Pivot incontournable de la défense tricolore, Béatrice Edwige est une cadre indispensable à l’équipe de France. La patronne du secteur défensif sait qu’elle devra encore juguler les attaques suédoises, en particulier les escarmouches d’Isabelle Gullden.

Le site officiel

Comment as-tu réagi au report du match face à la Suède à dimanche ?
Cela a été décidé ainsi et nous en prenons acte. Olivier Krumbholz nous a bien expliqué la situation afin qu’on l’accepte. Nous sommes des joueuses professionnelles et nous devons avoir une capacité d’adaptation et être malléables. Nous allons nous préparer pour être prêtes dimanche et profiter de ce jour supplémentaire pour nous reposer.

La défaite des Suédoises face au Monténégro est-elle positive avant de les affronter ?
Elles ne referont pas le même match. Cela fait plusieurs fois qu’on les joue et qu’on les bat. À un moment, elles vont avoir envie de dire stop. De plus, le jour de repos leur fera beaucoup de bien. Pour les Suédoises, c’est très bien, elles seront en meilleure forme. L’équipe de Suède n’aura rien à perdre et souvent les équipes, dans cette position, sont les plus dangereuses. Si elles perdent dimanche, leur compétition sera quasiment terminée. À mon avis, elles vont bien nous étudier et arriver sans complexe.

Comment contrer en particulier le métronome de l’équipe suédoise, Isabelle Gullden ?
Ce genre de joueuse, c’est le cœur d’une équipe. Isabelle Gullden a une énorme vision du jeu : elle connaît les replacements et les timings de ses joueuses. Désolé de la métaphore mais il faudra planter le couteau dans le cœur de l’équipe. Je pense que notre stratégie sera de l’impacter. Si nous arrivons à l’amoindrir, cela ne pèsera pas seulement sur le rendement de l’attaque car Gullden est aussi un leader défensif.

Le dispositif media

EHF EURO 2018 EN FRANCE
Tour principal à Nantes (Hall XXL)
Résultats et classement du groupe I
Jeudi 6 décembre : Danemark - France : 23-29 (11-17)
Dimanche 9 décembre à 15h00, sur beIN SPORTS 3 et TMC : Suède - France
Mercredi 12 décembre à 21h00, sur beIN SPORTS 1 : Serbie - France

LA SÉLECTION DE 16 JOUEUSES : Gardiennes : Laura GLAUSER (Metz HB) - Amandine LEYNAUD (Györ, Hongrie) / Ailières gauches : Siraba DEMBÉLÉ-PAVLOVIC (Toulon Saint-Cyr Var HB) - Manon HOUETTE (Metz HB) / Arrières gauches : Orlane KANOR (Metz HB) - Kalidiatou NIAKATÉ (Nantes LA) - Estelle NZE-MINKO (Siofok, Hongrie) / Arrière gauche / Demi-centre : Allison PINEAU (Brest Bretagne HB) / Pivots : Béatrice EDWIGE (Metz HB) - Pauletta FOPPA (Brest Bretagne HB) - Astride N'GOUAN (Metz HB) / Demi-centres :  Grace ZAADI (Metz HB) / Arrières droites : Camille AYGLON-SAURINA (Nantes LA) - Alexandra LACRABÈRE (Fleury Loiret) / Ailières droites : Pauline COATANEA (Brest Bretagne HB) - Laura FLIPPES (Metz HB)

LE STAFF : Entraîneur : Olivier KRUMBHOLZ / Adjoints : Sébastien GARDILLOU et Christophe CAILLABET / Analyste Vidéo : David BURGUIN / Préparation physique : Pierre TERZI / Médecin : Cindy CONORT / Kinésithérapeutes : Célestin DAILLY, Pierre GILLET et Guillaume ROUSSELIN / Préparateur mental : Richard Ouvrard / Assistant : Philippe RAJAU / Relation Media : Diane PROUHET.

Publicité