Des chiffres Phénoménaux

À la sortie du Mondial 2017 qui s’est achevé dimanche, le Comité d’Organisation a livré les principaux chiffres qui donnent plus de poids encore à l’ampleur de cette 25e édition. Des chiffres à la mesure d’une compétition Phénoménale.

Une équipe de France record
L’équipe de France a décroché son 6e titre mondial et devance largement la concurrence : la Suède et la Roumanie comptent chacune 4 titres. Elle a terminé cette compétition invaincue avec 9 victoires, soit exactement comme en 2001 où elle avait conquis sa 2e couronne mondiale. Parmi les 4 équipes ayant disputé les demi-finales, la France termine meilleure attaque (282 buts, 31,3 de moyenne, 65% de réussite au tir) devant la Norvège (274), mais également meilleure défense (218 buts encaissés, 24,2 par match).

À l’attaque : 55 buts par match
4643 buts ont été inscrits en 84 matchs, soit une moyenne de 55,27 par match. 16 ans après son premier sacre, déjà à l’AccorHotels Arena, Thierry Omeyer est devenu le premier joueur à remporter un 5e titre mondial. Daniel Narcisse, Michaël Guigou, Luc Abalo, Cédric Sorhaindo, Jérôme Fernandez en sont à 4, tout comme Didier Dinart (3 en tant que joueur, 1 en tant qu’entraîneur). A noter qu’aucun d’entre eux n’a échoué en finale d’un Championnat du monde !

Nikola Karabatic succède à Thierry Omeyer

Elu MVP du Championnat du monde (comme en 2011), Nikola Karabatic succède à Thierry Omeyer. Le capitaine des Blues avait été désigné MVP au Qatar lors de la campagne victorieuse du Mondial 2015. Nikola Karabatic termine deuxième passeur (42 passes) de la compétition derrière le Norvégien Sander Sagosen (43), ce dernier finissant en tête du classement combiné buts/passes (devant Kiril Lazarov et Nikola Karabatic) puisqu’il a également totalisé 41 buts (6e buteur du Championnat du monde), à 79% de réussite au tir. Bien qu’éliminé en huitièmes de finale, le Macédonien Kiril Lazarov termine meilleur buteur du tournoi (comme en 2009) avec 50 buts devant l’Angolais Sergio Avelino Lopes (47), le Tunisien Amine Bannour et le Norvégien Kristian Bjornsen (45). Second gardien de la Norvège, Espen Christiensen, s’il a moins joué que Torbjorn Bergerud, présente le meilleur pourcentage d’arrêts (44%, 32/73) devant l’Allemand Andreas Wolff (43%, 60 sur 141), le Français Vincent Gérard (40%, 62/155) et le Danois Niklas Landin (40%, 66 sur 167). Vincent Gérard, décisif à partir des quarts de finale, a été désigné meilleur gardien du Mondial. Dans l’équipe type, apparaît également Nedim Rémili au poste d’arrière droit : les deux hommes sont récompensés dès leur 1e participation à un Championnat du monde.

Affluence : 540 000 spectateurs et un record de 28 010

539 943 spectateurs, soit un taux de remplissage moyen de 74%, auront assisté aux 84 matchs du Championnat du monde, 23 matchs auront affiché complet, dont les 9 de l’équipe de France à Paris, Nantes et Lille. Parmi ces spectateurs, 8% sont venus de l’étranger, 53% ont rejoint la « famille du handball » (licenciés). Le Comité d’Organisation a livré les chiffres détaillés : 199 863 spectateurs (23 matchs) à Paris, 72 200 (3 matchs) à Lille Métropole (86% de taux de remplissage) dont un record pour une rencontre de Championnat du monde de 28 010 lors des huitième et quart de finale de l’équipe de France. Le Président de la FFHandball et Président du Comité d'Organisation, tire bien évidemment un bilan très positif de ce Mondial, « un événement qui était une forme de célébration du Handball dont la preuve la plus évidente s’est manifestée au Stade Pierre Mauroy de Lille-Métropole. » Dans le prolongement de cet événement phénoménal, Joël Delplanque espère que le nombre de spectateurs continuera à grandir et que l’objectif de 600 000 licenciés sera atteint lors des deux prochaines saisons. « La France est devenue une terre pour les grandes manifestations de Handball. Notre réputation se renforcera encore avec l’organisation de l'EHF féminin EURO 2018. »

