#EDF-F - EHF EURO 2018 - En force au tour principal

Les Bleues ont réalisé un véritable tour de force ce soir à Nancy en dominant, avec beaucoup de brio, le Monténégro par 25 à 20 (16-8). Bien relancées dans cet EHF EURO 2018, les championnes du monde débarqueront au tour principal avec 2 points, derrière la Russie (4 pts) et devant le Monténégro (0 pt). Mercredi matin l'équipe de France s'envolera en direction de Nantes et disputera son premier match dans le Hall XXL face au Danemark, jeudi à 18h. Pour s’ouvrir les portes des demi-finales, les Bleues seront aussi opposées à la Suède (samedi à 15h) et à la Serbie (mercredi à 21h). Des matches à suivre en direct sur beIN SPORTS.

Le site officiel

L'AVANT MATCH : Ce n'est pas tout à fait un 3e match de tour préliminaire, plutôt un 32e de finale vers le dernier carré de l'EHF EURO 2018. Avant le tour principal à Nantes, ce France - Monténégro est incontestablement une étape vers Paris. Battue par la Russie qui rejoindra la Loire-Atlantique nantie de quatre points, la France et le Monténégro seront à la bagarre pour les deux points indispensables afin de viser encore les demi-finales. Le Monténégro coaché par le Suédois Per Johansson, opposera des joueuses rodées aux joutes internationales, Katarina Bulatovic, Djurdjina Jaukovic (18 buts en 2 matches) et Majda Mehmedovic seront à surveiller en particulier. Satisfait de la prestation de son équipe facile vainqueur de la Slovénie, Olivier Krumbholz reconduira les 16 joueuses alignées depuis le début de l'épreuve. Un collectif tricolore qui espère faire des adieux enchantés au public nancéien prompt à vibrer encore avant de suivre le groupe II du tour principal.

COMPTE-RENDU : Amandine Leynaud, Siraba Dembélé-Pavlovic, Estelle Nze-Minko, Béatrice Edwige, Grace Zaadi (avec Allison Pineau), Camille Ayglon-Saurina et Laura Flippes débutent le dernier match du tour préliminaire à Nancy. La salle est gonflée à bloc derrière les Bleues qui donnent le coup d’envoi et ouvrent le score par Laura Flippes.

Le presque parfait
Le début de partie des Tricolores est tout simplement phénoménal. Après 7 minutes, l’équipe de France met à profit l’exclusion de Durdina Jaukovic pour mener 4 à 0. Amandine Leynaud a déjà réalisé trois arrêts derrière sa défense de fer. La gardienne des Bleues, sous les yeux de ses parents, sort le jet de 7m de Jaukovic. Alexandra Lacrabère inscrit un but extraordinaire depuis l’aile gauche : la Paloise offre un +5 à son équipe (6-1, 11e), un avantage qui croît à +6 avec le 3e but de Laura Flippes bien servie par Siraba Dembélé-Pavlovic. Le Monténégro grignote son retard et revient à -3 au quart d’heure de jeu (7-4, 15e). Hormis Grace Zaadi restée à la baguette, tous les autres postes sont soumis aux rotations. Orlane Kanor envoie deux missiles dans le but de Ljubica Nenezic (10-4, 18e). Rok et Koulette haranguent le public nancéien qui porte littéralement l’équipe de France. Amandine Leynaud sort un 2e jet de 7m, cette fois tiré par la grande Katarina Bulatovic. L’écart entre les deux équipes ne fait que grandir : les Bleues réalisent un premier acte parfait avec une avance très confortable après les buts consécutifs d’Estelle Nze-Minko et Orlane Kanor (14-6, 56e). La double exclusion de Béatrice Edwige puis d’Allison Pineau permet aux Monténégrines de revenir à -6 (14-8, 29e). Estelle Nze-Minko et Allison Pineau, après un jet de 7m généreux sifflé par les arbitres hongrois, marquent encore. Les Bleues atteignent la mi-temps avec 8 buts d’avance (16-8)… Handballissime !

