#Coupe de France régionale masculine - Rueil double la mise

À l’instar de la finale départementale, quelques heures plus tôt, le sort entre Saint-Cyr Touraine et Rueil AC en a été jeté aux tirs au but. Et ce sont les Rueilois qui l’ont emporté (27-28).

Suivre les finales en direct

Revivre le live scoring

On les avait perdus de vue depuis 2010, et une saison pleine en feu-LNH conclue sur une 8e place pour une première dans l’élite. Avant que le rêve de grandeur ne s’envole, en même temps que la descente aux affaires du club tourangeau, qui a depuis changé de sigle. Alors appelé RS Saint-Cyr Touraine Handball, le club du Centre avait brillé, porté par des hommes tels que Lazlo Fulop, Petr Klimek, Mathieu Soille, ou encore Rémi Oliver. Christophe Spincer en était alors l’ailier gauche. Sept années ont passé et revoilà toute la bande réunie… en prénationale, avec l’idée de recouvrer au plus vite le haut-niveau. Renforcée par Kevin Beretta et Nerijus Atajevas, l’équipe, sur le papier, était favorite de la rencontre la plus intéressante et aboutie chez les amateurs, cette finale face à Rueil, le tenant du titre. Et si on a cru un moment, que la balade allait être tourangelle (9-5, 20e), les banlieusards parisiens ont fait montre de caractères et de talents. S’appuyant notamment sur une défense moins permissive et des contres assassins (14-13, 30e).

Au retour des vestiaires, le même scénario se répétait. Fulop se chargeait de mettre à mal le mental des tireurs parisiens - notamment Allan Zaïre -, quand les arbitres renvoyaient dans les tribunes coup sur coup Fabien Dubo et Elhadj Keïta (21-16, 45e). Puis vint le trou tourangeau. Alors qu’ils s’envolaient vers une victoire facile, leur piédestal vacillait (23-22, 54e). Les Rueillois eurent même la balle de la victoire entre les mains à une vingtaine de seconde de la fin de la partie (24-24). Mais Lazlo Fulop, l’ange de Touraine veillait aux grains. Il permettait même à son équipe de prendre le large lors de la séance de tirs au but. Mais ni Alexis Ravise, ni Mathis Morin ne convertissaient leur shoot. Christophe Jourdan, l’homme de cette fin de match, côté Parisien, sortait de sa tannière, voyait Julien Cayez marquer lors de la mort subite, et stoppait la tentative de Mathieu Soille. Fermez les bans, il n’y a plus rien à voir : Rueil rejoint Guilherand-Granges en tant que double vainqueur de la Coupe de France régionale.

DÉCLARATIONS :
Rémi Oliver (demi-centre de Saint-Cyr)
: On a eu beaucoup de ballons pour l’emporter ou tuer la rencontre, mais on les perd bêtement. En seconde période, ils me prennent en strict et on commence à déjouer. On finit même par perdre notre handball. Et ce n’est pas lié à de la fatigue. Ce sont surtout les pertes de balle qui font la différence. Félicitations à Rueil, qui n’a jamais rien lâché. Pour nous, ça aurait été la cerise sur le gâteau de gagner cette finale. Le plus important est à venir avec l’accession en N3.

Christophe Spincer (entraîneur de Saint-Cyr) : On a manqué de lucidités dans les moments cruciaux. On perd trop de ballons, et à la fin, on a deux de nos joueurs cadres qui sont expulsés. C’est vraiment dommage, parce que nous avions en main cette rencontre. En face, ils n’ont rien lâché, et ont proposé une défense à laquelle nous ne nous sommes pas adaptés. On avait pourtant bien préparé cette rencontre, mais on a fait n’importe quoi. Ca va nous servir. Malgré tout, cela reste un beau parcours. »

Cédric Lewis (ailier-arrière de Rueil) : On est parvenus à faire preuve de sérénité et de calme, parce que le scénario ne nous a pas été des plus favorables. Cependant, on a rien lâché et on s’est adaptés. Car dans l’équipe, il y a de gros compétiteurs, avec un gros mental… On a beaucoup parlé de Saint-Cyr, nous laissant de côté. Moi, j’étais convaincu qu’il n’était pas plus fort que nous, et ce soir, on a prouvé que l’on était dans le bon état d’esprit.

Christophe Guiselin (entraîneur de Rueil) : On était plusieurs fois à deux de craquer, et de se contenter de perdre de quatre à cinq buts… Mais cela n’était pas envisageable. Alors on a tenté des coups tactiques. On fait une défense étagée, on prend en strict Oliver, leur demi-centre de qui toute l’attaque est dépendante. Ils se mettent à perdre des ballons, à balbutier leur jeu en attaque… C’était notre étoile. Et je suis très fier de mes joueurs, car on ne nous attendait pas.

STATISTIQUES :
Samedi 5 mai 2018 
- Finale de la coupe de France régionale masculine : Saint-Cyr Touraine AH - Rueil Athletic Club : 30-31 (14-13)
Arbitres : Damien BONDON et Hugo MARTY

Saint-Cyr Touraine - Gardiens de but : 1 PORET Romain (0/1), 69 FULOP Laszlo (60’, 18 arrêts) - Joueurs de champ : 2 KLIMEK Petr (2/4) - 3 GRENET Clément, 5 GASCHARD Paul - 7 SOILLE Mathieu (10/12) - 8 ATAJEVAS Nerijus (1/3) - 10 BELIN Alexis - 11 MORIN Mathis (3/11) - 13 RAVISE Alexis (3/6) - 21 OLIVER Rémi (3/4) - 22 BARADJI Ibrahim (cap) -  77 BERETTA Kévin (3/7) - 88 THEVENET Jillian (5/6) - Le staff : Christophe SPINCER (entraîneur) - Joachim LEBIED (adjoint)

Rueil AC : Gardiens : 12 JOURDAN Christophe (47’, 8 arrêts) - 13 VINCENT Kévin (13’, 4 arrêts) - Joueurs de champ : 24 GUISELIN Fabien (capitaine) (4/6) - 9  CAYEZ Julien (6/12) - 10  ZAÏRE Allan (7/12) - 14 CRESCI Thomas (0/1) - 15  RIAT Rémi (3/5) - 17  REVITON Daly (2/5) - 18  LEWIS Cédric (3/4) - 21  BOUMOULA Farouk (3/6) - 29 FAUCHERAND Brice (2/5) - 34 PENNARUN Maël - 73 DUBO Fabien - 92 KEÏTA Elhadj (1/2) - Le staff : Christophe GUISELIN (entraîneur) - Samie-Gérard PRUNIER (adjoint)
 

PALMARÈS
2017-2018 : Rueil AC
2016-2017 : Rueil AC
2015-2016 : HB Guilherand-Granges
2014-2015 : HB Guilherand-Granges
2013-2014 : Annecy Handball
2012-2013 : Beaujolais Val de Saône
2011-2012 : AS HBC de Chalon
2010-2011 : HB Rhône Eyrieux
2009-2010 : CS Marguerittois

  • France Euro 2018
  • LFH
  • {$partenairesFooter.3.alt}
  • Coupe de France
  • Boutique officielle FFHB
  • EHF
  • Hand-clean