#3e étape de la Golden League : un match nul très frustrant

La France a mené devant la Norvège durant tout le match avant de concéder, dans les derniers instants, un score de parité 29-29 (17-12) ce soir à Bergen. Les Bleus boucleront la 3e étape de la Golden League dimanche face à l'Islande, à suivre en direct à 15h30 sur beIN SPORTS Max 7.

L'AVANT MATCH : Si le plateau est prestigieux, ce Norvège-France est incontestablement l'affiche de cette 3e étape de la Golden League. À Bergen, nul doute que les Norvégiens ont coché ce 7 avril pour prendre leur revanche sur ce fameux match d'ouverture à l'EHF EURO 2018. Les Bleus s'étaient imposés à Porec et avaient pris le meilleur départ possible dans la compétition continentale. Ce samedi, le contexte et l'enjeu sont fondamentalement différents mais les deux formations livreront sans doute leur plus gros combat de cette semaine internationale. Une question de prestige et de rivalité saine entre ces deux formations qui s'affrontent si souvent (lire l'évolution de la Golden League). Touché au dos, la star norvégienne Sander Sagosen ne sera pas aligné cet après-midi. Au tour de Julien Meyer de suivre le match des tribunes, dans le cadre de la rotation des gardiens. Dika Mem ne sera pas non plus sur le terrain : il est préservé.

COMPTE-RENDU :
Cyril Dumoulin, Valentin Porte (c), Nedim Rémili, Adrien Dipanda (+ Nicoals Claire), Luka Karabatic, Timothey N'Guessan et Dylan Nahi débutent ce second match de la 3e étape de la Golden League.

Nedim Rémili dans tous les coups
Le coup d'envoi est donné par les locaux. Les Bleus récupèrent un premier ballon mais ils bafouillent la montée de balle. D'un joli tir des 9m, Stig-Tore Nilsen ouvre la marque. Nedim Rémili égalise dans le but défendu par Magnus Gullerud. L'arrière droit du Paris SG HB double la mise après le premier arrêt de Cyril Dumoulin. Espen Lie-Hansen égalise. La lucarne gauche de Torbjorn Bergerud est trouvée par Timothey N'Guessan (3-2, 6e). Adrien Dipanda regagne le banc pour 2 minutes : il est le premier joueur exclu de la partie. En infériorité numérique, les Bleus récupèrent la balle mais Nedim Remili manque son un-contre-un. Cyril Dumoulin s'interpose une seconde fois. Nicolas Claire est à la manoeuvre tandis que Dika Mem est préservé cet après-midi. Torbjorn Bergerud a déjà sorti 4 ballons : Cyril Dumoulin n'est pas en reste avec 3 arrêts en 9 minutes. Premier jet de 7m marqué par Sebastian Barthold. Lasse Balstad est ensuite exclu et Nedim Remili inscrit son 3e but de la partie (4-3, 12e). Le Parisien est dans tous les coups, c'est encore lui qui sert Dylan Nahi, buteur sur sa seconde tentative (5-3).

Assise défensive
Cyril Dumoulin réalise un bon début de match derrière une défense de fer
. Timothey N'Guessan répond à Kent Robin Tonnesen. Les Bleus conservent le contrôle de la partie : après 17 minutes, ils mènent 7 à 6, puis bientôt 8 à 6 avec le 2e but de Dylan Nahi. Les ailiers tricolores continuent à enfiler les buts avec Valentin Porte puis Dylan Nahi. Avec un avantage de +4 (10-6, 20e), les Bleus sont récompensés par leur excellent comportement. Christian Berge appelle ses joueurs pour un premier temps-mort. Les champions du monde en titre montrent de l'implication, du sérieux et de la précision face à une équipe norvégienne pourtant ambitieuse. Ludovic Fabregas et Romain Lagarde sont lancés dans la partie et ce dernier signe son entrée par un but (11-7, 22e). Kristian Bjornsen réplique au Nantais (12-9). Perte de balle tricolore bien exploitée par les locaux qui marquent par Hermann Vildalen. Nedim Remili envoie un missile en appui avant un nouveau but de Hermann Vildalen. Les hommes de Didier Dinart continuent leur travail de sape : Valentin Porte s'en va battre Torbjorn Bergerud. Romain Lagarde est sorti pour 2 minutes et Kristian Bjornsen en profite pour ramener son équipe à -4 (15-11, 26e). La balle est chipée par Nicolas Claire qui plante un 2e but. C'est parfait ! Ludovic Fabregas corse l'addition avec le 17e but tricolore : 17-11, soit le plus gros écart de la partie, après 29 minutes. À 38 secondes du terme de la 1e mi-temps, Didier Dinart rassemble ses joueurs pour son premier temps-mort. Après le premier but de Harald Reinkin, la marque à la mi-temps est de 17 à 12. Une juste récompense pour un premier acte remarquable des Tricolores.