Un petit coup de mou avant la délivrance
Au retour des vestiaires, les Bleues enchaînent sur le même rythme jusqu’à la 38e minute. Estelle Nze-Minko, Alexandra Lacrabère et la capitaine Siraba Dembélé-Pavlovic enfilent les buts pour porter la marque à 20-12 (38e). Forcément, avec une telle avance, il fallait s’attendre à une révolte des Monténégrines qui signent un 3-0 pour se relancer. Jovanka Radicevic s’en va marquer son 6e but (sur 7 tentatives) pour ramener sa formation à -5 (15-20). Voici 11 minutes que les Tricolores n’ont plus trouvé la faille et forcément la tension gagne le terrain et les tribunes du Palais des Sports Jean Weille. Si bien qu’à dix minutes du terme, les joueuses de Per Johansson sont revenues à -3. Olivier Krumbholz a posé ses trois temps-morts tandis que le Suédois en possède encore deux. Estelle Nze-Minko perce enfin la muraille monténégrine pour inscrire le 21e but (21-17, 51e). Grace Zaadi redonne aussi de l’air aux championnes du monde qui peinaient à enchainer après 38 minutes époustouflantes. Estelle Nze-Minko apporte toute sa vitesse sur cette fin de match haletante. La joueuse de Siofok réalise une prestation de haut vol avec un 7 sur 7. Les Bleues sont requinquées et ferment à nouveau la boutique tricolore. Laura Glauser réalise aussi une entrée convaincante. Pauletta Foppa réédite sa fin de match face à la Slovénie : elle inscrit le dernier but des Bleues qui s'imposent 25 à 20.

DÉCLARATIONS :
Olivier Krumbholz (entraîneur) : Le score est positif. +5 sur ce genre d’équipe, c’est bien. Pendant ce quart d’heure compliqué, je n’en menais pas large car on commençait à se bloquer en attaque placée. On prenait un 5-0 et il fallait un but, qui est venu d’Estelle Nze-Minko, pour nous aérer l’esprit. Après, c’était mieux. Il faut aussi saluer la performance de nos gardiennes, particulièrement Amandine Leynaud qui les dégoûtées en 1e mi-temps. J’avais trouvé la clef mais elle n’a pas fonctionné. On devait se méfier, comme de la peste, de la demi-centre Jovanka Radicevic mais elle a énormément pesé sur le jeu quand le Monténégro est revenu très fort. On l’avait bien maîtrisée en première période mais ensuite elle nous a fait tous ses spéciaux, ses tourniquets, ce qu’on appelle dans le jargon, toutes les cochonneries. Heureusement que nous avons été solides. Jaukovic a montré aussi qu’elle avait du bras. J’ai serré le jeu en faisant peu de changements. C’est normal, il fallait absolument gagner ce match. Il y a eu un peu de fatigue sur la fin et de la crispation en attaque.
L’enchaînement est compliqué. Nous prenons l’avion mercredi. Il faudra récupérer et jouer le match face au Danemark avec la rage au ventre. Il serait dommage de subir car nous sommes un peu fatiguées. Cela va se jouer dans les têtes et je peux vous garantir que nous allons nous présenter avec une extrême motivation.

Siraba Dembélé-Pavlovic (capitaine) : Nous avons réalisé une super entame. Il y a eu de belles performances ce soir. Malgré cette folle période sans marquer, c’était reparti. C’était un bon match qui fait plaisir. On part avec deux points comme les équipes de la poule A. Nous avons notre destin en main. Nous allons essayer de gagner tous les matches du tour principal. Nous sommes restés stables même lorsqu’elles sont revenues à -3. Le public nous a bien poussées pour nous donner une motivation supplémentaire.

Estelle Nze-Minko : Cette victoire et le scénario de la soirée dans la poule A nous permettent de partir au 1e tour à égalité avec trois équipes et de débuter un second cycle. Nous avons enchaîné deux bons matches. On voyage demain et cela va aller vite. Nous avons commencé très fort le match, comme des bombes. Nous progressons bien et nous possédons plein de ressources. Nous avons des dispositifs défensifs de secours. Il ne faut pas s’enflammer mais nous sommes bien dans notre compétition. Nous sommes déterminées. On a joué à Nancy devant plus de 5000 personnes, c’est trop bien. Je suis contente.

Camille Ayglon-Saurina : Nous avions envie de débuter très fort ce match pour les impacter. Nous avons bien réussi avec un plan solide pour contrer leurs grosses tireuses. Nous avons réalisé ce soir une grande performance. C’est génial. Je suis soulagée de partir à Nantes avec 2 points. Nous sommes maintenant supporters de la Russie pour qu’elle fasse perdre quelques points à nos adversaires. On va surtout se concentrer sur ce que nous avons à faire. Avec des solides prestations défensives et de telles gardiennes derrière, on peut devenir un rouleau compresseur encore plus fort.