« La coupe du Président » est pleine
À noter également 20 000 spectateurs à Montpellier (3 matchs, 78%), 19 620 à Albertville (3 matches), seul site à afficher 100% de taux de remplissage, 13 300 à Brest (8 matchs et 81% remplissage), chiffre remarquable pour la Coupe du Président, 109 000 à Nantes (14 matchs, 74%), 52 000 à Metz (15 matches, 69%), 54 000 à Rouen (15 matchs, 65%). Les villages d’animations ont également rencontré un grand succès, notamment celui de Paris à Bercy Village, mis en place par le Comité d’Organisation et la Mairie de Paris, qui aura été ouvert 24 jours et aura accueilli le Club France au pub Le Frog.

Audiences télé : un pic à 12, 3 millions pour la finale
La finale du Championnat du monde aura été suivie en moyenne par 9,6 millions de téléspectateurs, audience de beIN SPORTS et de TF1 cumulées. 925 000 sur beIN SPORTS 1, record de la chaîne pour un match de handball, avec un pic à 1 149 000. 8,7 millions sur TF1 (44% de part d’audience), avec un pic à 12,3 millions ! À noter que 8 matchs, un par site, ont été proposés en audio-description, grâce à la collaboration avec la chaîne L’Equipe. Au total, le Championnat du monde aura été retransmis dans 183 pays par 30 diffuseurs, dont beIN SPORTS, le diffuseur officiel, soit 150 millions de foyers potentiellement touchés.

Site Internet et réseaux sociaux : 60% de croissance

Le site officiel www.francehandball2017.com a totalisé 2 050 000 visiteurs uniques pendant la durée du Championnat du monde et 3 750 000 visites pour un total de 8,5 millions de pages vues.
38% du trafic sur le site provient de l’étranger, 51% des consultations se sont faites sur mobile.
La vidéo du « maping » projeté sur l’Arc de Triomphe le 9 janvier aura été vue par 660 000 personnes. 470 millions de personnes ont été touchées par l’événement sur les réseaux sociaux qui ont enregistré une croissance de fréquentation de plus de 60% entre le coup d’envoi et le coup de sifflet final du Championnat du monde.

Des chiffres vertigineux
Plus de 300 vidéos ont été postées sur le site et les réseaux sociaux en un an.La page Facebook du Championnat du monde compte 130 000 fans à ce jour, contre 60 000 au coup d’envoi le 11 janvier. La page Facebook des équipes de France totalise désormais plus de 360 000 fans : 40 000 nouveaux fans ont rejoint la page dédiée aux Bleus sur le seul mois de janvier. 40 000 personnes sont abonnées au compte Twitter, 18 000 au compte Instagram, près de 5000 au compte Youtube. Plus de 50% de la communauté sur les réseaux sociaux a entre 18 et 24 ans.
La compétition a été suivie sur les réseaux sociaux dans 176 pays. Le « top 10 » : France, Espagne, Etats-Unis, Argentine, Allemagne, Brésil, Pologne, Tunisie, Croatie, Egypte. Le Comité d’Organisation  comptabilise en tout 140 000 publications en lien avec le Championnat du monde sur les réseaux sociaux et 70 000 mentions des hashtags #Handball2017 #PhenomenalHandball.

Organisation : 20 000 accrédités et 2000 bénévoles
20 000 personnes étaient accréditées sur le Championnat du monde, dont 1000 représentants des médias.
2000 bénévoles ont été mobilisés sur les 8 sites.
850 trajets ont été enregistrés entre avion, train, voiture et bus.
800 événements labellisés ont été organisés dans le cadre du Championnat du monde.
200 enfants ont été invités à assister à des matchs du Championnat du monde dans le cadre du Flashmob UNSS, dont les 20 du collège Barbara de Stains, vainqueurs de ce concours, pour la finale.

Au Mondial 2017, il faut ajouter les bénévoles, les participants et les compétiteurs ainsi que tous ceux qui étaient impliqués à l'organisation des animations périphériques (partenaires, collectivités, salariés, prestataires et mouvement associatif) : le Handensemble, l'École Internationale des Entraîneurs, le Congrès médical International et le 14e Championnat méditerranéen (Mondialito).

Publicité

  • LFH
  • LNH
  • Coupe de France
  • France Handball 2017
  • Boutique officielle FFHB
  • Leg'Hand
  • Hand-clean