Rotations
Fort de huit arrêts lors des 30 premières minutes, Cyril Dumoulin est maintenu dans la cage tricolore. Raphaël Caucheteux, Nicolas Tournat et Yanis Lenne débutent la seconde période. Adrien Dipanda est exclu après seulement trois minutes, une exclusion aussitôt exploitée par l'ailier gauche Magnus Jondal. Harald Reinkind marque dans le but vide et ramène son équipe à -3 (17-14, 34e). La reprise est favorable aux Norvégiens qui marquent encore par Harald Reinkind. Les locaux ont signé un 3-0 au retour des vestiaires. Après exactement 6  minutes et 4 secondes, c'est Raphaël Caucheteux qui relance l'équipe de France, juste après l'exclusion de Lasse Balstad. Le Raphaëlois double la mise sur jet de 7m (19-15, 38e). Décidément, Harald Reinkind a la main chaude : il marque encore de 7m. Hermann Vildalen score aussi mais Timothey N'Guessan ajuste Bergerud : 20-17 après 40 minutes. Magnus Gullerud rapproche encore un peu plus sa formation : 20 à 18 désormais. Nicolas Claire sert parfaitement Timothey N'Guessan, buteur pour la 4e fois ce soir. Le Barcelonais intercepte puis s'en va marquer encore : les Bleus ont repris leurs aises, avec 4 buts d'avance (22-18, 42e). Et de 11 pour Cyril Dumoulin qui maintient un bon niveau de performance face aux Norvégiens en pleine rébellion.

Timothey N'Guessan enfile les buts
Nicolas Tournat, qui a fêté ses 24 ans jeudi avec ses partenaires, se débat comme un diable au coeur de la défense norvégienne. Il obtient un jet de 7m impeccablement marqué par Raphaël Caucheteux. Sans Sagosen et O'Sullivan, les Norvégiens affichent tout de même un sacré effectif tandis que le staff des Bleus a mis au repos ses cadres historiques. Timothey N'Guessan marque deux fois d'affilée : les Bleus mènent à nouveau de +6 (25 à 19) et poussent Christian Berge, à appeler à nouveau ses joueurs. Les Norvégiens se relancent avec trois buts consécutifs : par Kent Robin Tonnesen, deux fois, et Kevin Gulliksen. Baptiste Bonnefond met fin à cette série (26-22, 51e), pour son premier but en bleu. Le Montpélliérain termine sa course sur Luka Karabatic qui bute sur Hermann Vildalen. Luka se relève et il est pris en charge par Pierre Sébastien et Sébastien Gautier. Tonnesen n'en finit pas de marquer mais Raphaeël Caucheteux, suite à un jet de 7m obtenu par Ludovic Fabregas, inscrit le 27e but tricolore (27-23, 53e).

Melvyn Richardson entre sur l'aile gauche. Lasse Balstad est sanctionné une 3e fois, pour une faute sur Valentin Porte : il ne reviendra pas sur le terrain, à l'instar d'Adrien Dipanda qui subit la même punition. Vincent Gérard est entré dans les bois. Raphaël Caucheteux a marqué mais la Norvège revient à -2 avec Sebastian Barthold 'sur jet de 7m) et Kevin Gullik Lasse Balstad et Adrien Dipanda subissent la même sanction : ils sont invités par le duo espagnol à rejoindre les tribunes. Les Norvégiens appuient devant leur public et reviennent à -2 mais Vincent Gérard préserve sa cage puis Melvyn Richardson redonne un +3 à deux minutes du terme (29-26). Espen Lie Hansen puis Henrik Jacobsen ramènent la Norvège à -1 à une trentaine de secondes du terme. Les Bleus bafouillent leur dernier ballon et subissent une interception : Espen Lie Hansen s'en va battre Vincent pour arracher le nul : 29 à 29. Le résultat est très frustrant car les Bleus, dominateurs pendant plus de 50 minutes, ont laissé échapper une victoire qui leur tendait les bras.

STATISTIQUES :
Sotra Arena de Bergen (2 800 spectateurs) : NORVÈGE - FRANCE : 29-29 (12-17)
Arbitres : Andreu Marin et Ignaccio Serradilla (Esp).

FRANCE
Gardiens :
Dumoulin (54', 13 arrêts) - Gérard (6', 1 arrêt) - Joueurs de champ : Dumoulin - Lenne - Remili (5) - Lagarde (1) - M. Richardson (1) - Pechmalbec - Gérard - N'Guessan (7) - L.Karabatic - Fabregas (1) - Claire (2) - Dipanda - Porte (2) - Bonnefond (1) - Tournat - Nahi (4) - Caucheteux (5 dont 3/3 pen) - Exclusions temporaires : Dipanda (3)

NORVÈGE
Gardiens :
Bergerud
(60', 11 arrêts) - Severas Joueurs de champ : Fredriksen - Gulliksen - Barthold - Myrhol - Jakobsen - Vildalen - Balstad - Tonnesen - Jondal - Bjornsen - Gullerud - Nilsen - Reinkind - Bergerud - Hansen - Severas - Exclusions temporaires : Jondal - Myrhol - Tonnesen - Balstad (3)

DÉCLARATIONS :
Didier Dinart (entraîneur) : ce soir nous pouvons avoir un goût d’inachevé sur la dernière action mais je crois qu’il faut regarder la totalité de la partie pour juger le contenu. Ce n’est pas une déception même si nous avions le match en main. La première mi-temps a été de très bonne qualité. Ensuite en seconde période, nous sommes restés dans une logique de rotations en utilisant la profondeur de banc. Il s’agit de matches de travail et il faut positiver au regard, je le répète, des rotations effectuées ce soir.