STATISTIQUES :
À Nancy, Palais des Sports Jean Weille (5220 spectateurs) :
FRANCE - MONTÉNÉGRO : 25-20 (16-8)
Arbitres : Peter Horvath et Balasz Marton (Hon)

FRANCE
Entraîneur :
Olivier Krumbholz
Gardiennes : Glauser (16', 3 arrêts) et Leynaud (43', 10 arrêts) - Joueuses : Glauser - Coatanea (1/1) - Ayglon-Saurina (0/2) - Pineau (2/2 dt 2/2) - N'Gouan - Zaadi (3/3) - Leynaud - Houette - Niakaté - Dembélé-Pavlovic (c) (2/2) - Flippes (3/3) - Kanor (3/4) - Edwige (0/1) - Foppa (1/1) - Nze-Minko (7/7) - Lacrabère (3/5) - Exclusions temporaires : Ayglon-Saurina - Pineau - Zaadi - Edwige

MONTÉNÉGRO
Entraîneur :
Per Johansson
Gardiennes : Rajcic (45', 5 arrêts) - Nenezic (12', 0 arrêt) - Joueuses : Radicevic (6/8) - Jaukovic 3/7) - A. Bulatovic (0/1) - Klikovac (0/1) - Ujkic - Premovic - K.Bulatovic (1/3) - Brnovic (1/1) - Pavicevic - Ramusevic (1/1) - Mehmedovic (4/5) - Despotovic (0/1) - Raicevic (3/7) - Grbic (1/2) - Exclusions temporaires : Jaukovic (2) - K.Bulatovic - Grbic

Le dispositif media

EHF EURO 2018 EN FRANCE - PROGRAMME
Tour principal à Nantes (Hall XXL)
- Groupe I
Jeudi 6 décembre à 18h00, sur beIN SPORTS 1 : Danemark - France
Samedi 8 décembre à 15h00, sur beIN SPORTS 1 et TMC : Suède - France
Mercredi 12 décembre à 21h00, sur beIN SPORTS 1 : Serbie - France
Classement groupe I : 1/ Russie 4 pts 2/ Serbie 2 pts 3/ France 2 pts 4/ Suède 2 pts 5/ Danemark 2 pts 6/ Monténégro  0 pt

EHF EURO 2018 EN FRANCE - RÉSULTATS
Tour préliminaire à Nancy (Palais des Sports Jean Weille) : Poule B

Jeudi 29 novembre : France - Russie : 23-26 (11-11)
vendredi 30 novembre :
Monténégro - Slovénie : 36-32 (18-12)
Dimanche 2 décembre : Slovénie - France : 21-30  (9-17) // Russie - Monténégro : 24-23 (13-15)
Mardi 4 décembre : Russie - Slovénie : 27-29 (13-13) // France - Monténégro : 25-20 (16-8)
Classement : 1/ Russie 4 pts 2/ France 4 pts 3/ Monténégro 2 pts 4/ Slovénie 2 pts

LA SÉLECTION DE 16 JOUEUSES : Gardiennes : Laura GLAUSER (Metz HB) - Amandine LEYNAUD (Györ, Hongrie) / Ailières gauches : Siraba DEMBÉLÉ-PAVLOVIC (Toulon Saint-Cyr Var HB) - Manon HOUETTE (Metz HB) / Arrières gauches : Orlane KANOR (Metz HB) - Kalidiatou NIAKATÉ (Nantes LA) - Estelle NZE-MINKO (Siofok, Hongrie) / Arrière gauche / Demi-centre : Allison PINEAU (Brest Bretagne HB) / Pivots : Béatrice EDWIGE (Metz HB) - Pauletta FOPPA (Brest Bretagne HB) - Astride N'GOUAN (Metz HB) / Demi-centres :  Grace ZAADI (Metz HB) / Arrières droites : Camille AYGLON-SAURINA (Nantes LA) - Alexandra LACRABÈRE (Fleury Loiret) / Ailières droites : Pauline COATANEA (Brest Bretagne HB) - Laura FLIPPES (Metz HB)

LE STAFF : Entraîneur : Olivier KRUMBHOLZ / Adjoints : Sébastien GARDILLOU et Christophe CAILLABET / Analyste Vidéo : David BURGUIN / Préparation physique : Pierre TERZI / Médecin : Cindy CONORT / Kinésithérapeutes : Célestin DAILLY, Pierre GILLET et Guillaume ROUSSELIN / Préparateur mental : Richard Ouvrard / Assistant : Philippe RAJAU / Relation Media : Diane PROUHET.

Publicité

  • France Euro 2018
  • LFH
  • {$partenairesFooter.3.alt}
  • Coupe de France
  • Boutique officielle FFHB
  • EHF
  • Hand-clean