Analyste Vidéo : David BURGUIN / Préparation physique : Pierre TERZI / Médecin : Cindy CONORT / Kinésithérapeutes : Célestin DAILLY, Pierre GILLET et Guillaume ROUSSELIN / Préparateur mental : Richard Ouvrard / Assistant : Philippe RAJAU / Relation Media : Diane PROUHET.

Publicité

  • France Euro 2018
  • LFH
  • {$partenairesFooter.3.alt}
  • Coupe de France
  • Boutique officielle FFHB
  • EHF
  • Hand-clean