Cyril Dumoulin : lorsqu'on regarde le match dans sa globalité, une grosse partie est intéressante. Il nous a manqué une dizaine de minutes pendant lesquelles on a pêché. On tenait ce match et ce n’est pas normal de ne pas assurer la victoire. Il y a eu de bonnes choses mais ce soir il y a de la frustration.

Nedim Remili : nous avons réalisé une belle partie pendant 50 minutes et on a un peu lâché dans les 10 dernières. On avait creusé un bel écart à la mi-temps mais les Norvégiens n’ont rien lâché et ils ont fini par revenir pour arracher le nul. Certes, on n’a pas perdu mais ce nul est regrettable. Il faut se ressaisir dimanche face à l’Islande.

Valentin Porte : c’est toujours frustrant d’en arriver là lorsqu’on a dominé autant. Il y a eu des rotations mais on mène de +4 à 6 minutes de la fin, et encore de +2 à 1m30 de la fin. Je fais une erreur de débutant sur la fin et ce nul est clairement pour moi. On méritait de gagner et je suis déçu pour l’équipe. On ne se récompense pas. On peut se trouver des excuses mais ce match, on doit le gagner mille fois.

Timothey N’Guessan : on fait un très bon match que l’on a intégralement mené. On a bien défendu, bien tenu en défense et bien joué aussi les contre-attaques. Je suis très déçu par ce match nul. Malgré tout il y a plein de choses positives à retenir.

LA SÉLECTION : Gardiens : Cyril DUMOULIN (HBC Nantes) - Vincent GÉRARD (Montpellier HB) - Julien MEYER (Chambéry Savoie Mont-Blanc) / Ailiers gauches : Raphaël CAUCHETEUX (St-Raphaël Var HB) - Dylan NAHI  (Paris SG HB) / Arrières gauches : Baptiste BONNEFOND (Montpellier HB) - Romain LAGARDE (HBC Nantes) - Timothey N'GUESSAN (FC Barcelone) / Demi-centres : Nicolas CLAIRE (HBC Nantes) - Dika MEM (FC Barcelone) / Pivots : Ludovic FABREGAS (Montpellier HB) - Luka KARABATIC (Paris SG HB) - Dragan PECHMALBEC (HBC Nantes) - Nicolas TOURNAT (HBC Nantes) / Arrières droits : Adrien DIPANDA (St-Raphaël Var HB) - Nedim REMILI (Paris SG HB) - Melvyn RICHARDSON (Montpellier HB) / Ailiers droits : Yanis LENNE (FC Barcelone) - Valentin PORTE (Montpellier HB).

LE STAFF : Entraîneur : Didier DINART / Entraîneur-adjoint et préparateur physique : Guillaume GILLE / Responsable vidéo : Vincent GRIVEAU / Médecin : Pierre SÉBASTIEN / Kinésithérapeutes : Sébastien GAUTIER, Jean-Christophe MABIRE et Jacques MIQUEL / Responsable administrative et logistique : Emmanuelle MOUSSET / Relation médias : Hubert GUÉRIAU / Chef de délégation et vice-président délégué de la FFHandball : Jacques BETTENFELD / Directeur Technique National : Philippe BANA

PROGRAMME ET RÉSULTATS DE LA 3E ÉTAPE DE LA GOLDEN LEAGUE :
3E ÉTAPE EN NORVÈGE

Jeudi 5 avril à Straume - Sotra Arena :
Norvège - Islande : 31-29 (14-13)
France - Danemark : 35-29 (16-11)
Samedi 7 avril à Straume - Sotra Arena :
Danemark - Islande : 31-28 (14-13)
Norvège - France : 29-29 (12-17)
Dimanche 8 avril à Straume - Sotra Arena :
- 15h30 :
Islande - France à suivre sur beIN SPORTS Max 7
- 18h15 : Norvège - Danemark

CLASSEMENT GÉNÉRAL DE LA GOLDEN LEAGUE MIS À JOUR :
1/ Danemark 6 pts 2/ France 5 pts 3/ Norvège 5 pts

Publicité

  • France Euro 2018
  • LFH
  • {$partenairesFooter.3.alt}
  • Coupe de France
  • Boutique officielle FFHB
  • EHF
  • Hand-clean